Grand format Les Diplômés : Antonin Bertrand, graphiste freelance

Recevoir la newsletter

Recevez chaque semaines la newsletter étapes:

Lancer la galerie 11 images
Grand format école, diplômés, Graphisme Publié le 04.10.2017

Les Diplômés : Antonin Bertrand, graphiste freelance

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection des projets de fin d’études réalisés par les étudiants en école d’art et de design. Mais que sont devenus ces jeunes graphistes dont nous avons été séduits par le projet et que nous avons eu la joie de passer dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête.



Antonin est sorti diplômé de l'ECV de Paris l'année dernière. Son projet de diplôme portait alors sur les conflits armés qui ont lieu dans le monde. Comment représenter ces tensions de façon intelligible, pour les analyser et les comprendre mieux ? Antonin restitue la data complexe de la guerre en empruntant son langage graphique et l'esthétique militaire. Les informations - à la fois propos philosophiques sur la violence et données mathématiques - sont mises en page. Il créé également une typographie qu'il baptise Engin.



Site: antoninbertrand.com
Instagram: @antonin_brtrnd


Quel diplôme as-tu obtenu ?

En 2016, j’ai obtenu le diplôme de l’ECV (École de Communication Visuelle) de Paris. J’y ai suivi durant deux ans le cursus en typographie et édition, après avoir étudié trois années à l’ECV de Nantes.
Suite à l’obtention de mon diplôme, je me suis mis en quête de projets professionnels en tant que graphiste indépendant. J’ai essayé d’anticiper au mieux cette phase de recherche en créant mon site internet en amont et à réaliser quelques prestations graphiques extra-scolaires pendant mes années d’études. Cela m’a permis d’évacuer au plus vite les problématiques administratives liées au statut de freelance.

Je collabore actuellement régulièrement avec l’Atelier Collectif, plus précisément avec Thanh Phong Lê et Emmanuel Labard, avec qui j’ai la chance de participer à des projets variés et stimulants. Je travaille avec eux dans les champs de l’identité visuelle, l’édition ou encore le graphisme d’exposition. J’apprends beaucoup sur le métier et également sur les aspects sous-jacent à la création (relation client, suivi de fabrication, etc) ; c’est très enrichissant.


Pourquoi avais-tu choisis ces études ?

Petit, je m’exprimais beaucoup à travers le dessin. Puis l’ordinateur a remplacé le crayon. Le design graphique est rapidement devenu la priorité. Et puis l’apprentissage du dessin de caractères, durant mes deux dernières années d’études, m’a permis de renouer avec cette passion première pour le dessin.

As-tu eu des retours suite à la publication du numéro ?

Cette publication ne m’a pas directement apporté du travail, elle m’a néanmoins valu quelques félicitations de la part de professionnels ; mais surtout de mes parents. Ce fut évidemment très gratifiant pour moi. L’implication est forte dans la réalisation d'un projet de diplôme et cette publication à permis de justifier toute l’énergie mise en œuvre.


Que devient l’édition concernant les conflits armés que tu as développé pour ton diplôme ?

Ce projet n’avait pas pour ambition d’aller plus loin. J’ai néanmoins pris beaucoup de plaisir à matérialiser cette fascination pour le sujet ; et la question du design militaire continu de me passionner. Je me suis évidemment servi de ce travail lors de mes différents entretiens professionnels. J’ai par ailleurs été agréablement surpris de l’intérêt de mes interlocuteurs pour le sujet.

Quels sont tes projets pour la suite ?

Continuer avec l'Atelier Collectif, et de mon côté, je continue à développer des caractères pour le plaisir et pour continuer de me perfectionner en la matière.

Par Florian Bulou-Fezard



En images

Ajouter un commentaire

La revue

1504270271

étapes: 239

1499771791

Génération Y étapes: 238

1493971500

UX design & interfaces étapes: 237

1489758286

étapes: 236

1484062455

étapes: 235

1479307215

étapes: 234