L’heure du Pride Month 2019 sonne et les marques en jouent

50 ans déjà que la communauté LGBTQ+ s’est levée contre les forces de police au Stonewall Inn. Les émeutes signent le début historique d’une lutte globalisée avec pour enjeux : l’égalité des droits des personnes de toutes orientations sexuelles, représentations et identités de genres. Le Pride Month naît alors comme une nécessité de célébrer la communauté, pour la représenter dans sa plus grande pluralité et lui donner une visibilité internationale. Comme toujours, les marques restent à l’affût des grands mouvements sociaux et se réapproprient les codes de la Pride, plus ou moins intelligemment…

Laissons donc de côté la flopée de projets manqués : Budweiser et sa théorie du genre, Disney et l’invisibilité des personnages LGBTQ+ ou la « Pride Collection » signée Converse dont l’absence de profits rétribués à des associations pèche. Regardons plutôt les collaborations aux côtés des membres de la communauté queer et la visibilité qui, même si profondément marketing, est donnée au Pride Month. Pour l’activiste Rosie Hewitson, « peu importe si les marques tirent profit de la Pride tant que la communauté LGBTQ+ en bénéficie la première. »


The Babadook est une icône queer

Pride Month étapes:

En 2014, Jennifer Kent présente Mister Babadook. Le film met en scène Babadook, créature diabolique qui hante les rêves de Samuel, 6 ans. La communauté LGBTQ+ joue avec humour de ce personnage monstrueux et l’élève au rang d’icône. Alors quand est demandé à la réalisatrice si son personnage horrifique est gay, la cinéaste répond sans hésitation : « Évidemment. » Ainsi, repenser pour ce mois de Pride la couverture de l’édition Blu-ray est un clin d’oeil obligé et bienvenu ! Au prix de $19.99,  un pourcentage de ses ventes est donné au Los Angeles LGBT Center. Pour Shout Factory, qui a conduit le projet, c’est « grâce à l’imprévisibilité des réseaux sociaux, des vidéos virales et des fans passionnés, que The Babadook est devenu une mascotte LGBTQ+ inattendue en 2017. Cette année, nous détruisons les portes de tous les placards et renforçons son statut d’icône queer ! »


FRAKTA du bleu à l’arc-en-ciel

Pride Month étapes:

Le cabas signature d’IKEA FRAKTA arbore l’arc-en-ciel. Au prix de $3.99 USD, les profits de sa vente sont destinés à l’Human Rights Campaign Foundation en faveur de la jeunesse et des familles LGBTQ+. Sur le projet, Rafael Fantauzzi, le Directeur IKEA US de la Diversité et de l’Inclusion, il s’exprime : « Nous croyons que l’égalité est un droit humain fondamental et que tous les foyers sont créés égaux. Chacun mérite une maison à aimer et un lieu de travail où être soi-même. »


Starbucks collabore avec un designer de la communauté…

Pride Month étapes:

« Comment designer un objet pour la Pride, dont on serait fier de brandir, sans qu’il soit trop cliché ? » se demande Brenden Mendoza. Designer et membre de la communauté queer, il pense un gobelet « LOVE » tout en rayures. Il veut sa tasse assez classique pour être pérenne, pop, festive et surtout représentative de la pluralité des fiertés. Il explique : « L’arc-en-ciel est un symbole incroyable qui détient une force intrinsèque. En concevant ce design, je souhaite que tous les membres de la communauté se sentent inclus. Pas seulement la communauté gay mais aussi mes frères et soeurs transgenres. Ce design est pour eux tous. »


… Harry’s collabore avec un illustrateur LGBTQ+…

Pride Month étapes:
Pride Month étapes:

L’illustrateur José Roda, en collaborant avec la compagnie de rasage Harry’s, « espère vous faire sentir représenté ». Il rejoue l’arc-en-ciel en tâches de couleurs et dessine la pluralité des utilisateurs de son trait net et frais. « Shave With Pride » est un packaging qui s’éloigne des représentations genrées et porte avec fierté des personnalités belles, fortes et égales. Si les marques surfent sur la vague de l’inclusivité, c’est pour José Roda une évidence qu’il met en pratique dans l’intégralité de son travail et qu’il rejoue habilement pour la Pride.


