News Architecture Brutaliste : du béton à la couleur

Recevoir la newsletter

Recevez chaque semaines la newsletter étapes:

Lancer la galerie 6 images
News Livre, book, brutaliste, Architecture Publié le 20.01.2017

Architecture Brutaliste : du béton à la couleur

The Brutalist Colouring Book est un projet passion développé par Marc Thomasset. Fasciné par ce type d'architecture, il décide de partager quelques unes des plus grandes réalisations de ce courant dans un livre de coloriage. L'idée est amusante et ludique, mettre du béton en couleurs s'avère plutôt singulier. C'est également l'occasion de découvrir ou redécouvrir ces édifices, dans un ouvrage en édition limitée et imprimé sur papier recyclable. Le graphiste bruxellois, également auteur des "Inspiration Pad" partage avec nous les motivations de ce projet.

Comment avez-vous fait la collecte et le choix des bâtiments ?

J’ai pris beaucoup de photos de bâtiments brutalistes ces dernières années. Certaines, parmi mes préférées ont servi de base aux illustrations. Je suis également de nombreux comptes sur Instagram liés au Brutalisme et à l’architecture en général. Ça m’a permis de découvrir de fantastiques architectures dans des pays où je n’ai pas encore eu la chance d’aller, comme le Japon par exemple.

Qu'entendez-vous par "poésie de l'architecture Brutaliste” ?

Le mélange des qualités sculpturales de l’architecture brutaliste, sa puissance formelle et la patine du béton sont des choses qui me touchent beaucoup, le fait aussi que certains bâtiments soient parfois délaissés, échoués comme des bateaux dans la ville… C’est tout cela qui rend le brutalisme poétique, pour moi.

Quel est l'objectif de ce livre de coloriage ?

Je trouvais intéressant de créer un livre de coloriage reprenant des bâtiments en béton qui sont, par essence, gris ou crème. Mais c’est surtout un hommage à cette forme d’architecture qui me fascine depuis longtemps. J’espère aussi que ce livre, à sa modeste mesure, puisse inciter les autres à regarder les bâtiments en béton sous un autre oeil, ou à aimer d’avantage ce style qui, malgré un regain d’intérêt ces dernières années, continue d'être décrié. Des oeuvres de Marcel Breuer, par exemple, sont menacées de démolition.

Propos recueillis par Charles Loyer



En images

Ajouter un commentaire

La revue

1546872722

étapes: 247

1544025644

étapes: 246

1537782132

étapes: 245

1530611850

étapes: 244

1525871271

étapes: 243

1520958637

étapes: 242