Benedikt Luft, l’illustrateur et designer graphique à l’imaginaire monstre

Benedikt Luft, illustrateur et designer graphique basé à Francfort en Allemagne, déploie un imaginaire aux couleurs tranchées, peuplé de créatures intrigantes et difformes. Diplômé d’un Bachelor en design de communication de Wiesbaden, il réalise des illustrations pour des médias comme le ZEITmagazin, It’s Nice That, Slanted Magazine ou encore des musées, tel le Schirn Kunsthalle. Rencontre avec ce créateur à l’imaginaire monstre.

Benedikt Luft. Say I’m Sorry Like A Man.


Un imaginaire graphique peuplé d’étranges créatures


Le travail d’illustration de Benedikt Luft est habité par de nombreuses représentations d’étranges créatures : figures difformes et colorées, presque surréelles. Cet imaginaire déployé, faisant écho aux formes découpées de Matisse ou encore aux peintures cubistes de Picasso, porte le designer depuis son enfance. “Les créatures présentes dans mon travail remontent à mon enfance : je dessinais des monstres sur de grandes feuilles de papier et je les accrochais au mur, comme si ces monstres étaient des habitants de ma propre chambre. Pendant une période, j’aimais beaucoup les livres d’horreur pour enfants, mais en même temps, j’en avais toujours peur” précise Benedikt Luft. Le designer graphique puise aussi ses inspirations dans les travaux du dessinateur de presse et illustrateur roumain, naturalisé américain, Saul Steinber, et dans ceux du réalisateur et artiste allemand Christoph Schlingensief, mêlant engagement politique et pointes humoristiques.

En 2020, pour la soirée biannuelle, Schirn at Night (les Sorcières la Nuit) du Schirn Kunsthalle, musée de Francfort d’art moderne et contemporain, Benedikt Luft réalise ainsi une série d’illustrations inspirée de la thématique de l’événement – les créatures fantastiques de la nuit – et de l’exposition se déroulant en parallèle, “Fantastic Women”. Cette exposition, qui s’est tenue du 13 février au 5 juillet 2020, présentait les différentes contributions de peintresses au mouvement surréaliste. Benedikt Luft dessine alors une série de créatures étranges – sorcières, animaux maléfiques et hybrides mythologiques – hommage aux créations surréalistes exposées.

Si le designer graphique réalise des illustrations pour des acteur·trices, lieux et événements de la scène techno berlinoise, comme pour Clubcommission, structure promouvant la culture du clubbing de la capitale allemande, il s’intéresse aussi à la musique punk. “Dans ma jeunesse, j’ai développé un fort intérêt pour la musique punk, et même si j’écoute aujourd’hui de nombreux genres différents, c’est la scène à laquelle je me réfère le plus. La musique et les gens de ce milieu m’ont beaucoup appris. L’énergie des concerts, de groupes comme Turnstile ou Fucked Up (pour n’en nommer que deux), est toujours quelque chose que j’apprécie beaucoup” affirme Benedikt Luft.


Le juste équilibre des formes entre abstraction et figuration


Le designer travaille des choix forts de combinaisons de couleurs. “Je me souviens avoir eu beaucoup de mal à choisir les bonnes combinaisons de couleurs à l’université et je supposais que ce n’était qu’un processus d’apprentissage après tout. À présent, j’ai des couleurs et des combinaisons préférées auxquelles j’aime me référer. J’ai appris que souvent, l’ambiance que génèrent mes créations est pour moi définitivement plus importante qu’une représentation réaliste des choses” précise-t-il. Les formes dessinées, souvent distordues, jouent un rôle fondamental dans le caractère fantastique de ses illustrations. “Pour moi, trouver les bonnes formes est toujours une question d’équilibre, entre la lisibilité et une abstraction pertinente des éléments représentés” affirme Benedikt Luft.

Benedikt Luft. Narrow Distance.


Pour trouver les bonnes formes, il commence souvent par dessiner à la main. “Quand je travaille sur un projet, je commence par prendre connaissance du thème, puis je compose des cartes mentales, je dresse des listes et je collecte des idées. Ensuite, je commence à dessiner au crayon sur papier, dans un espace préalablement défini – j’ai appris que cette étape analogique est quelque chose dont j’ai vraiment besoin pour trouver la bonne forme et les bonnes formes. Ensuite, je scanne le dessin et l’affine numériquement” explique l’illustrateur. Dans ses projets, il expérimente avec la typographie, mais aussi la vidéo qui “donne plus de vie aux illustrations et permet de raconter des histoires”.

