D&AD a les yeux rivés sur le futur

Le 21 mai 2019, la 57e édition du D&AD festival s’ouvrira pour 3 journées d’échanges, d’expositions et de conférences. Designers et professionnels des industries créatives et de la communication se réuniront à Londres pour questionner la capacité du design à imaginer le futur. « Shaping the future », le thème choisi cette année, sonne donc comme le leitmotiv de tous les designers et donne lieu à nombre d’interprétations. Nous avons demandé à Marian Bantjes et Sagi Haviv, en tant que présidents des jurys de Typographie et de Design Graphique, quelles étaient leurs attentes. 

Marian Bantjes, Designer, Typographe et Illustratrice, présidente du jury Typographie.

Selon vous, le thème « shaping the future », va-t-il faire émerger des problématiques centrales ? Quelles peuvent-elles être ?

En tant que juge de la catégorie Typographie, je ne m’attends pas à ce que cela affecte mes critères de notation ou les résultats que je déduirais. La typographie se juge principalement par le prisme de l’artisanat – l’imagination étant importante également, mais l’exécution sera toujours le critère le plus déterminant.

En quoi est-il important d’avoir un festival comme D&AD aujourd’hui, afin d’interroger cette idée de « shaping the future » ?

Ça ne l’est pas plus aujourd’hui qu’à n’importe quel moment. Les concours servent essentiellement à permettre de comprendre l’esprit du moment dans le design. Récompenser le meilleur travail c’est comme effectuer un grand tri, et permet aux formes d’une époque particulière du design d’émerger. De plus, c’est une récompense pour ceux qui produisent un travail plus avancé que ce qu’il ne leur rapporte, ce qui est en soi, une incitation à produire davantage de travaux de qualité.

La catégorie Next prend de plus en plus d’importance dans le concours. Un conseil à donner aux jeunes générations de designers ?

Je crois dur comme fer en le fait qu’il faille connaître ses bases et particulièrement avant de les remettre en question. La typographie est très sensible à cela. Je m‘inquiète beaucoup du fait que les nouveaux designers s’engouffrent trop rapidement dans des logiciels en changement perpétuel, sans connaître l’importance des détails en typographie. Une typographie pauvre ruinera la plus belle des créations, peu importe le medium. Mon conseil aux jeunes designers est donc de passer beaucoup de temps à travailler la typographie de façon « old-school », ce qui est une façon de distinguer précisément les « mauvaises » et les « bonnes » pratiques. Les travaux plus expressifs, ou avant-gardistes viendront après.

Vous avez développé une approche de plus en plus personnelle du design et de la typographie. Qu’est-ce qui vous y a conduit ?

Et bien mon approche a été de plus en plus personnelle depuis 16 ans. Avant cela, j’ai été typographe pendant 10 ans puis j’ai dirigé une compagnie de stratégie en design durant 10 autres années. C’est donc après 20 années d’expérience, et d’un travail plutôt conservateur, que j’ai commencé à casser certaines règles et envisager le design de façon plus personnelle, à en faire comme de l’art en quelque sorte. C’est la seule chose que j’avais à faire afin de préserver ma santé mentale, soit ça, soit quitter le design définitivement. Pendant ces 16 dernières années, mon travail a beaucoup évolué, suivant des expérimentations et des intérêts plus personnels. Au début, mes travaux consistaient bien plus en de la customisation de lettres qu’aujourd’hui – quelque chose que j’ai largement abandonné en faveur d’un travail visuel avec des structures faites de motifs et de mises en page inhabituelles. Il y a trop d’idées motivantes aujourd’hui pour qu’elles tiennent dans une seule vie, une soif d’une éternelle découverte faite de nouvelles étincelles d’idées.

Sagi Haviv, co-fondateur et designer à Chermayeff & Geismar & Haviv, président du jury Design Graphique.

Selon vous, le thème « shaping the future », va-t-il faire émerger des problématiques centrales ? Quelles peuvent-elles être ?

Le thème de cette année évoque le pouvoir qu’ont les designers de créer des formes et des images qui agiront sur nos vies de tous les jours et nous pousseront à aller de l’avant. L’environnement visuel dans lequel nous évoluons pour la plupart est un environnement créé de toute pièce – par des intérêts commerciaux, des ingénieurs, des créateurs de logiciels et je l’espère, par des designers conscients de ce qu’ils font. En tant que designers, nous devons de plus en plus plaider en faveur de notre cause, en affirmant que les formes et les idées que nous créons ont une valeur intrinsèque, dans un monde de plus en plus généré virtuellement. En tant que membre du jury cette année, nous espérons voir et récompenser des designs novateurs qui rendront notre environnement visuel meilleur et plus humain.

La catégorie Next prend de plus en plus d’importance dans le concours. Un conseil à donner aux jeunes générations de designers ?

Les conseils sont toujours difficiles à donner car nous travaillons tous de manières tellement différentes ! Si j’avais quelque chose à dire, j’exhorterais la nouvelle génération de designer à ne pas écarter les manières plus traditionnelles de faire, dans le seul but de rechercher des nouveautés. Le dessin à la main par exemple, est une technique intemporelle et incroyablement efficace pour transformer des pensées ou des idées provenant de votre cerveau, en des formes distinctives.

D&AD Awards, du 21 au 23 mai 2019,
Old Truman Brewery, Londres.

