Design scéno & Musique techno

À l’image du Peacock Society (We Love Art), qui s’est déroulé début juillet au Parc floral de Vincennes, le design scénographique multimédia est désormais une composante essentielle de la fête électronique.

Il est loin le temps où les seuls VJs officiaient avec leurs mélangeurs basiques ou leurs projecteurs et feutrines pour habiller visuellement les fêtes techno. Désormais, dans le sillage des shows ostentatoires des stars du rock, les grandes affiches du genre se révèlent un lieu propice à un déballage technique de scénographies multimédias particulièrement poussées. Une approche qui nécessite le concours de véritables agences de création professionnelles, aptes à offrir leur compétence professionnelle et artistique pour des prestations souvent impressionnantes.

Surprize au Weather festival – qui s’est tenu début juin dans le bois de Vincennes – ou Superbien pour la Peacock Society qui s’est déroulé les 10 et 11 juillet dernier dans le parc Floral, font partie des agences de design parmi les plus spécialisées sur la place parisienne pour ce genre de manifestation. Et si la première a su bénéficier de l’espace et du volume conséquent permis par les scènes géantes de la Plaine des Polygones – avec système de multi-écrans orientés en lames modulables et constellé de jeux de lumières sur la scène Hiver, structures plus filaires et étoilées sur la scène Automne, et jeux de barres de néons coulissant sur la scène Ambient –, le défi était paradoxalement plus complexe pour l’équipe de Superbien dans les hangars confinés attenant au Parc Floral.

Le plus important : l’immersion du public

« L’espace intérieur du parc floral est assez particulier à travailler car il ne bénéficie que de peu de hauteur sous plafond et de très peu d’accroches. Il est divisé en travées et ne permet pas toutes les configurations», explique Tom Scalabre de Superbien. « Nous avons donc pensé la scénographie de manière symétrique et très linéaire et avons collaboré avec All Access Design, une société de light design dont nous sommes très proches en termes d’approche technologique. Lors d’événements comme celui ci, nous modélisons en 3D le lieu et le dispositif imaginé pour anticiper le plus possible. Malheureusement, il y a toujours des petites contraintes imprévues, surtout lorsque nous poussons les différentes technologies dans leurs retranchements. Pour Peacock, le but était de définir deux espaces très distincts entre la scène 1 et la scène 2, pour créer deux ambiances différentes. Le plus important était d’immerger le public dans des ambiances très unies et profondes, et surtout de créer des expériences liées à la musique. C’est elle qui dirige notre création. Nous sommes au service des artistes et non pas l’inverse. C’est une ligne de conduite forte que nous partageons avec We Love Art, organisateur du festival. »

Concrètement, chaque scène a donc bénéficié d’un travail particulier. « Pour la scène 1, nous avons utilisé des murs d’écrans LED, beaucoup plus efficaces dans des conditions de festival que la vidéoprojection car celle-ci a besoin d’être préservée des sources lumineuses parasites pour garder sa puissance. La spécificité du dispositif a été d’utiliser ces écrans LED tournés à 45 degrés pour former des pyramides suivant les lignes architecturales du lieu. L’idée était de se rapprocher d’une ambiance de cathédrale, ce qui convenait parfaitement à cette grande messe de la musique électronique. Ça n’a pas été simple car ces écrans ne sont pas faits pour être utilisés de la sorte – merci aux équipes de PHASE 4 pour les bonnes solutions techniques ! Le light design est venu ensuite souligner les lignes graphiques crées par ces pyramides et l’architecture naturelle du lieu. »

« Pour la scène 2, nous avons choisi d’oublier le côté pyramidal des travées et de travailler sur un effet de tunnel rectangulaire créant de la profondeur sur scène. Nous avons donc construit trois arches sur scène dont la première en nez de scène était la plus grande et les autres se réduisaient vers l’arrière. Ces arches étaient des supports pour l’installation du dispositif lumineux mais également pour des tubes LED, pilotés avec de la vidéo, qui soulignaient les contours de ces arches et créaient l’effet de tunnel. Un vidéoprojecteur placé derrière les DJs et dirigé vers le public venait également créer des effets graphiques volumétriques autour des artistes, grâce à l’utilisation de fumée épaisse matérialisant les faisceaux du vidéoprojecteur dans l’espace. »

