ADN_BCN : Lumières sur Barcelone

À l’occasion de sa sixième édition, le festival d’illumination Llum Bcn 2017 invitait les étudiants d’IED Barcelona à investir le porche historique du Salón del Tinell pour y célébrer la richesse historique et la modernité de la ville. Inspirés par ce e dualité, propre à l’essence de Barcelone, les dix étudiants réalisent une structure d’ADN bicolore, de 10 mètres de long, composée de 90 tubes LED. Métaphore d’une ville en mouvement, l’installation interactive et modulable, conçue en collaboration avec la marque de luminaires Fluvia, se transforme selon les va-et-vient du public. Les deux tutrices, Raffaella Perrone, directrice des opérations du département design et Michela Mezzavilla, Responsable du Master en Design d’Illumination d’Espaces, reviennent sur la genèse du projet.

Qu’est ce que le festival attendait de votre intervention ?

Raffaella Perrone : Le projet a été réalisé dans le cadre d’un workshop collaboratif, basé sur le volontariat et la motivation des étudiants de l’école. Il est destiné au Festival Llum Bcn, qui chaque année, célèbre la ville de Barcelone en transformant les édifices emblématiques et les patios intérieurs avec des installations lumineuses. L’installation devait représenter l’histoire et la modernité de la ville, tout en s’adaptant à l’espace assigné. Le porche du Salón del Tinell appartient au Palacio Real Mayor qui fut la résidence des rois de la couronne d’Aragón et le lieu où Christophe Colón négocia l’un de ses voyages vers l’Amérique. Aujourd’hui, c’est un centre d’expositions et d’évènements. En investissant le porche, ADN_BCN créé un espace interactif, qui se transforme selon les mouvements des visiteurs et symbolise l’évolution de la ville. La structure de l’ADN en deux couleurs représente à la fois l’ancienne Barcino du IVe siècle av. J.-C. et sa version actuelle et cosmopolite.

« La question de l’interaction directe ou indirecte s’est posée car les visiteurs ne pouvaient pas pénétrer dans le porche où était disposée l’installation. Il fallait donc attirer l’attention des visiteurs depuis la cour, sans les solliciter à toucher la structure. » Léa Blanchard, diplômées 2018 en Interior Design à IED Barcelona.

Comment se sont déroulées les différentes étapes du projet ?
RP : L’équipe a été choisie à travers un appel à projet, ouvert aux étudiants en Design Produit, Design d’Intérieur, Design Graphique et aux ex-étudiants en Design d’Illumination. L’atelier s’est déroulé sur 5 mois. En fonction de la personnalité des étudiants, certains ont été assignés à des tâches plus techniques ou plus créatives. Ils ont travaillé six semaines avant de présenter les esquisses du projet. Après que le festival ait donné son accord, la phase de développement a commencé. Les 3 dernières semaines de production de l’installation, les élèves étaient complètement autonomes.

Quel est l’objectif académique de l’atelier ?

RP : Il n’est pas nécessaire d’avoir des connaissances en design lumière pour participer au workshop. Les étudiants ont appris durant les sessions hebdomadaires, en travaillant sur des problématiques spécifiques. Ils se sont ainsi formés au design d’espace et de lumière, au travail en équipe. Ils ont appris à mesurer chaque décision, à gérer les temps de production, les ressources, le budget et les exigences d’un événement ouvert au public. Cette méthode d’apprentissage par l’expérience correspond à la pédagogie de l’école.

Michella Mezzavilla: Ce projet permet aux élèves de se confronter aux réalités de la profession et de comprendre comment gérer le contact avec les entreprises et fournisseurs.

Comment avez-vous travaillé avec Fluvia ?
MM : La participation de Fluvia est à la source du projet ADN_BCN. Nos étudiants ont travaillé directement avec le département d’ingénierie de l’entreprise en partageant avec les professionnels, leurs doutes et leurs difficultés. L’implémentation du système de contrôle d’illumination « Scena » était essentiel pour le réglage de la couleur, du rythme et de l’intensité de la lumière en fonction des mouvements des visiteurs.

