Design responsable #1, des matériaux pour le futur

La question écologique n’est plus facultative mais nécessaire. Et le design doit évidemment s’y mettre. Certains studios et créatifs puisent dans leur environnement afin d’imaginer les matériaux de demain… Ils dessinent ainsi les contours d’un design qui doit, lui aussi, faire attention à l’utilisation des ressources.

Des étuis de smartphones bientôt en tournesol

Thomas Vailly, designer basé à Eindhoven transforme les déchets de tournesol en biomatériaux pour créer des produits durables, allant de panneaux isolants à des étuis de téléphones. Il s’associe pour cela à des scientifiques du laboratoire de l’Ecole Nationale Supérieure des Ingénieurs en Arts Chimiques et Technologiques (ENSIACET).

La culture de la fleur est généralement dédiée à la production d’huile, de semences ou de biocarburants. Elle génère des déchets agricoles transformables. Thomas Vailly exploite plusieurs étapes de la culture, en utilisant les restes de la récolte, afin de créer un matériau durable, un liant non synthétique et un vernis non toxique.

Par exemple, le tourteau résiduel -un matériau solide issu de l’extraction de l’huile des graines ou des fruits oléagineux- est utilisé comme aliment pour animaux. Toutefois, il est également transformable en une colle à base d’eau. Il peut aussi être chauffé et pressé dans le but de produire un matériau fin et souple, qui ressemble à du cuir.

Thomas Vailly tire aussi profit des tiges du tournesol, qui après la récolte restent et se décomposent dans le champs. Il les collecte et en sépare l’écorce et la moelle. Les fibres de l’écorce, chauffées et pressées sont transformées en panneaux durs. La moelle, combinée à la colle précédemment évoquée, forme un matériau composite, léger et mousseux, qui constitue une alternative naturelle au polystyrène.

Le concepteur considère comme rationnel et logique le fait de s’intéresser à toutes les ressources non utilisées, afin d’en tirer parti. Il envisage de créer une gamme d’articles à partir des matériaux qu’il a développé, de la vaisselle à des panneaux utilisables dans l’aménagement spatial.

SCOBY, issue de la fermentation des sucres

Titulaire d’un diplôme en design industriel acquis à la Poznan School of Form, Róża Janusz présentait dans sa thèse SCOBY, une nouvelle alternative au plastique. Elle s’inspire du kombucha polonais, une boisson résultant de la culture symbiotique de bactéries et de levures dans un milieu sucré. Le liquide est généralement recouvert à sa surface d’une couche épaisse, issue de la fermentation des sucres. Extraite et retravaillée, celle-ci devient la matière organique SCOBY.

Prenant la forme d’un cocon, elle accueille des fruits et des légumes, en croissance. Elle convient aussi au stockage d’aliments secs et demi-secs tels que les noix et les céréales. Elle est comestible ou peut servir en tant que compost.

Des emballages de cosmétiques à partir de bactéries

Elena Amato, designer guatémaltèque, met au point des feuilles de cellulose bactérienne à destination des les produits cosmétiques. Elles sont développées exactement de la même manière que Scoby, le projet précédent. Elena Amato, ajoute de l’eau à la cultures de bactéries et de levures, issues du Kombucha, et étale le matériau récupéré en surfaces planes et lisses mises à sécher. Des pigments naturels, tels que la spiruline, l’hibiscus, le safran ou le charbon, permettent de les colorer.

Les feuilles obtenues présentent des caractéristiques entre le papier et le plastique. Elles peuvent être collées avec de l’eau, ce qui évite l’utilisation de colles ou à d’autres adhésifs lors du scellement de l’emballage. Ce dernier est composé de trois couches, imitant le système d’emballage naturel qui se trouve dans les couches structurelles d’un fruit, composé de jus, de pulpe et d’une peau extérieure.

La couche interne est le produit de soin personnel – la crème pour le visage par exemple. La deuxième épaisseur est un récipient en forme de capsule composé de savon naturel solide. Enfin, la troisième couche, externe, est constituée de la cellulose bactérienne et sert à protéger le récipient de savon situé en dessous, tout en affichant la marque (ici, Ponto) et les informations du produit.