La scénographie pour vivre une « expérience » musicale différente

Pour Superbien, travailler sur de l’habillage scénographique événementielle musical est devenu un véritable atout. « Nous avons par exemple aussi créé la scénographie et l’ensemble des contenus vidéos pour le SUPERCLUB, club éphémère au sein du Cinéma Paradiso de MK2 au Grand Palais », explique Tom Scalabre. « Dans ce genre de manifestation, la scénographie prend de plus en plus d’importance car le public vient vivre une « expérience ». C’est une façon différente de consommer la musique. La musique électronique est également une musique très cinématique, qui se prête extrêmement bien aux effets visuels que nous mettons en place. Les soirées sont longues et nous permettent de créer de vraies évolutions, soutenant le travail des DJ qui construisent et déconstruisent les émotions du public. »

Laurent Catala

http://www.superbien.fr
http://www.thepeacocksociety.fr/

Photos : Peacock Society © Yulya Shadrinsky
Producteur de l’évènement We Love Art.

Pour aller plus loin, découvrez le numéro 226 d’étapes: et son dossier « Musique, image & design graphique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

11/7 > 1/11 – Anja Kaiser, Undisciplined toolkit. Design graphique et féminisme au Centre National du Graphisme Le Signe

La chercheuse et designer graphique féministe Anja Kaiser est à l’honneur tout l’été au Signe, Centre National du Graphisme. Par sa pratique elle soutient des projets et des commanditaires féministes et émancipateurs. En abordant le féminisme d’un point de vue historique et politique, la jeune femme entend questionner les représentations…

Waterfalls, une exposition en ligne de Thomas Danthony

Avec sa nouvelle exposition Waterfalls, Thomas Danthony nous invite dans une nouvelle sorte d’évasion virtuelle. En effet, dans ce parcours en ligne, il présente une série méditative sur les chutes d’eau, phénomène naturel qu’il observe, en tentant de capturer la beauté dans la surprise. Par leur verticalité, les chûtes d’eau…

1/07 > 29/08 – Joan Cornellà, Paris Solo Show à la Galerie Arts Factory

Le dessinateur de bande dessinée et illustrateur barcelonais Joan Cornellà a la gâchette facile quand il s’agit l’humour noir. Après une invasion des réseaux sociaux, plusieurs bandes dessinées et travaux éditoriaux, l’espagnol continue dans sa lancée et piétine avec jubilation le politiquement correct. Racisme, pauvreté, handicap, maladies, mutilation, Cornellà se…

01/07 > 23/09 – Rêves à la SLOW Galerie

Du 1er juillet au 23 septembre, la SLOW Galerie réunit 60 illustrateurs pour « Rêves », une exposition d’illustrations réalisées pendant le confinement. Les 60 personnalités qui s’y expriment sont autant de point de vue, d’esthétiques, de sensibilités, de désirs, de rêves en somme. La pratique du dessin a été pour ces…

Flux

Le festival des Chatons d’or dévoile le palmarès de son édition 2020

Chaque année depuis 9 ans ans, le festival des Chatons d’or dévoile et récompense une nouvelle portée de contenus inspirants, avec l’ambition de faire émerger les idées et les talents. Dans un contexte de crise sanitaire, où toutes les composantes de notre société sont remises en cause, la manifestation s’est…

Ressources

Typologie, un nuancier de la typo française

Afin de mettre en avant la diversité et la singularité de la création de caractères française, le studio recto verso lance Typolgie, un nuancier de la typo. L’idée de reprendre ce format familier des graphistes est plutôt originale et bien trouvée pour mettre l’accent sur une discipline qui foisonne de…

POSE une webapp pour vous aider à illustrer des personnages

Si on n’ose pas se l’avouer, certains outils sont tout de même bien pratiques pour combler des lacunes en dessin. Dans ce registre, nous sommes tombés sur POSE. Cette webapp développée par le designer Gal Shir est d’une aide précieuse pour créer des personnages proportionnés. La principale difficulté lorsque l’on…