Design responsable #1, des matériaux pour le futur

La question écologique n’est plus facultative mais nécessaire. Et le design doit évidemment s’y mettre. Certains studios et créatifs puisent dans leur environnement afin d’imaginer les matériaux de demain… Ils dessinent ainsi les contours d’un design qui doit, lui aussi, faire attention à l’utilisation des ressources.

Des étuis de smartphones bientôt en tournesol

Thomas Vailly, designer basé à Eindhoven transforme les déchets de tournesol en biomatériaux pour créer des produits durables, allant de panneaux isolants à des étuis de téléphones. Il s’associe pour cela à des scientifiques du laboratoire de l’Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs en Arts Chimiques et Technologiques (ENSIACET).

La culture de la fleur est généralement dédiée à la production d’huile, de semences ou de biocarburants. Elle génère des déchets agricoles transformables. Thomas Vailly exploite plusieurs étapes de la culture, en utilisant les restes de la récolte, afin de créer un matériau durable, un liant non synthétique et un vernis non toxique.

Par exemple, le tourteau résiduel -un matériau solide issu de l’extraction de l’huile des graines ou des fruits oléagineux- est utilisé comme aliment pour animaux. Toutefois, il est également transformable en une colle à base d’eau. Il peut aussi être chauffé et pressé dans le but de produire un matériau fin et souple, qui ressemble à du cuir.

Thomas Vailly tire aussi profit des tiges du tournesol, qui après la récolte restent et se décomposent dans le champs. Il les collecte et en sépare l’écorce et la moelle. Les fibres de l’écorce, chauffées et pressées sont transformées en panneaux durs. La moelle, combinée à la colle précédemment évoquée, forme un matériau composite, léger et mousseux, qui constitue une alternative naturelle au polystyrène.

Le concepteur considère comme rationnel et logique le fait de s’intéresser à toutes les ressources non utilisées, afin d’en tirer parti. Il envisage de créer une gamme d’articles à partir des matériaux qu’il a développé, de la vaisselle à des panneaux utilisables dans l’aménagement spatial.

SCOBY, issue de la fermentation des sucres

Titulaire d’un diplôme en design industriel acquis à la Poznan School of Form, Róża Janusz présentait dans sa thèse SCOBY, une nouvelle alternative au plastique. Elle s’inspire du kombucha polonais, une boisson résultant de la culture symbiotique de bactéries et de levures dans un milieu sucré. Le liquide est généralement recouvert à sa surface d’une couche épaisse, issue de la fermentation des sucres. Extraite et retravaillée, celle-ci devient la matière organique SCOBY.

Prenant la forme d’un cocon, elle accueille des fruits et des légumes, en croissance. Elle convient aussi au stockage d’aliments secs et demi-secs tels que les noix et les céréales. Elle est comestible ou peut servir en tant que compost.

Des emballages de cosmétiques à partir de bactéries

Elena Amato, designer guatémaltèque, met au point des feuilles de cellulose bactérienne à destination des les produits cosmétiques. Elles sont développées exactement de la même manière que Scoby, le projet précédent. Elena Amato, ajoute de l’eau à la cultures de bactéries et de levures, issues du Kombucha, et étale le matériau récupéré en surfaces planes et lisses mises à sécher. Des pigments naturels, tels que la spiruline, l’hibiscus, le safran ou le charbon, permettent de les colorer.

Les feuilles obtenues présentent des caractéristiques entre le papier et le plastique. Elles peuvent être collées avec de l’eau, ce qui évite l’utilisation de colles ou à d’autres adhésifs lors du scellement de l’emballage. Ce dernier est composé de trois couches, imitant le système d’emballage naturel qui se trouve dans les couches structurelles d’un fruit, composé de jus, de pulpe et d’une peau extérieure.

La couche interne est le produit de soin personnel – la crème pour le visage par exemple. La deuxième épaisseur est un récipient en forme de capsule composé de savon naturel solide. Enfin, la troisième couche, externe, est constituée de la cellulose bactérienne et sert à protéger le récipient de savon situé en dessous, tout en affichant la marque (ici, Ponto) et les informations du produit.

Jusqu’au 27 juin, le centre Pompidou à Paris propose des ateliers pour fabriquer ses propres vases écologiques, avec la designer Violette Vigneron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

b.v-h doc étapes

10 > 21/09 – Le studio b.v-h expose à DOC!

