News Le plus grand squat artistique ferme ses portes

Recevoir la newsletter

Recevez chaque semaines la newsletter étapes:

Lancer la galerie 4 images
News squat, graffitis, fermeture Publié le 21.07.2017

Le plus grand squat artistique ferme ses portes

Le plus grand squat artistique d'Ile-de-France, la Cité de la Jarry, doit fermer ses portes. Considéré comme "verrue" dans un quartier résidentiel de Vincennes, il dérange, détonne. Au grand dam des trois cents personnes encore présentes, ils devront abandonner leur microcosme auto-constitué, et regagner des logements plus décents.

Barre de béton brut sur six étages, 45 000m2 d'un labyrinthe architectural entre rampes et couloirs sans fin ; la Cité de la Jarry, depuis les années 2000 est devenu un squat artistique authentique. La liberté créatrice ne semble pas y avoir de limites. Dans cette ancienne cité industrielle des années 1930, cette époque aux utopies des immenses villages conçus pour les ouvriers, une nouvelle forme de rêverie s'est forgé. Des graffitis emplissent les murs humides, des ateliers de fortunes font le bonheur des artisans, les objets récupérés ça et là suffisent à construisent un lieu, les lumières naturelles contentent les sculpteurs ; en somme la constitution d'un mode de vie alternatif.

Malgré tout, cet endroit atypique ne convient plus aux normes sanitaires et sociales. En lieu et place du feu phalanstère, sera ouvert un lycée. En attendant, les derniers habitants sont bien décidés à rester dans cet endroit auquel ils sont tant attachés.

Par Florian Bulou-Fezard



En images

Ajouter un commentaire

La revue

1504270271

étapes: 239

1499771791

Génération Y étapes: 238

1493971500

UX design & interfaces étapes: 237

1489758286

étapes: 236

1484062455

étapes: 235

1479307215

étapes: 234