étapes: 242

Entre l’avant et l’après, l’ici et l’ailleurs…. Dans Heartbreak Valley (image de couverture), Simon Roussin raconte l’histoire d’un détective Eliot Parsley qui voit le monde se plonger dans une obscurité sans fin, à la suite d’une éclipse solaire. Seule Heartbreak Valley reste dans la lumière. Sans lumière le récit ne peut avoir lieu… l’obscurité règne sur le dessin. Les ténèbres empêchent d’avancer, l’action de se dérouler. Sans blanc, la page n’est pas.

Les images sont propices à exciter nos imaginations, à susciter un passé possible, un futur hypothétique. Elles nous permettent d’échapper à notre propre histoire pour se plonger dans le regard d’un autre et de voir le monde autrement qu’il est. Le noir, le vide au contraire, nous renvoie à nos sphères intérieures. Le propre du récit est sans doute de se situer dans un temps donné, qui donne à une situation et à des personnages la possibilité d’évoluer. On se raconte des histoires pour échapper au moment présent, pour donner un sens à une situation qu’on ne comprend pas. On se rattache à l’histoire comme à une pierre angulaire. Dans cet espace temps, des symboliques, des dynamiques, des mécanisme émergent, un fil narratif nous indique un chemin, une direction. On y voit plus clair. A l’inverse, ceux qui pratiquent la méditation choisissent de se plonger dans l’obscurité et de ne plus bouger pour se connecter à l’instant présent. C’est en cet instant précis, en s’extrayant de tout passé, de tout futur, de tout espace temps, et donc de tout schéma narratif, qu’ils entendent trouver une vérité profonde.

Aujourd’hui, étapes: a perdu celui qui a actionné son histoire, son protagoniste. Nous avons erré un temps dans l’ombre, comme si, sans lui, tout ce projet n’avait plus vraiment de sens. Alors nous nous sommes plongés dans son histoire, nous avons essayé de la recomposer avec différentes personnes, de dessiner quelques contours.. Et petit à petit, reconstruisant le récit, le fil l’action, nous avons réactivé le générateur, réussi à y voir plus clair, comprendre l’avant, imaginer un après… guérir les maux par l’image. Ce numéro est dédié à Michel Chanaud et au storytelling… car sans lui et sans l’image et sa capacité à engendrer des mondes… aucune de ces pages n’aurait pu émerger.

PAR CAROLINE BOUIGE

http://store.etapes.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

11/7 > 1/11 – Anja Kaiser, Undisciplined toolkit. Design graphique et féminisme au Centre National du Graphisme Le Signe

La chercheuse et designer graphique féministe Anja Kaiser est à l’honneur tout l’été au Signe, Centre National du Graphisme. Par sa pratique elle soutient des projets et des commanditaires féministes et émancipateurs. En abordant le féminisme d’un point de vue historique et politique, la jeune femme entend questionner les représentations…

Waterfalls, une exposition en ligne de Thomas Danthony

Avec sa nouvelle exposition Waterfalls, Thomas Danthony nous invite dans une nouvelle sorte d’évasion virtuelle. En effet, dans ce parcours en ligne, il présente une série méditative sur les chutes d’eau, phénomène naturel qu’il observe, en tentant de capturer la beauté dans la surprise. Par leur verticalité, les chûtes d’eau…

1/07 > 29/08 – Joan Cornellà, Paris Solo Show à la Galerie Arts Factory

Le dessinateur de bande dessinée et illustrateur barcelonais Joan Cornellà a la gâchette facile quand il s’agit l’humour noir. Après une invasion des réseaux sociaux, plusieurs bandes dessinées et travaux éditoriaux, l’espagnol continue dans sa lancée et piétine avec jubilation le politiquement correct. Racisme, pauvreté, handicap, maladies, mutilation, Cornellà se…

01/07 > 23/09 – Rêves à la SLOW Galerie

Du 1er juillet au 23 septembre, la SLOW Galerie réunit 60 illustrateurs pour « Rêves », une exposition d’illustrations réalisées pendant le confinement. Les 60 personnalités qui s’y expriment sont autant de point de vue, d’esthétiques, de sensibilités, de désirs, de rêves en somme. La pratique du dessin a été pour ces…

Flux

Dans son nouvel e-book, Monotype donne des conseils pour optimiser le choix d’une police de caractères

La bibliothèque de polices en ligne Monotype vient tout juste de sortir un nouveau livre numérique intitulé «Comment être une marque de distribution compétitive dans une nouvelle réalité digitale». Suite à l’explosion du e-commerce constatée pendant l’épidémie de Covid-19, Monotype anticipe les futures attentes des utilisateur.rices et donne quelques conseils…

Les D&AD New Blood Awards récompensent les talents émergents

Depuis 1980, les fameux D&AD Awards ont introduit à leurs récompenses les New Blood Awards, un concours dans le concours, qui célèbre la créativité de la jeune génération de designers. Le 9 juillet dernier avait lieu, Covid-19 oblige, une remise des prix 100% digitale sur la page Instagram du concours.…

Ressources

Typologie, un nuancier de la typo française

Afin de mettre en avant la diversité et la singularité de la création de caractères française, le studio recto verso lance Typolgie, un nuancier de la typo. L’idée de reprendre ce format familier des graphistes est plutôt originale et bien trouvée pour mettre l’accent sur une discipline qui foisonne de…

POSE une webapp pour vous aider à illustrer des personnages

Si on n’ose pas se l’avouer, certains outils sont tout de même bien pratiques pour combler des lacunes en dessin. Dans ce registre, nous sommes tombés sur POSE. Cette webapp développée par le designer Gal Shir est d’une aide précieuse pour créer des personnages proportionnés. La principale difficulté lorsque l’on…