Grand format Les Diplômés : Antoine Derriey, graphiste chez FRVR

Recevoir la newsletter

Recevez chaque semaines la newsletter étapes:

1507019480
Lancer la galerie 22 images
Grand format diplômés, école, Graphisme Publié le 18.12.2017

Les Diplômés : Antoine Derriey, graphiste chez FRVR

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection des projets de fin d’études réalisés par les étudiants en école d’art et de design. Mais que sont devenus ces jeunes graphistes dont nous avons été séduits par le projet et que nous avons eu la joie de passer dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête.



Antoine est diplômé de l'ESAA La Martinière Diderot de Lyon. Il consacre son diplôme à concevoir un outil qui pourrait pallier à l'impersonnalité des outils numériques. L'analyse des paramètres gestuels sur le clavier lui permet d'établir une liste de paramètres que le logiciel interprète pour déformer la typographie : pression sur les touches, vélocité, temps de pression, trajectoire. Véritable laboratoire de recherche, le logiciel fait varier les formes selon la sensibilité de chacun.



Site: http://antoinederriey.fr

Instagram: @antoinederriey



Quel diplôme as-tu obtenu en 2016 ?

J’ai obtenu un DSAA Design Graphique à La Martinière Diderot. Suite à cela, j’ai passé deux mois à alterner entre vacances et recherche d’emploi, puis j’ai trouvé un poste en septembre dans le studio FRVR à Lyon. J’y travaille en tant que graphiste mais avec une logique de design global étant donné que mon collègue Sébastien Goujet - le gérant de FRVR - est designer d’espace. Je fais aussi parfois de la photo, de la vidéo et du web design.


Pourquoi avais-tu choisis ces études ?

J’avais choisi ce DSAA pour son approche généraliste du graphisme et la possibilité de travailler avec des camarades non graphistes. Je n’ai jamais réussi - ni vraiment voulu - me spécialiser dans une pratique trop spécifique et me retrouver cloisonné dans un domaine précis, alors l’idée de travailler avec des designers produit, espace et textile était assez excitante.

Comment as tu vécu ton passage de l'école à l'insertion professionnelle ?

Mon insertion professionnelle a été plutôt fluide grâce à une annonce publiée fin août sur Facebook par FRVR, qui cherchait à remplacer le précédent graphiste. J'ai commencé dès septembre. J’avais envoyé des candidatures spontanées au mois de juillet à des agences mais ce n’était pas vraiment une période propice à l’emploi. Les petites angoisses du début ont rapidement été effacées grâce à la bonne ambiance au travail et la confiance que Sébastien a eu en moi, en me laissant très vite des responsabilités sur nos projets et beaucoup de liberté dans la créativité.

As-tu eu des retours suite à la publication du numéro ?

J’ai eu des retours de la part de quelques étudiants qui m'ont demandé des précisions sur ma démarche dans le cadre de leur propre projet de diplôme, ou simplement d'autres qui m’ont dit « ah mais ton projet je l’ai vu dans étapes: ». Ça fait toujours plaisir d’avoir cette sorte d'approbation supplémentaire après le diplôme pour prendre confiance à la fin de ses études.

Comment poursuis-tu ton travail de diplôme sur la typographie influencée directement par l'usager ?

Ce travail a été mis en pause lorsque j’ai commencé à travailler chez FRVR, le temps de m’acclimater à un nouveau domaine et mon nouveau cadre de travail. Après un an à n’avoir que ça en tête ça fait aussi du bien de penser à autre chose. Cependant, Gestura n’a pas forcément dit son dernier mot, je l’ai exposé lors du Mirage Festival à Lyon et avec du recul on remarque très vite ce qui va et ce qui ne va pas. J’imagine pouvoir me remettre un jour dessus avec des idées fraîches, moins conceptuelles et plus matures.


Quels sont tes projets pour la suite ?

Je continue pour le moment d’enrichir mon expérience professionnelle chez FRVR sans faire de plans sur la comète. Je sens déjà que je m’améliore d’une commande à une autre en anticipant mieux et plus rapidement les besoins des clients, on verra bien plus tard où ça me mènera !



Propos recueillis par Florian Bulou-Fezard



En images

Ajouter un commentaire

La revue

1511450340

étapes: 240

1504270271

étapes: 239

1499771791

Génération Y étapes: 238

1493971500

UX design & interfaces étapes: 237

1489758286

étapes: 236

1484062455

étapes: 235