« Affichons-nous ! » pour valoriser la création graphique contemporaine

Bien qu’il soit souvent masqué par les messages à caractère commercial, le graphisme engagé, au service du domaine culturel existe toujours et s’exprime dans nos rues, notamment à travers l’affiche. Afin de le mettre un peu plus en lumière, le collectif « Affichons-nous ! » s’est donné pour mission de le répertorier en ligne. Une intéressante initiative, destinée à s’enrichir au fil jours et établir un panorama de la création contemporaine. Nous avons posé quelques questions aux créateurs de ce projet.

Qu’est-ce que représente « Affichons-nous ! » ? Quel est l’objectif de ce projet ?
Affichons nous ! est un collectif (à but non lucratif), composé de trois membres fondateurs (Prade Perrot, Piotr Holyst et Victor Van Damme). Notre objectif est de répertorier et de valoriser la création graphique contemporaine, spécifiquement l’affiche culturelle et engagée, affichée dans l’espace public. Le nom de notre collectif « Affichons-nous !» est une forme de revendication, un appel à se montrer et à s’affirmer.

Comment procédez-vous pour collecter des images ?
Depuis peu, nous souhaitons utiliser deux manières de collecter des images :
– d’une part, nous récoltons au gré de nos trajets quotidiens des messages visuels présentant à nos yeux
un intérêt graphique.
– d’autre part, nous développons un autre procédé de collecte grâce à la mise en place de correspondances. Nous cherchons des personnes, venant de toute la France et pourquoi pas d’ailleurs, susceptibles de nous envoyer (par email leurs trouvailles graphiques, afin de répertorier un maximum d’images reflétant le paysage graphique du moment. Nous nous sommes fixés comme contraintes, pour nous et nos futurs correspondants, de toujours mentionner dans nos cartels le nom du photographe, de l’auteur, le titre de l’affiche et le commanditaire afin de respecter le travail du graphiste.

Quel est votre regard sur l’affichage urbain actuel ?
Nous trouvons qu’il y a aujourd’hui un réel problème de visibilité des affiches culturelles et surtout engagées, car celles sont polluées par les messages commerciaux. De plus, ce type d’affiche se caractérise par leur caractère très éphémère, c’est pourquoi nous visons à sauvegarder ce patrimoine graphique.

Y a-t-il des affiches qui vous ont particulièrement marqués ?
Bien sûr. Trois affiches nous ont particulièrement marqués :
– tout d’abord, le projet d’affiche de Sébastien Marchal intitulé « Opération Climat Social ». C’est un projet
au message fort qui fut présenté hors de tout cadre de commande et de manière totalement libre durant
la 21 COP.

– en second, le travail de Malte Martin sur l’affiche « Intrigue et Amour » pour le Théâtre 71. Pour nous, Malte Martin est l’une des grandes références françaises en matière de graphisme culturel, en offrant un travail typographique extraordinaire. Il y est de plus une source d’inspiration inépuisable qui nous a nourri dans le domaine graphique. Certaines de ses initiatives, comme son association Agrafmobile, sont pour nous des exemples à suivre.
– pour finir, nous avons découvert très récemment le travail du studio Twice, notamment à travers la série d’affiches singulières pour The Peacock Society qui sort du lot. Twice représente pour nous la nouvelle génération de designer graphique.

Est-ce que le projet peut également s’intéresser aux formes graphiques sauvages et populaires, à l’instar de ce qu’a pu faire en Colombie le collectif Popular de Lujo ?
Nous sommes en débat sur ce sujet car l’affiche semble pour nous, être la priorité. Cependant nous récoltons pour le moment les messages visuels au sens large (affiches, affichettes, murs peints, supports de manifestations…), présentant à nos yeux un intérêt graphique.

Avez-vous imaginé une suite à ce blog ?
Dans la continuité de notre blog, nous souhaitons organiser des débats autour de plusieurs affiches, voire organiser des expositions. Nous souhaitons devenir une base de ressource à la fois pour les étudiants et les professionnels. Nous souhaitons créer un agenda en ligne afin de répertorier les événements culturels autour du graphisme.

http://affichonsnous.tumblr.com

Propos recueillis par Charles Loyer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

24 avril > 5 septembre – Balade en ville, design des bancs

Le Musée de design et d’arts appliqués contemporains (mudac) de Lausanne organise plusieurs promenades en ville à la découverte d’un élément central du mobilier urbain : les bancs. Lieux de passage ou de rassemblement, ils sont indispensables à la ville, à ses usagers et doivent avoir une visée avant tout…

19 & 20 avril – Écrire l’intelligence artificielle, deux journées de conférences en ligne

L’ÉSAD d’Amiens propose en ce mois d’avril une dizaine de conférences, trois jours de workshops et une exposition afin d’ouvrir une réflexion sur la thématique : Le champ du signe [Écrire l’intelligence artificielle]. À travers des perspectives créatives, critiques, prospectives et pédagogiques, les intervenants questionneront la conception «avec» et «par»…

18 > 31 mars – 6e Rencontres de l’Illustration de Strasbourg

Rare évènement à être maintenu en 2021, les Rencontres de l’Illustration de Strasbourg auront bel et bien lieu du 18 au 31 mars dans la capitale européenne. Grand rendez-vous dédié à l’Illustration, elles invitent chaque année plusieurs milliers de spectateurs à visiter les expositions réparties entre le Musée Tomi Ungerer,…

Feed

Les candidatures pour la 52e édition du Club des DA sont ouvertes

Il va sans dire que cette 52e édition du Club des DA sera spéciale. Recueillant les créations parues entre le 1er avril 2020 et le 30 avril 2021, les diverses opérations de communication réalisées pendant cette période ont pour la plupart été impactées par la Covid-19. Il est peut être encore un…

Gwen Keraval s’illustre à Chaumont avec Scriptorama

Depuis 5 ans, la petite ville rurale de Chaumont a su tirer son épingle du jeu en se plaçant sur la carte du graphisme français. Grâce au Signe et sa biennale bien évidemment, mais également en accueillant toute l’année une multitude de projets graphiques. C’est notamment le cas de la…

Ressources