News La nouvelle édition de Fahrenheit 451 doit être brûlée pour être lue

Recevoir la newsletter

Recevez chaque semaines la newsletter étapes:

1536311995
Lancer la galerie 4 images
News Édition, feu, Performance Publié le 18.10.2017

[Design Flux] La nouvelle édition de Fahrenheit 451 doit être brûlée pour être lue

Le collectif nantais Super Terrain créé une édition de Fahrenheit 451 inédite : le lecteur doit le brûler pour en dévoiler le contenu.

Publié en 1951, le roman de science-fiction de Ray Bradbury présente une dystopie telle que l'ont fait auparavant Aldous Huxley (Le Meilleur des Mondes en 1932) ou Georges Orwell (1984 en 1949). Dans le monde dépeint par l'auteur de Fahrenheit 451, les livres sont interdits et les pompiers sont des pyromanes à la recherche de maisons contenant cette précieuse matière inflammable : le papier.

451 correspond au point d'auto-inflammation du papier, en degrés Fahrenheit, soit 232,8° Celsius. Il n'en fallait pas plus au collectif Super Terrain pour imaginer un contre-autodafé, signe de résistance de la littérature à toute épreuve. Imprimé sur un papier ignifugé, le lecteur doit se munir d'un briquet et enflammer les pages pour découvrir l'œuvre littéraire. Le roman n'a jamais aussi bien porté son nom.

Par Florian Bulou-Fezard



En images

Ajouter un commentaire

La revue

1537782132

étapes: 245

1530611850

étapes: 244

1525871271

étapes: 243

1520958637

étapes: 242

1520588502

Work & Design : L’univers du travail réinventé par les designers

1516980505

étapes: 241