Jusqu’au 27 juin, le centre Pompidou à Paris propose des ateliers pour fabriquer ses propres vases écologiques, avec la designer Violette Vigneron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

28/11 > 11/01 – Rivage par Beya Rebaï à la Slow Galerie

Pour passer l’hiver, la Slow Galerie nous emmène sur les côtes bretonnes en compagnie de Beya Rebaï. L’illustratrice, fascinée par le courant artistique des Nabis, réalise ses images à partir de souvenirs, de lieux ou personnes, recomposés à l’aide d’une gamme colorée restreinte. Cette contrainte qu’elle s’impose, la pousse à faire des choix forts. Ces derniers se révèlent à la lecture de ses images. « Rivage » met en lumière les terres de Bretagne et plus particulièrement celles du Morbihan. Cette exposition est le fruit d’un séjour dans l’ancienne maison de mes grands-parents où j’ai pu retrouver les paysages de…

30/11 – Rencontre avec Etienne Robial et Étienne Hervy à la MABA

Jusqu’au 15 décembre, la Maison d’Art Bernard Anthonioz accueille l’exposition « Étienne au carré », autour du travail d’Étienne Robial, sous le commissariat d’Étienne Hervy. Figure du graphisme en France, Étienne Robial connait une carrière exceptionnelle qui l’embarque dans divers extrême du design graphique, de projets d’édition confidentiels à de l’habillage télévisuel grand public. À cette occasion, une rencontre se tient le 30 novembre en présence des deux Étienne. Infos pratiques : Date : Le 30 novembre de 16h à 18h Lieu : MABA – 16 Rue Charles VII, 94130 Nogent-sur-Marne Lien web : Facebook

19/11 – Entre les lignes : esquisse d’une linéalogie

La séance d’ouverture du cycle de conférences « entre les lignes : variations sur l’espace textuel » présentera les neuf interventions à venir, dédiées aux liens qui s’établissent entre l’espace bâti et l’espace textuel, à la Maison de l’Architecture Île-de-France. Les neuf séances aborderont littérature, architecture, philosophie, design graphique et art visuel dans une volonté de définir, tant que possible, ces espaces intermédiaires et indéterminés entre disciplines, entre espace temps de la création, entre pratiques artistiques. Cette première séance s’intéressera à la dimension technique du geste de l’écrivain et l’appropriation graphique de la page dans le moment de l’écriture.L’intitulé de ce cycle de conférences…

14/11 – Colloque International de Typographie, Let It Read au Campus Fonderie de l’Image

Le colloque annuel « International Type Symposium » organisé au Campus Fonderie de l’Image par Simon Renaud et Margot Mourrier Sanyas, revient pour une journée de réflexions et d’échanges autour du thème « Let It Read ». En plaçant la question de l’expérience de lecture au centre du débat, le colloque se propose d’explorer la façon dont les designers typographiques s’emparent des signes et imaginent de nouvelles façons de lire un texte, un mot ou une lettre. À travers la découverte de plusieurs démarches créatives, critiques et expérimentales, « Let It Read » tentera ainsi de comprendre comment les typographes…

Flux

Les diplômés : Laura Vandaële designer chez Makao

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection de projets de fin d’études réalisés par des étudiants en écoles d’art et de design. Que sont devenus ces jeunes graphistes dont les travaux nous ont séduits et que nous avons présentés dans nos colonnes au…

Ressources

geogrotesque typographie

emtype dévoile une extension du caractère Geogrotesque

La fonderie typographique emtype dévoile Geogrotesque Expanded Series, une version du caractère qui regroupe 42 styles. La police comprend désormais 3 nouvelles chasses (Wide, Extended et Expended) favorisant son adaptation comme caractère de labeur, mais aussi multipliant les possibles en matière de titrage.

Adobe lance une app vocale pour stimuler la créativité

Adobe lance sa première app vocale sur Alexa. La skill Adobe Inspiration Engine permet notamment de trouver l’inspiration quand on a les mains occupées par son crayon, sa souris ou sa tablette graphique. Le géant du logiciel créatif aime se frotter aux innovations. Après avoir intégré dans Adobe XD, la…

icônes gratuites icons8 web design

Des icônes gratuites pour les projets de web design

Le site Icons8 met à disposition des internautes une bibliothèque de 91 000 icônes gratuites. En noir et blanc, couleurs, ou animées, il y en a pour tous les goûts. Faute de budget, de temps ou simplement par raison, chaque détail d’un projet ne nécessite pas des créations originales. Le…