Analyse Oxmo Puccino et Ibrahim Maalouf au pays des Merveilles

Recevoir la newsletter

Recevez chaque semaines la newsletter étapes:

Grand format Analyse Clip, Music, Animation, Motion, rap Publié le 09.02.2015

Oxmo Puccino et Ibrahim Maalouf au pays des Merveilles

Dans l'actualité musicale du moment, difficile d'ignorer l'association du rappeur poète Oxmo Puccino, avec le génial trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf. Leur album "Au Pays d'Alice" se place à la limite des genres musicaux, entre rap, jazz et opéra, pour une interprétation singulière des aventures d'Alice au Pays des Merveilles. Un tel conte en musique méritait bien d'être mis en images, et les deux artistes ont collaboré avec le studio de création Les Marqueurs pour la réalisation du clip La Porte Bonheur. Un travail d'animation méticuleux, prolongeant la direction artistique mise en place par le studio parisien sur la pochette et le livret de l'album. Pour mieux décrypter cette commande Les Marqueurs ont répondu à quelques unes de nos questions.

Comment est né ce projet de clip ?
Ibrahim Maalouf et Oxmo Puccino cherchaient une direction artistique pour la pochette de leur album commun "Au Pays d’Alice…" nous avions déjà travaillé avec l’équipe d’Oxmo Puccino, ils nous ont donc contactés. Après avoir conçu la pochette, nous avons réalisé une petite vidéo de 15 secondes au format Instagram pour la dévoiler au public. De là est née l’idée de réaliser un clip en animation.

Avez-vous travaillé en lien avec Oxmo Puccino et Ibrahim Maalouf ?
Bien-sûr ! Mais nous étions également très libres dans le processus de création. Nous leur avons fait valider la direction artistique globale, et ensuite ils nous ont fait confiance.

Était-ce votre premier projet de ce type ?
Nous sommes un studio de création. Nous faisons toutes sortes de projets comme de la création de logo, des charte graphiques, des sites internet etc.. mais effectivement nous avions déjà réalisé plusieurs clips en animation, avant celui-ci nous avions animé "Métamorphose" du groupe S-Crew.

Comment avez-vous travaillé le lien entre animation et musique ?
Une fois la direction artistique définie, tout s’est déroulé assez simplement… L’univers musical mis en place par Ibrahim Maalouf et Oxmo Puccino est tellement riche que les idées fusaient à chaque fois qu’on écoutait le titre.

Quelles techniques ont été utilisées ?
La principale technique c’est la rotoscopie (dessin sur vidéo). Nous avons fait une captation d’Ibrahim et d’Oxmo comme un clip classique. Après ceci, nous re-dessinons images par images ce qui nous donne une base de 3000 visuels. Ensuite nous passons à la phase de postproduction de manière assez classique, comme s'il s’agissait d’un clip tourné sur fond vert et nous ajoutons tous les effets.

Quelle est la chose que vous retenez de cette expérience ?
C’est la chance d’avoir pu réaliser un projet dans sa globalité. En effet en plus de la pochette de l’album, du livret et du clip, nous avons pu réaliser une exposition à l’espace Oppidum à Paris d’une dizaine de toiles, ainsi que des digigraphies et des gravures sur bois sur le thème d’Au Pays d’Alice… Cela nous a permis de sortir des supports de communications traditionnels utilisés lors de la sortie d’album. Cela aura été une belle réussite, car nous allons être ré-exposés dans la même galerie le 12, 13 et 14 février prochains.

http://lesmarqueurs.com



En images

Ajouter un commentaire

La revue

1537782132

étapes: 245

1530611850

étapes: 244

1525871271

étapes: 243

1520958637

étapes: 242

1520588502

Work & Design : L’univers du travail réinventé par les designers

1516980505

étapes: 241