D’un Kiblind à l’autre

Il n’y a plus vraiment besoin de présenter KIBLIND. Au fil des années, le magazine engagé dans la promotion des arts visuels et de l’illustration a fait son nid. Une réussite qui ne doit rien au hasard, mais à une joyeuse équipe toujours prête à rire, faire découvrir et se lancer de nouveaux défis. Certains diront qu’ils sont inconscients, d’autres visionnaires, une chose est certaine, ils ne se sont pas posés trop de questions au moment d’acquérir une pimpante riso et un espace d’exposition. Après KIBLIND le magazine et KIBLIND l’agence, il faut désormais compter sur KIBLIND l’atelier et ses éditions bien senties. Nous leur avons fait une visite surprise à Lyon. En vrac, voici ce qu’on y a trouvé.

Suivre KIBLIND l’atelier :
Le site internet : https://www.kiblind.com
Le store en ligne : https://www.kiblind-store.com
Sur Instagram : @kiblind_atelier

Une exposition de Tom Haugomat


On trouve le travail de Tom Haugomat dans les pages de Monde, du Parisien ou encore sur des bouteilles d’Evian, mais aussi en couverture du numéro 63 de KIBLIND sur le thème du souvenir. Ses superbes dessins en font d’ailleurs remonter plus d’un. C’est donc naturellement que l’atelier lui prête ses murs jusqu’au 21 mars. De cette entente est née une délicieuse collection de carnets, plus que du bonus.

Un Kiblind, puissance 4


Un peu plus loin sur la table, Kiblind fait la démonstration de son appétence pour le marketing, avec un basique : le tout en un. Promesse est faite avec une baseline redoutable « Le Super Kiblind vous veut du bien ». Cette première édition, fraîchement sortie de leur duplicateur riso propose une compilation des quatre numéros de l’année 2017. Un bel objet imprimé édité en 250 exemplaires, et sur lequel on retrouve en couverture la typo sur mesure dessinée par Benoit Bodhuin.

Un break illustré avec la « Diagonale du Vide »

Avec tous ces projets, est venu le moment de faire souffler la machine, mais pas les cerveaux. Quoi de mieux pour rester en éveil que de partir explorer le néant ? En diagonale, la 2e édition Kiblind, c’est 84 pages imprimées en Offset à la découverte de la « diagonale du vide » : la France où personne ne vit, où personne ne va.
Cette épopée singulière est racontée en texte et en images par Simon Bournel-Bosson et Maxime Gueugneau. Les deux compères relatent les situations cocasses vécues sur des aires d’autoroutes, des bars douteux, des soirées étudiantes ou encore chez des marchands de cornichons. Une alternative authentique à la France a un incroyable talent.


Par Charles Loyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

04/03 – Typographie et jeu-vidéo, comment en faire un mariage réussi ?

Aujourd’hui, chaque jeu-vidéo représente un travail colossal et rien n’est laissé au hasard. Du gameplay au motion design, ce sont des compétences multiples et diverses qui sont sollicitées. Parmi eux, les designers graphiques ont fort à faire, tant les nombreuses informations présentes dans un jeu-vidéo nécessitent différentes organisations et mises…

Feed

Tonight at Merlin, une collection d’affiches signées Mark Bohle et Raffael Kormann

Publié par Prima.Publikationen, Tonight at Merlin rassemble toutes les affiches de concert conçues durant une année par Mark Bohle et Raffael Kormann pour le Kulturzentrum Merlin de Stuttgart. Croquis préparatoires, échanges de messages, réflexions sur la composition, les 80 posters présentés sont soigneusement documentés. L’ouvrage comporte également les références des groupes…

Librairie sans titre, nouveau bastion de l’édition indépendante

Photographe, diplômée de l’école des Gobelins et du CEPV en Suisse, Mathilde de Galbert débute sa carrière de libraire comme une activité parallèle à sa passion pour la photographie et le livre d’artiste. Après plusieurs expériences chez Yvon Lambert, au Centre Culturel Suisse et à la librairie de la Maison Rouge,…

Ressources

PERGRAPHICA® lance Catching Feels, un nouveau Lookbook présentant ses papiers premium

Pour tous les créatifs, le lancement d’un nouveau lookbook est un évènement. Ces ouvrages servent à présenter l’ensemble de leurs réalisations et permettent aussi de démontrer les qualités d’impression et d’ennoblissement des papiers utilisés. Un lookbook est donc en définitive une véritable vitrine pour les directeurs artistiques, les maisons d’édition…

Quelles nouveautés pour les applications Adobe en 2021 ?

D’Illustrator sur Ipad aux Neural Filters de Photoshop, les annonces faites lors d’Adobe MAX démontrent une tendance déjà à l’oeuvre depuis plusieurs années chez Adobe : celle de l’effacement des contraintes techniques, pour une plus grande autonomie face aux outils de création. Exacerbée par Adobe Sensei, l’IA développée par l’entreprise…