News Une rencontre sensuelle, sensible et charnelle

Recevoir la newsletter

Recevez chaque semaines la newsletter étapes:

1539856192
Lancer la galerie 9 images
News Graphisme Publié le 12.03.2014

Une rencontre sensuelle, sensible et charnelle

10 danseurs dans 10 lieux différents d'une ville, qui improvisent pendant une heure. "Danser à Montréal" et "Danser à Paris", les deux derniers films de la réalisatrice québécoise Élisabeth Desbiens se basent la rencontre "sensuelle", "sensible" et "charnelle" entre le danseur et la ville. Une osmose naturelle qui révèle l'influence de l'environnement sur le comportement.

Un projet auquel a participé la jeune graphiste lyonnaise Camille Boileau qui a assuré la direction artistique de la communication. Pour rejoindre cette idée de rencontre, elle imagine deux foulards imprimés, un pour Paris et l'autre pour Montréal . Sur les supports on peut voir les danseurs, improvisant une danse avec ces pièces. La ville apparait alors comme une seconde peau ou un partenaire de danse. Sur fond de paysage urbain ces foulards révèlent la souplesse et la légèreté des mouvements de danse.

http://bit.ly/1kLtYnN



En images

Ajouter un commentaire

La revue

1544025644

étapes: 246

1537782132

étapes: 245

1530611850

étapes: 244

1525871271

étapes: 243

1520958637

étapes: 242

1520588502

Work & Design : L’univers du travail réinventé par les designers