À présent, Benedikt Luft souhaite développer plus avant une approche de l’illustration par le dessin analogique, ce qui pourrait lui permettre, dans un second temps, d’explorer le medium de la peinture. Il travaille aussi à élaborer le script d’un film, un projet qu’il mène en duo et qu’il espère voir aboutir…

Benedikt Luft. Noa Erni – The Mental Traveller. Couverture d’album.
Benedikt Luft. NYT Vampires. Fond par MYFAWNWY.
Benedikt Luft. From Top to Bottom.
Benedikt Luft. LAZY Sunday. Jungle by Night.
Benedikt Luft. MIRROR. Photographie par Alexander Kilian.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 7 janvier au 1 avril 2023 → Læ collectiv·f·e Bye Bye Binary – CAC Brétigny (Brétigny)

Communauté rassemblant des graphistes, Bye Bye Binary développe des expérimentations et recherches autour de l’écriture inclusive, non binaire et postbinaire. Le groupement élabore notamment la première typothèque présentant des typographies inclusives et mène différentes actions de pédagogie. Parmi les multiples solutions typographiques permettant une meilleure inclusivité, Bye Bye Binary s’intéresse…

Du 4 février au 15 avril 2023 → Cycle de conférences ‣ Les éléments de l’architecture II – Pavillon de l’Arsenal (Paris)

L’architecte, philosophe, et professeur à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Val de Seine Richard Scoffier intervient au Pavillon de l’Arsenal dans le cadre d’un cycle de conférences autour des éléments de l’architecture. Le 4 février, de 11h à 13h, il interroge le dispositif de la porte, le 4 mars, l’élément…

Le 2 février 2023 → Conférence ‣ Les nouveaux vecteurs de diffusion du graphisme militant – La Contemporaine (Nanterre)

Les graphistes Dugudus et Sébastien Marchal, et le street-artiste Jaëraymie interviennent à La Contemporaine et donnent une conférence autour des nouveaux vecteurs de diffusion du graphisme militant. Régis Léger alias Dugudus s’intéresse à la représentation de l’image sociale et politique française. Diplômé de l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI),…

Le 2 février 2023 → Conférence Catherine Barluet ‣ graphisme.design – Université Paris 8 (Saint-Denis)

Le cycle de conférences graphisme.design revient pour une nouvelle édition à l’Université Paris 8. La graphiste Catherine Barluet présente le 2 février 2023 à 18h30 quatre projets réalisés ces dernières années : la refonte graphique de la maquette d’un journal, un catalogue d’exposition thématique pour une institution muséale, la direction artistique…

Du 31 janvier au 2 février 2023 → Salon C!Print – Eurexpo (Lyon)

Le salon C!Print de la communication visuelle, de l’impression numérique et des arts graphiques revient pour une dixième édition. Fédérant une communauté de professionnels, il est l’occasion de comprendre les évolutions du marché, de rencontrer ses acteurs clés et de tester de nouveaux supports d’impression ! Personnalisation textile, packaging, signalétique…

Feed

L’écharpe pixels d’Animal Press

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes:, le 271, à paraître en librairie le 21 février et actuellement en précommande, nous publions un article en lien avec notre rubrique « Objets graphiques ». Place aux pixels ! La maison d’édition Animal Press, fondée par Jinhee Han et rejointe par Baptiste…

Susan Kare sur Arte

L’émission “Gymnastique” d’arte dédie l’un de ses épisodes à Susan Kare, pionnière du design numérique. Elle crée notamment des icônes de bureau et des polices typographiques devenues des normes de référence. La graphiste humanise l’informatique et travaille pour des sociétés comme Apple, NeXT, Microsoft ou encore Facebook, PayPal et Pinterest.…

Postulez au 30e concours international d’affiches de Chaumont

Le concours international d’affiches, organisé dans le cadre de la Biennale internationale de design graphique, célèbre sa 30ème édition. Créé en 1990, il valorise la création d’affiches dans le domaine du design graphique. Les propositions d’affiches sont à envoyer par la poste avant le 31 janvier 2023, elles peuvent être…

Candidatez aux Type Directors Club Awards !

Créé en 1946, le Type Directors Club est une association internationale dédiée à la promotion de la typographie. Comme tous les ans, elle organise les Type Directors Club Awards. L’appel pour la prochaine édition, la 69ème, est actuellement ouvert jusqu’au 3 mars 2023. Trois catégories sont prévues : “Typography”, “Lettering”…

Ressources

Susan Kare sur Arte

L’émission “Gymnastique” d’arte dédie l’un de ses épisodes à Susan Kare, pionnière du design numérique. Elle crée notamment des icônes de bureau et des polices typographiques devenues des normes de référence. La graphiste humanise l’informatique et travaille pour des sociétés comme Apple, NeXT, Microsoft ou encore Facebook, PayPal et Pinterest.…

Les Rad!cales : le design à l’épreuve du vivant

Né en janvier 2020, le collectif Les Rad!cales invite les professionnel·les du design à s’engager pour le vivant dans un contexte d’urgence climatique. Comment concevoir un système soutenable pour les générations présentes et futures ? Telle est l’une des questions soulevée par le mouvement. Le manifeste “Design pour l’environnement” porté…

Les Mardis Graphiques font place à l’éco-conception

Organisés par Pollen Studio, les Mardis Graphiques sont une série de conférences à Rennes, gratuites sur inscription. La dixième table-ronde porte sur la notion d’éco-conception et s’est déroulée le 7 juin dernier. Comment réduire son empreinte environnementale en tant que graphiste, sans renoncer à la communication ? Jeanne Lepoutre, co-fondatrice…