Corps, poésie ou ironie ?

Entre cadrage et composition, la photographie est chose sérieuse. Répondant à une maîtrise de ces deux éléments auquel peut s’ajouter la gestion de la lumière, l’auteur exprime ses envies. Une série de clichés invite à un univers, une interrogation, ou tout simplement une évasion.

Un corps, un jour disparaîtra, le photographe saisit cet instant pendant lequel le corps est inconfortable, volontairement ou non, durablement ou pas. Il est aussi des périodes de doutes, quand le corps naturellement vieilli n’est plus un objet à voir, mais qu’il est utilitaire. Quel sens pour un corps qui n’est là que pour être présent ? Que reste-t-il quand il est remplacé ? Il est alors des moments où le corps n’est plus un sujet en soi, il devient secondaire tant on s’amuse de lui, on le contourne, on le spolie, on l’ignore.

Geneviève Caron

Au Grand Hotel Miramare, des dames posent sans complexe devant l’appareil de Genevieve Caron, récompensée du Grand Prix Lux 2017. Dévoilant leur corps dont le temps a fait défaut, elle le transforme en qualité. Les peaux tombantes sont des vêtements texturés dont s’accommodent ces dames à loisirs ; elles se plaisent à assumer ce que le temps à fait d’eux, le corps n’est plus présent tant leur esprit semble ailleurs.

Juuke Schoorl

Parce que la peau est une membrane souple, à mémoire de forme, lisse un instant, aux couleurs variées, elle se sculpte. Cette série de photographies est une exploration des qualités plastiques de l’épiderme. À travers des extensions, tensions et étirements, la peau est mise à rude épreuve, puis retrouve son aspect originel.

Ben Zank

Comme un jeu de cache-cache, l’homme perd son sens, ne sait plus ce qu’il fait. Ben Zank, photographe basé à Brooklyn, immortalise des moments pendant lequel l’homme se laisse aller à ne plus savoir ce qu’il fait. Qu’il se fonde dans la masse ou se torde à perte, l’homme fait ce qui lui semble bon en cet instant, quitte à perdre la raison.

Marcus Palmqvist

Le photographe suédois a demandé à des danseurs de danser. Marcus Palmqvist prend ensuite le moment opportun pendant lequel le corps en apesanteur aura été dans une place inconfortable, tant pour lui que pour le spectateur. Quid d’une joue qui semble soutenir tout un corps en tension ?

Iiu susiraja

L’artiste finlandaise Iiu Susiraja pousse les limites de la moquerie de son propre corps. Jouant de son anatomie, ses selfies tournent en dérision les affres du temps sur l’anatomie d’une femme, qui plus est de forte taille. On y voit un balai coincé sous sa poitrine tombante, des brioches sur les oreilles ou des chaussures scotchées à ses cuisses, comme inatteignables.

Par Florian Bulou-Fezard

design indaba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

Andymation flipbook

Le cinéma dans le flipbook avec Andymation

Andymation rejoue dans un folioscope moqueur la scène finale d’Avengers Infinity War. Les folioscopes, plus communément appelés flipbook, sont des petits livrets de dessins. Feuilletés rapidement, ils donnent à l’œil l’illusion de mouvement. Faciles à réaliser, cela n’a pas empêché le flipbook d’Andymation de devenir viral. Pour rejouer la très raillée séquence « Mr Stark I don’t feel so good », il suffit de se munir d’un crayon, de papiers et de beaucoup de patience. Voir son profil Instagram.

Guardian weekly children issue on climate change

Le Guardian Weekly sur le changement climatique illustré par des enfants

C’est bien connu, la vérité sort de la bouche des enfants. Pourtant, rares sont les occasions de les entendre sur ce que l’on considère comme des « sujets d’adultes ». La semaine dernière, le Guardian Weekly, leur a tendu une perche en leur confiant le design de sa couverture. L’hebdomadaire consacrait une grande partie de ses pages au changement climatique, notamment au travers le regard des jeunes générations. La prise de parole de l’adolescente suédoise Greta Thunberg a marqué les esprits et transmis un message fort au monde entier. L’édition « Kids v Climate Change » lui offre une répercussion. Le directeur artistique de…

Installation cinétique marque Hem

Des confettis pour une installation cinétique et colorée

Pour son arrivée à Los Angeles, la marque de mobiliers suédois Hem a fait appel à Clark Thenhaus. Le designer imagine son identité architecturale et d’un patio bétonnais, en fait une vraie installation graphique. Confettis et serpentins colorés semblent comme y tomber du ciel. Le designer repense l’atrium telle une architecture vivante et cinétique, qui invite à l’échange au sein du nouveau showroom de la marque.

Flux

Eunkyoung Son rejoue les scènes de cinéma

L’illustratrice Eunkyoung Son rejoue le cinéma

L’illustratrice Eunkyoung Son réinterprète les plus iconiques scènes de cinéma. Sa palette est chaude et son coup de pinceau précis. De Call Me By Your Name à Thelma et Louise en passant par Roman Holiday, les scènes sont reconnaissables entre mille. Sa touche réaliste contraste avec les larges aplats de…

Les portraits typographiés de Sam Rodriguez

Le terrain de jeu de Sam Rodriguez s’étend sur toute la ville de San José en Californie. Fort de ses expérimentations en studio, il sait révéler au public le meilleur de ses portraits. Sur les visages, courent et s’implantent comme de nouveaux traits, des lettres hybrides et fluctuantes. Reflets des…

design indaba

Top news

Les Sorties Graphiques de février #3

Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique. Le Brand Day Paris par Monotype, au Showroom République Le spécialiste en identité visuelle, Monotype, organise ce jeudi 21 février, le Brand Day. Rendez-vous international rassemblant des marques de…

Ariel Sun illustration applat

L’ombre et la lumière dans les illustrations d’Ariel Sun

Les illustrations d’Ariel Sun font collaborer couleurs, lumière crue et ombres franches. Minimaliste dans l’âme, elle aime offrir des espaces assez aérés pour laisser l’imagination les compléter. Ses environnements colorés fonctionnent comme de doux instants à vivre et à se projeter. Suivre le travail d’Ariel Sun : ici

Eunkyoung Son rejoue les scènes de cinéma

L’illustratrice Eunkyoung Son rejoue le cinéma

L’illustratrice Eunkyoung Son réinterprète les plus iconiques scènes de cinéma. Sa palette est chaude et son coup de pinceau précis. De Call Me By Your Name à Thelma et Louise en passant par Roman Holiday, les scènes sont reconnaissables entre mille. Sa touche réaliste contraste avec les larges aplats de…