Analyse Dénoncer l'horreur de 14-18 par l'objet

Recevoir la newsletter

Recevez chaque semaines la newsletter étapes:

Lancer la galerie 8 images
Grand format Analyse Pub, Campagne, musee, guerre Publié le 02.02.2015

Dénoncer l'horreur de 14-18 par l'objet

Inauguré en 2011, Le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux propose d'observer le premier conflit mondial pour mieux comprendre les grandes mutations et bouleversements de la société qui en ont découlé. À travers sa collection importante d'objets et ses installations interactives, l'établissement tente de toucher un public large. Afin d'étendre sa notoriété, la communication du Musée a été confié à l'agence DDB. En 3 ans, l'agence parisienne signe plusieurs campagnes marquantes, articulées autour de la signature "Découvrez ce qu'aucun homme n'aurait jamais dû connaître".


campagne print 2012

Avec cette nouvelle campagne "Dénoncer l'horreur de 14-18 par l'objet", DDB garde le même cap et prolonge le travail réalisé en 2012, à l'occasion du premier anniversaire du Musée. À l'époque, 8 visuels avaient été imaginés pour l'affichage print. Chacun d'entre eux était basé sur des photos de la collection du Musée et abordait les différentes thématiques du parcours de visite (Les femmes, les familles, les troupes coloniales...). Pour accompagner l'image, une légende témoignait de l'horreur de la situation en 1914-1918. Un projet remarqué qui avait reçu plusieurs récompenses au palmarès du Club des Directeurs Artistiques.

En 2015, l'idée reste la même, mais les visuels évoluent. Cette fois-ci, les photographies sont remplacées par des objets provenant de la collection privée, acquise auprès de Jean-Pierre Verney. Une grenade, une scie, une mitrailleuse ou encore un taxi, habillent les 7 images qui dévoilent une triste réalité. En 1916, à Verdun, il n'y avait pas 1 cm2 pour se mettre à l'abri. Une scie ne servait pas qu'à couper des planches, mais aussi la découverte de certaines armes, dignes du Moyen Âge.
Sur fond noir, le ton est donné. La direction artistique dirigée par Emmanuel Courteau accroche le public avec gravité. Seul les objets semblent ressurgir de cette époque, pour mieux faire comprendre le bilan humain catastrophique de cette Grande Guerre.

http://www.ddb.fr

Fiche technique agence :

Direction de création : Alexandre Hervé
Direction artistique : Emmanuel Courteau
Conception rédaction : Jean-François Bouchet
Assistant D.A. : Alice Labau
Retouche : Emmanuel Courteau
Photographie : Didier Pazery
Chef de projet : Marlène Bertranine, Annaelle Rivoal, Caroline Bertheuil
Responsables annonceur : Lyse Hautecœur (chargée de communication), Michel Rouger (directeur)



En images

Ajouter un commentaire

Pub

La revue

1546872722

étapes: 247

1544025644

étapes: 246

1537782132

étapes: 245

1530611850

étapes: 244

1525871271

étapes: 243

1520958637

étapes: 242