Interview "Je m'intéresse aux projets engagés qui ont le potentiel pour jouer...

Recevoir la newsletter

Recevez chaque semaines la newsletter étapes:

1488820202
Grand format Interview Interview, typo Publié le 18.01.2017

"Je m'intéresse aux projets engagés qui ont le potentiel pour jouer un rôle dans la société"

En ce début d'année 2017, nous avons interrogé plusieurs professionnels du design et de la création visuelle afin de revenir sur les évolutions de la pratique au cours de l'année passée et les challenges pour celle à venir. Ce, à travers le partage de leurs expériences personnelles, projets, aspirations et regards.

Nous avons interrogé Linda Kudrnovská, éditrice de 365TYPO. Elle partage avec nous son engagement en faveur d'un graphisme porteur de sens. Approche qu'elle applique, tant pour transmettre que détecter les projets typographiques innovants.

Pouvez-vous résumer votre activité en 2016 ?

Mon travail en tant qu'éditrice peut se définir comme une quête aventureuse de trouvailles typographiques, dans un océan d'informations exagérées, prétentieuses ou ennuyantes.
En septembre 2016, ce voyage a donné naissance au second volume de 365Typo, un ouvrage annuel qui regroupe 365 histoires et anecdotes, sur la création de caractères, la typographie et le design graphique.

Y a-t-il des projets, évènements ou choses qui ont particulièrement attiré votre attention ?

Je m'intéresse à tous les projets bien conçus, derrière lesquels il y a où une histoire intéressante et notamment aux projets engagés qui ont le potentiel pour jouer un rôle concret dans la société. Attention, je ne parle pas des posters avec marqué "Stop au réchauffement climatique" en Helvetica. Je suis intéressée par les designers convaincus que le design peut faire du monde un endroit meilleur, ou au moins, contribuer à toucher la majorité silencieuse autour de grandes causes.

Avez-vous observé des changements dans la sphère typographique ?

L'un des principaux changements, concerne l'émergence de nouvelles dynamiques sur le plan géographique. Aujourd'hui, les regards sont moins tournés cers l'Europe et les États-Unis, que sur l'Amérique Latine, où se trouve la plus importante concentration d'activité en dessin de caractères. De nouvelles typographies voient le jour et de nouvelles formations apparaissent, tandis que la Biennale de typographie latino-américaine rencontre un large succès. Ces pays n'ont pas peur de casser les traditions ou les règles. Tout est permis ! Les Argentins et les Mexicains ont déjà acquis une excellente réputation dans ce domaine, suivis bientôt par le Brésil, la Colombie et les autres pays voisins qui rejoignent la famille des amateurs de typo.

Selon vous, quel est le plus grand défi pour les prochains mois ?

Ne pas perdre espoir. Malgré la recrudescence de violence dans le monde, incarné par le grand retour du populisme politique, l’omniprésence de la guerre comme en Birmanie ou en Syrie, ou encore la normalisation des discours de haine qui envahissent nos écrans, il est facile de renoncer au besoin de concevoir de nouveaux caractères ou de proposer des idées novatrices en matière d'identité.
Si nous nous contentons tous de faire ce que nous savons le mieux (et lire de bons livres aussi souvent que possible) et si nous essayons d'être gentils avec nos clients (et parents), alors les choses vont forcément s'améliorer.


Si vous devez choisir une histoire à partir du dernier 365typo ?

Il n'est jamais facile de choisir entre un rubis et un saphir, mais je suis
toujours heureuse quand mes convictions sont challengées.
Ma conviction naturelle est qu'il y a des magazines bien conçus et après des clubs de foot. Et puis, un jour, je suis tombé sur une maquette très singulière pour un nouveau magazine de foot...

Propos recueillis par Charles Loyer



En images

Ajouter un commentaire

La revue

1489758286

étapes: 236

1484062455

étapes: 235

1479307215

étapes: 234

1473942432

étapes: 233

1467377648

European Creative Cities étapes: 232

1461257545

Jeux vidéo étapes: 231