Brand Day paris

Le Brand Day Paris place la créativité au centre des stratégies des marques

Le 21 février dernier, le spécialiste en identité visuelle Monotype, mélangeait créatifs et marques dans un lieu au coeur de Paris. Réunissant 7 speakers provenant des groupes les plus influents aujourd’hui, le Brand Day Paris permettait d’appréhender les enjeux du design à l’aune des nouvelles stratégies des marques.

Brand Day Paris
Jürgen Siebert, Marketing Director de Monotype, sur les stratégies de reconnaissance de marques


La typographie, un marqueur fort d’identification

La typographie étant au centre des activités de Monotype, le Brand Day Paris nous réservait quelques talks sur le sujet. Ce fut chose faite avec Jurgen Siebert et Malou Verlomme. En guise d’introduction, le premier nous a démontré le caractère indispensable de la typographie dans les stratégies de reconnaissance des marques. Le second, typographe, s’est penché sur le cas des fontes variables. Véritables outils de recherche et de création, elles paraissent constituer une réelle solution aux problèmes évoqués par Jurgen Siebert. La malléabilité des caractères qu’offre le design space des fontes variables devrait permettre à la typographie de mieux s’adapter aux nouveaux supports sur lesquels se déploient les marques. Ainsi, leur reconnaissance s’en verrait facilitée, à l’heure du tout numérique et de la démultiplication des supports.

Brand Day Paris
Malou Verlomme, Typographe pour Monotype, explique ses recherches sur la fonte Ionique 5


Design et contenu éditorial au centre des stratégies

Les nouvelles stratégies digitales des marques ont ensuite occupé une bonne partie des prises de parole de l’après-midi. Les divers intervenants issus de l’Oréal, la SNCF ou Pimkie ont axé leurs talks sur la création de contenus. Applications, UGC ou contenu éditorial plus divers, tous semblent très efficaces pour créer une communauté autour des marques. Leur conversion en ambassadeurs paraît ensuite bien plus simple avec de tels outils . Les participants ont également insisté sur l’utilisation du design dans leurs stratégies. L’exemple le plus marquant qui a été fait est celui de la création de la Digital Factory d’Air France. Lieu de travail éphémère, il introduit la méthodologie design thinking dans les nouveaux processus de travail d’Air France.

Hugo Moret, Senior Account Manager d’Olapic présente les interêts de l’UGC


Pour cette première édition, le Brand Day Paris a donc donné l’ocassion de connecter créatifs et communicants autour des questions qui feront, sans aucun doute, le marketing d’aujourd’hui et de demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

14/01 > 01/03 – Signal Bis par Julien Lelièvre et Jean-Baptiste Levée (Production Type) à la Maison de la Culture d’Amiens

Initiée par la Maison de la Culture d’Amiens dans le cadre du Festival Amiens Europe, l’exposition Signal Bis présente parallèlement les travaux de la fonderie Production Type et ceux du graphiste et photographe Julien Lelièvre, en s’articulant autour du projet « Art d’autoroute ». Édité par Building Books l’ouvrage Art d’Autoroute rend visible l’esthétique déconsidérée des autoroutes françaises avec le recensement en image des œuvres d’art présentes aux abords du  réseau routier.  La conception de l’ouvrage s’est accompagnée de la création d’un caractère spécifique, le Signal, développé par la fonderie Production Type. Les équipes de Jean Baptiste levée se sont ainsi penchées sur l’édition et la modernisation  de la…

4/2 – journée d’études « Design & Sécrétions – Vers de nouveaux rituels » à l’EESAB Rennes

À l’initiative de Tony Côme, historien du design, l’EESAB Rennes propose de réunir designers, artistes et anthropologues autour d’une journée d’études sur le thème « Design & Sécrétions – Vers de nouveaux rituels ». C’est du propre. « Pendant des décennies, les designers semblent avoir travaillé pour des usagers dont les corps jamais ne devaient sécréter. Grâce aux “pulsairs” et autres brise-soleil conçus par Le Corbusier, les chemises du Modulor ne risquaient pas, elles, d’être auréolées. Josephine, la femme américaine moyenne inventée par Henry Dreyfuss, n’était pas inquiète de son aménorrhée. Embarqués très tôt dans la course vers le confort, les designers –…

7 > 12/1 – Tout ce temps j’ai cherché

Du 7 au 12 janvier, l’artiste et illustratrice Pauline Furman présente ses dernières réalisations personnelles dans une exposition à la galerie Au Médicis. C’est un véritable écrin de velours que propose la jeune parisienne, qui a fait de cette matière textile, le support de ces expérimentations visuelles. Ses œuvres, douces et oniriques, révèlent des compositions abstraites. Elles se dessinent dans l’assemblage des couleurs et les propriétés de cette matière singulière, d’évoluer avec la lumière. Infos Pratiques : Date : Du 7 au 12 janvier Lieu : Galerie Au Médicis, 5 rue de Médicis, 75006 Paris Lien web : http://bit.ly/2rQ2bOB

7 > 8/12 – Air Poster #7 à la galerie Au Roi

Chaque année depuis 7 ans, une poignée de studios de graphisme se rassemble autour du projet Air Poster. Une exposition d’affiches sérigraphiées et expérimentales en carte blanche. Cette année, les deux jours d’affichage se déroulent à la Galerie au Roi. 15 studios européens ont créé des affiches inédites :—Akatre Studio — Atelier trois — Badesaison — Cheeri paris — Christophe Renard — Des Signes — Gaël Etienne — Gr20paris — Les Graphiquants — Irradie — Studio Julia — Pilote paris — Schultzschultz — Studio triple — Undo-Redo Impression : Lézard Graphique Infos pratiques : Date : du 7 au 8…

Flux

Ressources

Comment bien foirer sa carrière de créatif

Réussir ou foirer sa carrière, à vous de choisir. Pendant tout le mois de décembre, l’illustrateur Mike Stefanini a convié 24 professionnels de la création à délivrer leur meilleur conseil pour surtout ne pas atteindre ses objectifs. Jérémie Claeys, Geneviève Gauckler, Aurélien Jeanney, Joe La Pompe, Cruschiform ou encore Jack…