Reportage Le Grand Musée du Parfum : des signes empreints de sens

Recevoir la newsletter

Recevez chaque semaines la newsletter étapes:

Lancer la galerie 20 images
Grand format Reportage Signalétique, musée, charte graphique, identité culturelle Publié le 28.12.2016

Le Grand Musée du Parfum : des signes empreints de sens

Nouveau temple des senteurs en plein cœur de Paris, le Grand Musée du Parfum a officiellement ouvert ses portes au mois de décembre. Qui dit ouverture de musée, dit projet de signalétique et charte graphique. Forcément, nous ne sommes pas passés à côté du travail réalisé par Des Signes. Nous avons même eu la chance de suivre le parcours d'exposition en compagnie de Franklin Desclouds, l'un des deux fondateurs du studio.

C'est dans un très chic hôtel particulier de la rue du Faubourg Saint-Honoré que le Grand Musée du Parfum a trouvé son écrin. L'espace de 1400 m2, réaménagé par l'agence d'architecture Projectiles est réparti sur 4 étages, de la cave, aux jardins des senteurs, en passant par un concept store et un espace consacré à des installations temporaires. Riche en découvertes, la visite permet tour à tour de, balayer l'histoire de la composition olfactive, jouer à identifier des flagrances naturelles ou encore apprécier le savoir-faire des parfumeurs. En d'autres termes, un musée ludique et immersif. Les pièces minimalistes se remplissent de doux arômes et forment un terrain d'expression parfait pour une signalétique élégante et aérienne.


Le système graphique repose essentiellement sur un traitement typographique spécifique qui rythme et renseigne le parcours. Le studio parisien a customisé le Beausite dessiné par Yassin Baggar et distribué par Fatype) en l'enrichissant de trames ondulantes. Ainsi certaines parties des lettres disparaissent presque, s'évaporent en fonction de la mise en situation. La sérigraphie des lettres en or, directement appliquée aux murs, permet d'accentuer cet effet. À la manière d’un effluve, les lettres deviennent plus ou moins perceptibles, interagissent avec les éclairages, se déploient dans l'atmosphère avec légèreté. Un travail minutieux qui a nécessité de nombreux essais afin de trouver le bon équilibre entre la fréquence de la trame et la lisibilité des mots.

Le traitement du deuxième caractère est tout autant relié à l'univers de la parfumerie, mais est plutôt déployé dans l'idée d'un sillage directionnel. Le Suisse Int’l (dessiné par Ian Party et Emmanuel Rey de Swiss Typefaces) voit son interlettrage varier d'intensité avec pour conséquence de marquer et accompagner le mouvement, comme un parfum qui laisse une trace sur son passage.

Habitué des projets culturels, Des Signes a fait parler son expertise pour livrer cette signalétique raffinée et surtout en phase avec le langage et les codes du parfum.

Par Charles Loyer



En images

Ajouter un commentaire

La revue

1493971500

UX design & interfaces étapes: 237

1489758286

étapes: 236

1484062455

étapes: 235

1479307215

étapes: 234

1473942432

étapes: 233

1467377648

European Creative Cities étapes: 232