étapes: 246

Designer ? Oui, mais lequel ?

Tous à bac +5 ? La durée des études s’allonge et celles de design n’échappent pas à la règle. Les ouvertures de post-diplômes se multiplient, voyant fleurir des spécialisations auxquelles, hier encore, le niveau « DNSEP » ou de master semblait apporter une réponse satisfaisante. Il allait alors de soi que l’expérience professionnelle qui suivrait comblerait la formation générique par des compétences spécifiques. Mais dans un marché saturé, compétitif, et face à la volonté croissante des designers d’exercer en indépendant ou dans de toutes petites structures, le gouffre qui sépare le temps des études de l’exercice professionnel devient vertigineux. Et si seule une poignée d’étudiants se permet le luxe d’une ou deux années supplémentaires, on voit aussi des graphistes, rompus à plusieurs années de pratique, retourner à l’apprentissage, prendre une année pour se ressourcer, dès lors qu’ils disposent d’économies suffisantes ou obtiennent un prêt bancaire. Trouver une orientation plus en adéquation avec ses envies, combler sa curiosité, ou juste « faire une pause », les options sont innombrables, mais la qualité de cette expérience personnelle qui ne nécessite aucune rentabilité ne trouve pas toujours d’écho futur dans un projet professionnel. Les designers sont des éclaireurs. Leurs idéaux, pourvu qu’ils s’y accrochent et que ces derniers soient susceptibles de s’inscrire dans un projet de société plus vaste, sont des lanternes qui révèlent – par des images, des objets – des futurs hypothétiques. Le temps de l’expérimentation devrait faire partie de leur quotidien et non prendre fin avec leurs études. Quand la pression du marché incite à une production rapide, peu coûteuse et déconnectée des besoins profonds de la société, leurs projets de recherche regardent vers l’exigence graphique, interrogent le temps qui passe, la finitude, les rapports entre l’être humain et la nature, l’évasion… Avec quarante projets de diplômes, ce numéro oscille entre inquiétudes et idéaux, questions et réponses à ce que pourrait être la profession de designer… bientôt.

Par Caroline Bouige.

http://store.etapes.com

design indaba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

Andymation flipbook

Le cinéma dans le flipbook avec Andymation

Andymation rejoue dans un folioscope moqueur la scène finale d’Avengers Infinity War. Les folioscopes, plus communément appelés flipbook, sont des petits livrets de dessins. Feuilletés rapidement, ils donnent à l’œil l’illusion de mouvement. Faciles à réaliser, cela n’a pas empêché le flipbook d’Andymation de devenir viral. Pour rejouer la très raillée séquence « Mr Stark I don’t feel so good », il suffit de se munir d’un crayon, de papiers et de beaucoup de patience. Voir son profil Instagram.

Guardian weekly children issue on climate change

Le Guardian Weekly sur le changement climatique illustré par des enfants

C’est bien connu, la vérité sort de la bouche des enfants. Pourtant, rares sont les occasions de les entendre sur ce que l’on considère comme des « sujets d’adultes ». La semaine dernière, le Guardian Weekly, leur a tendu une perche en leur confiant le design de sa couverture. L’hebdomadaire consacrait une grande partie de ses pages au changement climatique, notamment au travers le regard des jeunes générations. La prise de parole de l’adolescente suédoise Greta Thunberg a marqué les esprits et transmis un message fort au monde entier. L’édition « Kids v Climate Change » lui offre une répercussion. Le directeur artistique de…

Installation cinétique marque Hem

Des confettis pour une installation cinétique et colorée

Pour son arrivée à Los Angeles, la marque de mobiliers suédois Hem a fait appel à Clark Thenhaus. Le designer imagine son identité architecturale et d’un patio bétonnais, en fait une vraie installation graphique. Confettis et serpentins colorés semblent comme y tomber du ciel. Le designer repense l’atrium telle une architecture vivante et cinétique, qui invite à l’échange au sein du nouveau showroom de la marque.

Flux

Andymation flipbook

Le cinéma dans le flipbook avec Andymation

Andymation rejoue dans un folioscope moqueur la scène finale d’Avengers Infinity War. Les folioscopes, plus communément appelés flipbook, sont des petits livrets de dessins. Feuilletés rapidement, ils donnent à l’œil l’illusion de mouvement. Faciles à réaliser, cela n’a pas empêché le flipbook d’Andymation de devenir viral. Pour rejouer la très…

design indaba

Top news

Testez vos qualités de designer avec Can’t Unsee

Avez-vous l’âme d’un bon designer ? Can’t Unsee, l’application créée par Alex Kotliarskyi, vous met au défi de choisir la meilleure interface sur les deux proposées. Si l’exercice est prenant, les résultats ne sont toutefois pas à prendre au pied de la lettre. Les questions se concentrent largement sur les…

Les Sorties Graphiques de février #3

Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique. Le Brand Day Paris par Monotype, au Showroom République Le spécialiste en identité visuelle, Monotype, organise ce jeudi 21 février, le Brand Day. Rendez-vous international rassemblant des marques de…

Ariel Sun illustration applat

L’ombre et la lumière dans les illustrations d’Ariel Sun

Les illustrations d’Ariel Sun font collaborer couleurs, lumière crue et ombres franches. Minimaliste dans l’âme, elle aime offrir des espaces assez aérés pour laisser l’imagination les compléter. Ses environnements colorés fonctionnent comme de doux instants à vivre et à se projeter. Suivre le travail d’Ariel Sun : ici