Plus d’informations sur le site du D&AD Festival.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

2, 3 & 4 juillet → Conférences, performances, rencontres : Forum Design – Salle Jouvencelle (Villar d’Arène)

Rencontre internationale pour explorer l’impact politique, social, économique et écologique du design. → S’inscrire→ Évènement Facebook Programme Tables rondes S’inspirer – Vendredi 2 juillet, 18:00, Salle Jouvencelle Humain, végétal, animal, éléments naturels, intelligence artificielle, algorithmes… Comment faire dialoguer de manière sensible et inspirante le Vivant et le Non Vivant ?…

Du 4 juillet au 26 septembre → Exposition : Va-et-vient – La Métairie Bruyère, Centre d’art graphique (Parly)

Inspiré par les scénarios de travail en commun qu’ont imposés la crise sanitaire, l’exposition Va-et-vient met à l’honneur l’œuvre protéiforme de six artistes. De l’art au design, de l’édition à la sculpture, du dessin à l’illustration, les va-et-vient qu’ils opèrent dans leur travail témoignent autant d’un processus d’exploration que d’une…

19 & 20 juin → Festival : Palais Augmenté – Grand Palais (Paris 7)

Les 19 et 20 juin, le Grand Palais et Fisheye proposent Palais Augmenté, festival dédié à la création artistique en réalité vituelle. Plusieurs artistes sont invités à imaginer un monde peuplé de technologies et à multiplier les perceptions du réel. Mélanie Courtinat, Lauren Moffatt, Mélodie Mousset, Manuel Rossner, et Théo…

4 juin → Festival : Festival Incomplet de graphisme (fig.) – En ligne

Initialement prévu en février 2021, le « Festival Incomplet de graphisme » Fig. revient dans un format entièrement en ligne. 10 contributions sont ainsi consultables sur une nouvelle plateforme dédiée, sans limite de temps et d’espace. Les graphistes invités ont investi librement l’un des différents formats proposés par l’équipe du festival :…

10 juin → Conférence : Ann Kern – Centre Culturel Suisse (Paris 3)

Designer indépendante basée à Zurich Ann Kern termine en 2018 son Bachelor en communication visuelle à l’ECAL de Lausanne avec une spécialisation en design graphique. Son projet de diplôme Sounds Like A Choice aborde des sujets comme les privilèges et les problèmes de discrimination systémique. Grâce à lui, elle a remporté le…

Du 10 au 13 juin → Salon : Drawing Now Alternative – (Paris 12)

Pour sa 14e édition, le salon du dessin contemporain Drawing Now investit un lieu convivial à taille humaine renouant ainsi avec son public. Les 34 galeries invitées présentent leur sélection de dessins couvrant les 50 dernières années. Elles sont réparties selon trois espaces : un général rassemblant la majorité des…

Feed

Pour Saisons Zéro, une signalétique et une identité sans déchets

Du fait de l’activité monacale qui y régnait, le monastère des Clarisses à Roubaix est resté inaccessible au public durant toute son existence. Mais après quinze années d’abandon, le bâtiment a bénéficié d’une réhabilitation en tiers lieu. Baptisé Saisons Zéro, il accueille désormais les expérimentations du collectif d’architectes Zerm, basées…

À Strasbourg, dix—milliards—humains décore le parking Gutenberg de plusieurs centaines de typographies

Dix—milliards—humains, atelier de recherche-création, de développement et conseil en design, est spécialisé dans les travaux d’aménagement urbain. Avec à sa tête Ruedi et Vera Baur, l’atelier mêle les approches de sociologues, d’urbanistes, d’architectes, de paysagistes et de designers dans une perspective transdisciplinaire. Dix—milliards—humains s’est récemment penché sur la question des…

Pour son prochain numéro, la revue fig. recherche des solutions à la technosphère

« Technosphère :  concept créé par Vladimir Vernadsky, qui désigne la partie physique de l’environnement affecté par les modifications d’origine anthropique, c’est-à-dire d’origine humaine ». Au moment où plus rien ne semble arrêter certains hommes dans leur entreprise de destruction du vivant, la revue d’art, d’architecture et de société fig. s’interesse aux…

L’ENSAD publie « Jean Widmer. Une traversée », relecture originale de l’œuvre du maître suisse

À l’occasion des 90 ans du grand graphiste franco-suisse Jean Widmer, pionnier du minimalisme et typographe précurseur, l’École des Arts Décoratifs de Paris publie Jean Widmer. Une traversée. 200 images de créations graphiques, de productions plastiques et de photographies accompagnent les analyses de designers graphiques et d’artistes : André Baldinger,…

Ressources

Prenez en main Sketch en 1 heure grâce à tuto.com

Dans le cadre de son partenariat avec le site tuto.com, étapes: vous offre plusieurs tutoriels normalement diffusés de façon payante. Aujourd’hui, ils portent sur l’application Sketch, outil permettant la création d’interfaces utilisateurs et le travail sur l’expérience utilisateur (UX). Ce tutoriel s’adresse à tous ceux intéressés par le design d’interfaces,…

8 templates de designers dénichés sur Canva

Fondé en 2012 à Sydney par la graphiste Melanie Perkins, ses associés Clifford Obrecht et Cameron Adams, Canva permet de créer rapidement et facilement tout un ensemble d’éléments graphiques. Du flyer à l’affiche en passant par les assets pour les réseaux sociaux et les logos, la plateforme en ligne offre…