Dans la poursuite de leur précédente exposition lors de « Une Saison Graphique » au Havre, le studio graphique et typographique formé par André Baldinger et Toan Vu-Huu investit DOC. Le duo, responsable de la création des affiches des expositions et de l’identité visuelle du lieu, y montre 17 affiches ainsi qu’une série de pictogrammes liés à d’autres projets du studio. Sorties de leur contexte, ces affiches dévoilent alors leur caractère expérimental, principalement guidées par des jeux typographiques en phase avec leur sujet. Grands faiseurs de systèmes graphiques, b.v-h expose également deux vidéos ou les identités, logos et pictogrammes réalisés depuis 11…

Neo Makers

19 > 22/09 – Neo Makers, une exposition mêlant artisanat, design et numérique

Dans le cadre de la Nantes Digital Week, LEVEL INNOVATIVE WORKPLACE accueille PRISME EDITIONS pour 4 jours d’exposition du 19 au 22 Septembre 2019. Neo Makers propose de découvrir le travail des artisans et designers nantais et dévoile comment ces derniers, mixent dans leurs ouvrages, savoir-faire, tradition et innovation. C’est également l’occasion de penser les manières de s’approprier les nouvelles technologies et les solutions d’avenir comme les bio-matériaux, le recyclage ou encore l’impression 3D. Date : Du 19 au 22 septembre 2019 – De 10h à 19h Lieu : Level Innovative Workplace – 3 Place Albert Camus, 44000 NANTES Lien…

Porto Design Biennale

19/09 > 8/12 – Porto Design Biennale 2019

Depuis quelques années, Porto se fait remarquer comme un haut lieu du design. Afin d’encourager et promouvoir les pratiques qui y sont liées, la première édition de Porto Design Biennale s’installe dans divers lieux de la ville avec un riche programme d’expositions, de conférences, de workshops et tables rondes. Le thème « Post Millennium Tension » guide ce parcours. Il nous invite à réfléchir sur notre les transformations de notre nouveau millénaire et à observer la place du design dans un monde en perpétuel changement. Un sujet vaste qui soulève autant de questions que de solutions. Lieu : Divers – Porto et…

11 > 16/09 – Tout se transforme

L’innovation est au cœur de la rentrée du Bel Ordinaire. L’exposition TOUT SE TRANSFORME, qui débute dès le 11 septembre, mêle graphisme et technologie, sous la houlette du réputé studio Chevalvert.  Ce parcours, proposé par accès)s( cultures électroniques et monté en collaboration avec Le Signe, centre national du design graphique, s’apparente à une usine, dans laquelle les matières premières, les machines et les gestes de chacun permettent la transformation des éléments. Dans un dédale d’architecture lumineuse, formes et objets se changent en une partition musicale. Le visiteur interagit avec son environnement, à l’aide de son corps, parfois de sa voix, pour devenir le chef d’orchestre de cette expérience visuelle interactive. Au total, le studio Chevalvert met à disposition 4 installations qui explorent les connexions innombrables, entre musique et image.…

Flux

Supermondane met des paroles en formes

Musique et graphisme font souvent la paire. Quand les deux disciplines cherchent à entrer en dialogue, elles donnent aux designers de nombreux possibles en terme d’expérimentation. Pour une exposition baptisée « I know it’s Over », Supermondane s’est emparé du sujet en délivrant une série de 71 affiches. Sur chacune d’entre elles,…

Pâquerette Brice Larrieu chorépgraphie

« Pâquerette », le bal des sentiments humains

« Pâquerette » la dernière réalisation de Brice Larrieu alias Skorpion, fait partie de ces objets visuels hybrides, qui dévoilent leurs multiples facettes après plusieurs lectures. Au delà d’une vidéo de danse, il faut voir dans ce film la volonté de l’artiste de mettre l’accent sur les sentiments, au milieu…

Ressources

Halvar Typemates étapes

Halvar, une police bien trempée

La fonderie allemande TypeMates a sorti il y a peu une nouvelle fonte linéale, Halvar. Développée dans une version classique et une version stencil de 81 styles chacun allant du black au hairline, elle est structurée en 3 sous-catégories représentant 3 chasses différentes (large, moyenne et étroite). Elle offre ainsi…