étapes: 252 Spécial Diplômes

Le design n’est pas une science exacte. Si la fabrication d’objets ou de systèmes de communication relève d’un besoin, d’une connexion avec une société, un public, à des médias, des matériaux et des moyens techniques contemporains, elle ne se résout jamais dans une simple formule. Sa réussite, sa capacité à saisir le regard étant inhérente à l’effet de surprise, il suffit d’une équation pour que, l’instant d’après, celle-ci ne soit plus valable. Le réemploi, la reproduction annihilent la fraîcheur d’une idée, d’une image dans le regard de l’autre. Entre pragmatisme et imagination, une fragile complémentarité est possible, une combinaison dans laquelle deux attitudes, a priori opposées, peuvent se soutenir l’une l’autre, en se renforçant.

Comment enseigner cet art de la réinvention, cette faculté à créer la surprise tout en restant connectés aux besoins d’une époque? Dans leurs diversités, les travaux des jeunes diplômés des écoles d’art et de design offrent quelques éléments de réponse.

La fascination d’un graphiste ou d’un designer pour son environnement se nourrit de culture et de connaissances, d’expériences, de rencontres. Une tension vers l’autre, l’inconnu, le différent, l’obscur, le lointain, qu’une fois le temps des études passé, il faudra entretenir par soi-même. Une avidité du regard, une propension à se mettre en danger, à se renouveler, alors même que le monde du travail dans lequel nous évoluons tend à la reproduction des schémas et des solutions. Héritage du fordisme ou tentation de la facilité, ce paradigme constitue un filet dans lequel viennent se briser les rêves et les ambitions de ceux qui apprécient l’air frais des vols en altitude. Il faudra aux jeunes designers développer l’art des pourparlers, de la diplomatie autant que de témérité et de stratégies d’évasion pour réaliser les images et les rêves à venir. Et de considérer, dix ans, vingt ans, trente ans après être sorti de l’école qu’il n’est jamais trop tard pour les réaliser.

PAR CAROLINE BOUIGE

COMMANDER LE NUMÉRO SPÉCIAL DIPLÔMES


DANS CE NUMÉRO :

 

LA COUVERTURE
Pour son projet de diplôme à l’HEAD, Sophie Decers met au point une fabrique de l’iamge permettant de constituer des paradis artificiels, contrepoint critique de l’industrie du tourisme et des images «instagramées» (cf. p.48 )

 

LA TYPO DU DOSSIER

 

30 DIPLÔMES D’ÉCOLES D’ART ET DE DESIGN

Agenda

Du 6 juillet au 22 janvier 2022 → Shocking! Les mondes surréalistes d’Elsa Schiaparelli – Musée des Arts Décoratifs (Paris)

Créatrice italienne, Elsa Schiaparelli évolue dans le milieu de l’avant-garde parisienne des années 1920-1930 dont elle s’est nourrie pour ses créations. Elsa Schiaparelli s’inspire ainsi de Man Ray, Salvador Dalí ou encore d’Elsa Triolet. Le Musée des Arts Décoratifs réunit 520 œuvres et 272 costumes et accessoires de mode, entrant…

Du 2 juillet au 25 septembre 2022 → Annecy paysages – Hyères et Toulon

Le parcours d’installations « Annecy paysages » investit une cinquième fois les lieux emblématiques de la préfecture de la Haute-Savoie. 16 nouvelles créations sont dévoilées, comme celle d’Ugo Schiavi en résidus de résine, d’acier et de plastique, « Megagorgone », dans le parc Charles Bosson, ou encore les modules « Ciudad Silencio » de Pedro Marzorati…

Du 1er au 24 juillet 2022 → Nîmes s’illustre – Nîmes

Pour sa deuxième édition, le festival Nîmes s’illustre s’installe dans plusieurs lieux de la préfecture du département du Gard. Avec pour thématique « L’animal et le vivant », l’événement de trois semaines interroge notre rapport aux autres espèces, au regard de nos empreintes environnementales et de notre finitude. Parmi les…

Feed

Dutch Design Awards : Florilège du design néerlandais

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes: à paraître en juillet prochain et disponible en pré-commande ici jusqu’au 1er juillet, nous publions un extrait de notre rubrique « Concours ». The Fabricant, Leela En collaboration avec le studio de design Your Majesty, la maison de mode numérique The Fabricant lance une nouvelle plateforme nommée…

Hovertone réinvente l’interactivité immersive numérique

Structure spécialisée dans la conception d’expériences immersives, Hovertone imagine l’installation “Traces”. Présentée au KIKK Festival en 2021, cette création interroge nos manières d’interagir avec l’autre grâce au numérique. Hovertone a développé pour “Traces” une technique de traitement d’images provenant de caméras 3D et fondée sur des algorithmes. Créé par Joëlle…

Dégradés colorés, la tendance graphique du numéro 268

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes: à paraître en juillet prochain et disponible en pré-commande ici jusqu’au 1er juillet, nous publions un extrait de notre rubrique « Tendances ». En peinture, le dégradé est une transition progressive d’une couleur pure vers le blanc tandis qu’un fondu désignera le passage d’une teinte à une…

Ressources

Unicode à Gogo ! Le zine des caractères les plus incongrus

Créé en 2020 par Design Brouhaha, le fanzine auto-édité “Unicode à Gogo !” porte sur l’histoire des caractères du standard informatique d’encodage : l’Unicode. Ce dernier vise à donner à chaque caractère de tout système d’écriture un nom et un identifiant numérique. “Unicode à Gogo !” présente avec humour les…

Lettres mobiles, le podcast des artisan·es de la lettre !

Le Maous Studio, fondé par Anton Moglia, crée le podcast “Lettres Mobiles”. Il est consacré aux artisan·es de la lettre : lettreur·euses, peintres en lettres, calligraphes, graffeur·euses, typographes, etc. Anton Moglia, designer, lettreur, typographe indépendant et fondateur du studio de design graphique Maous, crée le podcast “Lettres Mobiles”. À travers…

Maîtrisez les nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022 !

Dans le cadre du partenariat noué entre tuto.com, plateforme de tutoriels permettant de se former à de nombreux logiciels, et étapes:, bénéficiez d’un accès gratuit à un tutoriel au sujet des nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022. La nouvelle version de Lightroom Classic inclut une nouvelle interface de gestion des masques.…