… et GAP crée aux côtés de l’activiste Jodie Patterson

Pour Gap, le Pride Month est l’occasion de laisser la parole à l’activiste LGBTQ+ Jodie Patterson, auteur et mère de cinq enfants, dont un fils transgenre. Dans cette courte pub en noir et blanc, Jodie Patterson présente sa famille, celle qu’elle a choisi : ses enfants, ses amis, ses mentors et ses voisins. À la campagne « Love All Ways » s’ajoute une collection de vêtements dont 15 % des bénéfices vont directement à U.N Free & Equal pour promouvoir l’égalité des droits et des traitements de la communauté queer.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

11/7 > 1/11 – Anja Kaiser, Undisciplined toolkit. Design graphique et féminisme au Centre National du Graphisme Le Signe

La chercheuse et designer graphique féministe Anja Kaiser est à l’honneur tout l’été au Signe, Centre National du Graphisme. Par sa pratique elle soutient des projets et des commanditaires féministes et émancipateurs. En abordant le féminisme d’un point de vue historique et politique, la jeune femme entend questionner les représentations…

Waterfalls, une exposition en ligne de Thomas Danthony

Avec sa nouvelle exposition Waterfalls, Thomas Danthony nous invite dans une nouvelle sorte d’évasion virtuelle. En effet, dans ce parcours en ligne, il présente une série méditative sur les chutes d’eau, phénomène naturel qu’il observe, en tentant de capturer la beauté dans la surprise. Par leur verticalité, les chûtes d’eau…

1/07 > 29/08 – Joan Cornellà, Paris Solo Show à la Galerie Arts Factory

Le dessinateur de bande dessinée et illustrateur barcelonais Joan Cornellà a la gâchette facile quand il s’agit l’humour noir. Après une invasion des réseaux sociaux, plusieurs bandes dessinées et travaux éditoriaux, l’espagnol continue dans sa lancée et piétine avec jubilation le politiquement correct. Racisme, pauvreté, handicap, maladies, mutilation, Cornellà se…

01/07 > 23/09 – Rêves à la SLOW Galerie

Du 1er juillet au 23 septembre, la SLOW Galerie réunit 60 illustrateurs pour « Rêves », une exposition d’illustrations réalisées pendant le confinement. Les 60 personnalités qui s’y expriment sont autant de point de vue, d’esthétiques, de sensibilités, de désirs, de rêves en somme. La pratique du dessin a été pour ces…

Flux

Dans son nouvel e-book, Monotype donne des conseils pour optimiser le choix d’une police de caractères

La bibliothèque de polices en ligne Monotype vient tout juste de sortir un nouveau livre numérique intitulé «Comment être une marque de distribution compétitive dans une nouvelle réalité digitale». Suite à l’explosion du e-commerce constatée pendant l’épidémie de Covid-19, Monotype anticipe les futures attentes des utilisateur.rices et donne quelques conseils…

Les D&AD New Blood Awards récompensent les talents émergents

Depuis 1980, les fameux D&AD Awards ont introduit à leurs récompenses les New Blood Awards, un concours dans le concours, qui célèbre la créativité de la jeune génération de designers. Le 9 juillet dernier avait lieu, Covid-19 oblige, une remise des prix 100% digitale sur la page Instagram du concours.…

Ressources

Typologie, un nuancier de la typo française

Afin de mettre en avant la diversité et la singularité de la création de caractères française, le studio recto verso lance Typolgie, un nuancier de la typo. L’idée de reprendre ce format familier des graphistes est plutôt originale et bien trouvée pour mettre l’accent sur une discipline qui foisonne de…

POSE une webapp pour vous aider à illustrer des personnages

Si on n’ose pas se l’avouer, certains outils sont tout de même bien pratiques pour combler des lacunes en dessin. Dans ce registre, nous sommes tombés sur POSE. Cette webapp développée par le designer Gal Shir est d’une aide précieuse pour créer des personnages proportionnés. La principale difficulté lorsque l’on…