Avez-vous rencontré des difficultés techniques ?
MM : Evidemment ! Avec 300 mètres de câbles, 90 tubes de LED connectés par un système de domotique et 8 capteurs de mouvement, les problèmes techniques sont légions. Il n’est pas aisé de mener à bien un projet si conséquent. Bien que la structure intéragisse en direct avec les mouvements du public, elle peut aussi être programmée pour se maintenir en cas de baisse d’affluence ou de problème technique. Ainsi, le spectacle de lumière peut continuer pendant que l’on en corrige les déficiences.

Comment le public a-t-il réagi à l’installation ?

RP : L’impact visuel de l’installation fût conséquent. En revanche, compte tenu de la forte a uence, les interactions entre les mouvements du public et les transformations de la structure n’ont pas toujours été comprises. Notre plus grande satisfaction est de voir les étudiants se confronter aux réactions, aux éloges et aux critiques du public.

Propos recueillis par Astrid Fedel.


L’Undergraduate Degree en Design d’Intérieurs et Design Graphique de l’IED Barcelona Design University prépare les étudiants à imaginer des solutions innovantes pour concevoir un produit, une marque ou un espace, à travers le langage graphique. La démarche pédagogique de l’école est fondée sur l’apprentissage par l’expérience, à partir de briefs qui répondent à des problématiques réelles du marché.

iedbarcelona.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

11/7 > 1/11 – Anja Kaiser, Undisciplined toolkit. Design graphique et féminisme au Centre National du Graphisme Le Signe

La chercheuse et designer graphique féministe Anja Kaiser est à l’honneur tout l’été au Signe, Centre National du Graphisme. Par sa pratique elle soutient des projets et des commanditaires féministes et émancipateurs. En abordant le féminisme d’un point de vue historique et politique, la jeune femme entend questionner les représentations…

Waterfalls, une exposition en ligne de Thomas Danthony

Avec sa nouvelle exposition Waterfalls, Thomas Danthony nous invite dans une nouvelle sorte d’évasion virtuelle. En effet, dans ce parcours en ligne, il présente une série méditative sur les chutes d’eau, phénomène naturel qu’il observe, en tentant de capturer la beauté dans la surprise. Par leur verticalité, les chûtes d’eau…

1/07 > 29/08 – Joan Cornellà, Paris Solo Show à la Galerie Arts Factory

Le dessinateur de bande dessinée et illustrateur barcelonais Joan Cornellà a la gâchette facile quand il s’agit l’humour noir. Après une invasion des réseaux sociaux, plusieurs bandes dessinées et travaux éditoriaux, l’espagnol continue dans sa lancée et piétine avec jubilation le politiquement correct. Racisme, pauvreté, handicap, maladies, mutilation, Cornellà se…

01/07 > 23/09 – Rêves à la SLOW Galerie

Du 1er juillet au 23 septembre, la SLOW Galerie réunit 60 illustrateurs pour « Rêves », une exposition d’illustrations réalisées pendant le confinement. Les 60 personnalités qui s’y expriment sont autant de point de vue, d’esthétiques, de sensibilités, de désirs, de rêves en somme. La pratique du dessin a été pour ces…

Flux

Le festival des Chatons d’or dévoile le palmarès de son édition 2020

Chaque année depuis 9 ans ans, le festival des Chatons d’or dévoile et récompense une nouvelle portée de contenus inspirants, avec l’ambition de faire émerger les idées et les talents. Dans un contexte de crise sanitaire, où toutes les composantes de notre société sont remises en cause, la manifestation s’est…

Ressources

Typologie, un nuancier de la typo française

Afin de mettre en avant la diversité et la singularité de la création de caractères française, le studio recto verso lance Typolgie, un nuancier de la typo. L’idée de reprendre ce format familier des graphistes est plutôt originale et bien trouvée pour mettre l’accent sur une discipline qui foisonne de…

POSE une webapp pour vous aider à illustrer des personnages

Si on n’ose pas se l’avouer, certains outils sont tout de même bien pratiques pour combler des lacunes en dessin. Dans ce registre, nous sommes tombés sur POSE. Cette webapp développée par le designer Gal Shir est d’une aide précieuse pour créer des personnages proportionnés. La principale difficulté lorsque l’on…