Grand format Les Diplômés : Timothée Moreau & Killian Pelletier, Novland ça...

Recevoir la newsletter

Recevez chaque semaines la newsletter étapes:

Lancer la galerie 16 images
Grand format diplômés, école, Revue Publié le 09.10.2017

Les Diplômés : Timothée Moreau & Killian Pelletier, Novland ça continue !

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection des projets de fin d’études réalisés par les étudiants en école d’art et de design. Mais que sont devenus ces jeunes graphistes dont nous avons été séduits par le projet et que nous avons eu la joie de passer dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête.



Les deux étudiants qui ont travaillé sur de nombreux projets en binôme se sont liés pour passer leur diplôme à la HEAR de Strasbourg. Ils créent un fanzine appelé Novland, en hommage au novlangue de Georges Orwell, pour évoquer la langue de bois qui sévit dans de nombreux milieux : politique, marketing, etc. Il en résulte une revue imprimée en risographie, dont les trois premiers numéros ont pour thématique la publicité, la peur et le terrorisme. Ils nous racontent la suite.



LA REVUE NOVLAND

Site: Novland
Facebook: journalnovland
Instagram: @novland_journal

LES DEUX CRÉATEURS

Killian Pelletier: kptr.tumblr.com
Timothée Moreau: didiermornifle.tumblr.com


Quel diplôme avez-vous obtenu en 2016 ? Pouvez-vous nous raconter votre parcours depuis son obtention ?

Nous avons chacun obtenu un DNSEP, option illustration. Laa rentrée suivante, nous avons suivi un post-diplôme répondant au doux nom de CFPI (Centre de Formation de Plasticiens Intervenants). Celui ci nous a permis de nous former à la transmission de nos pratiques artistiques auprès d’un public extérieur. Killian effectuait un service civique en parallèle, auprès du collectif « Ne rougissez pas !» (les candidatures chez eux viennent d’ailleurs de s’ouvrir pour cette nouvelle année), et Timothée Moreau (alias Didier Mornifle) a fait un stage chez « les P’tits spectateurs ». Cela nous a permis de nous faire la main et de baigner un peu plus dans le milieu associatif.

Pourquoi aviez-vous choisi ces études ?

Surement pour des bonnes raisons, mais il faudrait remonter loin dans notre mémoire.



Comment avez-vous vécu votre passage de l'école à l'insertion professionnelle ?

Disons plutôt en douceur ! Ce post-diplôme nous a offert la possibilité de faire une transition efficace avec la continuation et le développement du projet Novland.

Avez-vous eu des retours suite à la publication du numéro ?

Oui, Nous nous avons eu une nette augmentation de la visibilité de notre revue. Nous avons pu constater ceci avec par exemple, des retours positifs auprès d’un public qui nous avait découvert par le biais de ce numéro d’étapes:. Le meilleur endroit pour avoir des avis reste les salons et les lancements, c’est toujours hyper enrichissant d’avoir des avis directs des lecteurs, ils sont souvent pleins d’encouragements et de bons conseils !

Que devient la revue Novland que vous avez développée pour votre diplôme ?

Nous avons édité de nouveaux numéros et participé à différents salons d’illustration (le Spin-off d’Angoulême, Central Vapeur de Strasbourg, Fanzines! et Hootchie Cootchie Circus à Paris, Fumetti à Nantes). Un numéro hors-série a aussi été réalisé pour une exposition durant le festival Central Vapeur. Nous avons pour l’occasion réalisé 4 affiches mélangeant impression offset et sérigraphie, sur le thème des élections et de la démocratie dite représentative.

Nous avons été invités pendant deux mois à élaborer un nouveau numéro au Shadock (Strasbourg). Il y aura une restitution de notre résidence par une exposition à compter du 15 novembre. Vous pourrez y voir notre processus de travail. Et enfin nous avons également démarré une série d’ateliers auprès de jeunes et de moins jeunes publics sur la création de journaux/fanzines papier collaboratif.


Quels sont vos projets pour la suite ?

Eh bien nous sortons mi-septembre un numéro sur le thèmes des cyborgs, on y parlera philosophie, transhumanisme et féminisme ! Nous présenterons ce numéro au festival Mirage à Bruxelles, suivra différents lancements dans des librairies.

Depuis quelques mois Novland s’est transformé en association: “Novland Éditions “ ! Nous continuerons donc à élaborer nos revues, mais nous avons aussi pour but d’élargir nos objets éditoriaux en lançant de nouveaux formats et collections. Nous allons aussi poursuivre les ateliers que l’on donne, qui enrichissent notre travail. Nous réfléchissons toujours à des productions tournées vers le web, mais c’est une idée qui mûrit doucement.

Propos recueillis par Florian Bulou-Fezard



En images

Ajouter un commentaire

La revue

1504270271

étapes: 239

1499771791

Génération Y étapes: 238

1493971500

UX design & interfaces étapes: 237

1489758286

étapes: 236

1484062455

étapes: 235

1479307215

étapes: 234