Design : Que la voix des femmes s’élève !

Où sont les femmes ? Pas si loin. Kazuyo Sejima ? Hella Jongerius ? Altheas McNish ? Denise Scott Brown ? Muriel Cooper ? Ou encore Lora Lamn ? Si quelques uns de ces noms évoquent quelque chose, la plupart sont très peu connus. Ils comptent pourtant parmi les plus importants de la scène du design et de l’architecture des XXème et XXIème siècles. Dans la Voix des Femmes, ouvrage édité chez Pyramyd, Libby Sellers prend la parole pour retracer leur parcours.

A la fin du 19ème siècle, le design a accompagné les révolutions industrielles et techniques, jusqu’à devenir une discipline ancrée dans notre contemporanéité. Pourtant, à travers un siècle et demi d’histoire, les femmes n’ont – semble t’il – pas réussi à gagner leur place dans le secteur. Semble t’il ! Car si la reconnaissance est plus nuancée, plusieurs figures féminines ont apporté des idées brillantes : Charlotte Perriand, Ray Eames, Catherine Zask… sont des références incontournables du design et du graphisme.

Dans une longue introduction, Libby Sellers, historienne du design, commissaire d’exposition, auteure et consultante, retrace cette histoire en demi-teinte. On apprend que le Bahaus, définitivement en avance, ouvrait les portes de son école aux femmes, tout comme certaines écoles aux Etats-Unis, dès le milieu du 19ème siècle. Nous prenons aussi connaissance de certains noms : derrière Alvar Alto, officiait Aino, tandis que Massimo Vigneli travaillait avec sa femme Lella et Robert Venturi, célèbre pour son ouvrage Learning from Las Vegas était associé à l’urbaniste et architecte Denise Scott Brown.

Pour commencer à dresser l’histoire féminine du design, ou plus globalement pour compléter la vraie histoire du design, Libby Sellers dresse ensuite une trentaine de portraits, de femmes donc. Entre anecdotes, embûches, réussites, et inventions, elles ont fait les 20 et 21 ème siècles, et découvrir leur parcours permet de renouveler sa propre inspiration.

Les éditions Pyramyd proposent une offre spéciale : achetez votre livre en avant-première à 20 euros au lieu de 29,50, et soyez le premier à le recevoir !

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    News

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains modernes et les processus de sociabilisation en Afrique, autour de la nourriture et la vie dans et en dehors de chez soi. La réflexion menée par les créatifs les a conduit à designer une série d’objets ayant pour thème le « salon urbain ». Chaque objet y a une fonction spécifique censée…

    Casio et le studio Ghibli célèbrent les 30 ans de Kiki la petite sorcière

    Kiki la petite sorcière a 30 ans. C’est un anniversaire qui se doit d’être fêté, et ça, Casio l’a bien compris. En collaboration avec le studio Ghibli, la célèbre marque de montres sort pour l’occasion une édition hommage. Sur un écran bleu nuit se détache le duo culte : Kiki et son acolyte Jiji. Film à succès avec plus de deux millions d’entrées lors de sa diffusion au Japon, c’est là-bas que la montre anniversaire sera vendue au prix de 126€.

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé pour les petits comme pour les grands, des illustrations de livres (les Trois Brigands, Rufus…) ou des scènes érotiques, également conçu des affiches prônant la tolérance, la paix ou la liberté de la presse. Il a inspiré de nombreux dessinateurs et graphistes. Merci pour tout Tomi Ungerer ! image de…

    Emballages graphiques du studio Caterina Bianchini

    Si l’habit ne fait pas le moine, les design des boites cadeaux de la marque britannique Selfridges & Co nous en font en tout cas douter. Le studio Caterina Bianchini a fait d’un simple emballage de Noël un vrai objet de design. Ayant déjà travaillé pour Levi’s, Reebok, Diesel et Lush, le studio n’a eut de cesse de proposer d’audacieux graphismes. Il réitère l’expérience avec ces 4 illustrations colorées et géométriques et font de ces emballages cadeaux, un présent de plus.

    Flux

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé…

  • Top news

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains…

    Les sorties graphiques de février #2

    Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique. F.A.M.E, Film and Music Experience, à la Gaité Lyrique En cette fin de semaine et pendant tout le week-end, la Gaité Lyrique met cinéma et musique à l’honneur avec…

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…