Grand format Les Diplômés : Naomi Gallay, illustratrice indépendante

Recevoir la newsletter

Recevez chaque semaines la newsletter étapes:

Lancer la galerie 16 images
Grand format école, diplômés, Illustration Publié le 01.09.2017

Les Diplômés : Naomi Gallay, illustratrice indépendante

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection des projets de fin d’études réalisés par les étudiants en école d’art et de design. Mais que sont devenus ces jeunes graphistes dont nous avons été séduits par le projet et que nous avons eu la joie de passer dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête.



Ancienne élève de l'ECAL, Naomi passe un an en Californie du Sud où elle se passionne plus encore pour le surf. Prenant conscience du caractère imprévisible de l'océan, elle développe From Dawn to Dush Stay, une campagne de prévention pour sensibiliser aux risques de l'océan, pensé comme un guide. Dans ses illustrations, déclinées sur une collection de serviettes de bain, palmiers et sauveteurs californiens se côtoient dans une ambiance aquatique aux aplats de couleurs pastel.



Instagram: @naomigallay
Site: naomigallay.com


Peux-tu nous raconter ton parcours depuis l'obtention du diplôme ?

J'ai obtenu un Bachelor en design graphique et communication visuelle à l'ECAL. En septembre, j'ai commencé par un stage à l'Atelier Poisson qui s'est terminé en février, où j'ai pu allier graphisme et illustration. En parallèle, j'ai effectué quelques mandats de création d'identités visuelles. Début mars, Chic Cham, un magasin de design à Lausanne, m'a proposé de participer à une exposition sur le thème Surf n Turf, en collaboration avec Les Ateliers Baume, un atelier de shape de planches de surf. Quelques semaines plus tard, on m'a confié la création de l'identité visuelle d'une start up ainsi que le graphisme et la direction artistique d'un nouvel espace café take-away/concept store à Genève. Ce mandat terminé, je me consacre désormais principalement à l'illustration. De nouvelles opportunités m'ont été offertes: exposer mon travail dans des cafés galeries, réaliser une collection de cartes, et entreprendre de futures partenariats.


Pourquoi avais-tu choisis ces études ?

La créativité fait partie de moi depuis toujours, c'est un équilibre de vie, une vraie source de joie. Depuis enfant, je suis fascinée par le métier de graphiste, la profession de mon père et de mes grands-parents (je suis la cinquième génération dans les arts graphiques). S'exprimer à travers l'illustration et communiquer à travers la conception graphique est un moyen de repousser toutes limites. De ce fait, entreprendre mes études à l'Ecal en design graphique était une évidence.

Comment as tu vécu ton passage de l'école à l'insertion professionnelle ?

Pendant mes études, je collaborais déjà avec L'Atelier de mon Père, le studio de graphisme familial, et travaillais déjà sur quelques petits mandats externes. Cela m'a donné un avant-goût du monde post-études. De plus, le fait d'avoir réalisé une année de stage, en Californie dans le studio Wedge&Lever, entre deux années d'études, m'a permis de voir autre chose que le milieu d'étudiants. La transition s'est donc faite naturellement. Bien entendu, c'est un nouveau rythme à prendre, des opportunités à saisir, pas toujours évident !


As-tu eu des retours suite à la publication du numéro ?

Oui, et je vous en suis très reconnaissante ! C'était un vrai honneur pour moi de figurer parmi la sélection de votre magazine qui est une excellente référence. Grâce à la publication de ce numéro, j'ai été contactée par l'agence Eyes on Talents afin de rejoindre la plateforme en tant que jeune graphiste-illustratrice.

Que devient ton projet ? Est-ce que tu l'as poursuivi après l'obtention de ton diplôme ?

Il a été un élément révélateur de mon univers visuel néo-vintage californien, inspirant ainsi mes réalisations pour l'exposition précitée Surf n Turf. En voyant mes serviettes de bain, j'ai reçu des commandes pour la création de modèle unique. Ce travail continue de me donner des idées pour la suite, notamment approfondir le lien entre illustration et textile.

Quels sont tes projets pour la suite ?

Pour le moment je suis à la recherche d'un job, temps plein, partiel, fixe ou freelance qui me permettrait de développer mon travail d'illustration tout en faisant la découverte et l'expérience de nouveaux univers graphiques à travers le branding qui me passionne également.
Pour la suite, je rêve de voir mes illustrations sur des maillots de bain, des couvertures ou des carrés, étant toujours à l'affut de collaborations avec des marques, des labels ou des maisons d'édition.

Propos recueillis par Florian Bulou-Fezard



En images

Ajouter un commentaire

La revue

1504270271

étapes: 239

1499771791

Génération Y étapes: 238

1493971500

UX design & interfaces étapes: 237

1489758286

étapes: 236

1484062455

étapes: 235

1479307215

étapes: 234