« Éduquer le client à coopérer avec nous dans la recherche »

Make That Studio est un studio de design d’inspiration architecturale, qui travaille dans divers champs créatifs, de l’art au design, en passant par la communication visuelle, le design produit ou encore le stylisme. Dea Sgarbossa et Nicola Russo ont fondé le studio en 2013 afin de partager leur passion pour les arts visuels et l’architecture, tout en continuant leurs recherches personnelles entre l’espace méditerranéen et l’Asie du Sud-Est. Ils ont répondu à quelques unes de nos quesitons.

Votre studio est pluridisciplinaire et propose une palette large de directions créatives. Avez-vous néanmoins certaines préférences en ce qui concerne les clients ? les types de projet ?

Nous avons plutôt tendance à aimer travailler avec les petites entreprises. Cela nous laisse plus de liberté pour suivre toutes les phases du processus de création et production. D’autre part on peut plus facilement instaurer une relation personnelle avec le client.
Heureusement, l’industrie en Italie est composée d’énormément de petites et moyennes structures. Très souvent derrière ces sociétés, il y a des familles de tradition artisanale, avec la volonté d’établir des relations de travail sur la base des relations humaines.
Les travaux qu’on préfère suivre, sont ceux qui se rattachent aux installations, à travers le papier, le multimédia et l’architecture, on peut faire percevoir le produit à sa juste valeur.

Quand on lance un studio, comment séduire et attirer de nouveaux clients ? Est-il important d’élargir cette base au maximum ?

Nous considérons qu’il n’est pas important de travailler avec beaucoup de clients, pour la simple raison qu’il serait difficile de consacrer à chacun le temps nécessaire pour leur livrer la réponse la plus aboutie possible. C’est une évidence pour nous si on veut concevoir des produits bien pensés tout en coordonnant les différentes étapes de sa conception.

Pensez-vous que votre travail est marqué par une approche particulière ?

Nous essayons, chaque fois que possible, de montrer la création et son processus, car l’un est indissociable de l’autre, les différentes phases d’élaboration étant l’histoire propre du projet. Avec chaque rendu, on livre donc une sorte de documentation, et à travers cela, on essaie de faire passer un message, qui mêle considérations techniques et émotionnelles.

Quel est l’inspiration derrière ce style ?

Très souvent, les idées créatives arrivent en fonction des limites que le client implique. Sur un projet donné, l’inspiration commence avant tout par des recherches approfondies avec le client, dans le but de réinterpréter et décontextualiser les objets, produits et dynamiques qu’il représente.

Y a-t-il des champs créatifs que vous souhaiteriez explorer ? Et quel est votre principal challenge pour les années à venir ?

En ce moment il n’y a pas particulièrement de champs créatifs que nous souhaitons explorer davantage. Néanmoins, nous nous considérons toujours ouverts à de nouvelles expériences, mais le résultat et la technique découlent souvent d’objectifs pré imposés.
Sans aucun doute, le plus grand défi des années à venir sera d’éduquer le client à coopérer avec nous dans la recherche et le champ analytique qui sont trop souvent soustraits au processus créatif.

http://www.makethatstudio.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

7/2 – Nocturne « Construire comme Perriand

En marge de l’exposition « Le monde nouveau de Charlotte Perriand », à La Fondation Louis Vuitton, jusqu’au 24 février, le musée parisien accueille une nocturne inédite en collaboration avec Bellastock. La nocturne « Construire comme Perriand », fait suite à un appel à projets lancé en novembre 2019 aux étudiants et jeunes diplômés d’école d’architecture. L’objet de cette sollicitation est de rendre hommage à l’œuvre de Charlotte Perriand en imaginant des « modules de vie » réalisés au cœur du bâtiment de Frank Gehry. Au total 3 projets lauréats – l’Atelier Nuage, le Bureau d’un oiseau et Symbiote -ont été retenus par le jury et seront à découvrir lors de…

30/1 > 29/2 – Exposition de l’illustratrice Clorindre à la galerie Sergeant Paper

La galerie Sergeant Paper, désormais installée dans le 10e arrondissement parisien, lance sa saison 2020 en invitant Clorinde. L’illustratrice trentenaire y partage un ensemble d’œuvres réalisées au feutre, crayon de papier et rotring dans un parcours baptisé « Elles. « Mais qui sont Elles ?Derrière Elles se cachent plusieurs états ou sentiments toujours représentés par cette figure énigmatique récurrente. Une femme, brûlée, morcelée, ligotée mais qui habite pourtant la surface du papier avec un sentiment d’impassibilité. » L’occasion de découvrir le travail passionné de Clorindre, inspiré par le dessin contemporain, les cultures populaires, la fiction et le mythe. Informations pratiques : Date :…

25 & 26/01 > Marché de petite édition #2 au Floréal Belleville

Le bar/restaurant/galerie Le Floréal, situé entre les quartiers parisiens de Belleville et Ménilmontant, organise les 25 & 26 janvier la 2ème édition de son marché de petite édition. L’évènement rassemblera 16 graphistes, illustrateurs, maisons d’éditions : 16b éditions Acédie 58 Alizée De Pin Anaïs Rallo Dumpling Books L’Amour éditions LeMégot Magali Brueder Objet Papier Passport Éditions Quintal Red Lebanese Revue Fantôme Rotolux Press Vladu Éditions Youpron De 11h à 19h – Entrée libre Floréal Belleville43, rue des Couronnes, 75020 ParisEn métro : ligne 2, station Couronnes En Bus : ligne 96, arrêt Couronnes ou Julien Lacroix

14/01 > 01/03 – Signal Bis par Julien Lelièvre et Jean-Baptiste Levée (Production Type) à la Maison de la Culture d’Amiens

Initiée par la Maison de la Culture d’Amiens dans le cadre du Festival Amiens Europe, l’exposition Signal Bis présente parallèlement les travaux de la fonderie Production Type et ceux du graphiste et photographe Julien Lelièvre, en s’articulant autour du projet « Art d’autoroute ». Édité par Building Books l’ouvrage Art d’Autoroute rend visible l’esthétique déconsidérée des autoroutes françaises avec le recensement en image des œuvres d’art présentes aux abords du  réseau routier.  La conception de l’ouvrage s’est accompagnée de la création d’un caractère spécifique, le Signal, développé par la fonderie Production Type. Les équipes de Jean Baptiste levée se sont ainsi penchées sur l’édition et la modernisation  de la…

Flux

Le Bon Marché : carte blanche au studio Nendo

Le studio de design japonais Nendo présente son installation « Fleurs de pluie » dans l’antre du Bon Marché Rive Gauche. Chaque année depuis 5 ans, le grand magasin parisien donne carte blanche à un artiste pour créer une œuvre s’immisçant dans son décor grandiose. Le collectif japonais succède à Joana Vasconcelos et…

Ressources

Comment bien foirer sa carrière de créatif

Réussir ou foirer sa carrière, à vous de choisir. Pendant tout le mois de décembre, l’illustrateur Mike Stefanini a convié 24 professionnels de la création à délivrer leur meilleur conseil pour surtout ne pas atteindre ses objectifs. Jérémie Claeys, Geneviève Gauckler, Aurélien Jeanney, Joe La Pompe, Cruschiform ou encore Jack…