« Éduquer le client à coopérer avec nous dans la recherche »

Make That Studio est un studio de design d’inspiration architecturale, qui travaille dans divers champs créatifs, de l’art au design, en passant par la communication visuelle, le design produit ou encore le stylisme. Dea Sgarbossa et Nicola Russo ont fondé le studio en 2013 afin de partager leur passion pour les arts visuels et l’architecture, tout en continuant leurs recherches personnelles entre l’espace méditerranéen et l’Asie du Sud-Est. Ils ont répondu à quelques unes de nos quesitons.

Votre studio est pluridisciplinaire et propose une palette large de directions créatives. Avez-vous néanmoins certaines préférences en ce qui concerne les clients ? les types de projet ?

Nous avons plutôt tendance à aimer travailler avec les petites entreprises. Cela nous laisse plus de liberté pour suivre toutes les phases du processus de création et production. D’autre part on peut plus facilement instaurer une relation personnelle avec le client.
Heureusement, l’industrie en Italie est composée d’énormément de petites et moyennes structures. Très souvent derrière ces sociétés, il y a des familles de tradition artisanale, avec la volonté d’établir des relations de travail sur la base des relations humaines.
Les travaux qu’on préfère suivre, sont ceux qui se rattachent aux installations, à travers le papier, le multimédia et l’architecture, on peut faire percevoir le produit à sa juste valeur.

Quand on lance un studio, comment séduire et attirer de nouveaux clients ? Est-il important d’élargir cette base au maximum ?

Nous considérons qu’il n’est pas important de travailler avec beaucoup de clients, pour la simple raison qu’il serait difficile de consacrer à chacun le temps nécessaire pour leur livrer la réponse la plus aboutie possible. C’est une évidence pour nous si on veut concevoir des produits bien pensés tout en coordonnant les différentes étapes de sa conception.

Pensez-vous que votre travail est marqué par une approche particulière ?

Nous essayons, chaque fois que possible, de montrer la création et son processus, car l’un est indissociable de l’autre, les différentes phases d’élaboration étant l’histoire propre du projet. Avec chaque rendu, on livre donc une sorte de documentation, et à travers cela, on essaie de faire passer un message, qui mêle considérations techniques et émotionnelles.

Quel est l’inspiration derrière ce style ?

Très souvent, les idées créatives arrivent en fonction des limites que le client implique. Sur un projet donné, l’inspiration commence avant tout par des recherches approfondies avec le client, dans le but de réinterpréter et décontextualiser les objets, produits et dynamiques qu’il représente.

Y a-t-il des champs créatifs que vous souhaiteriez explorer ? Et quel est votre principal challenge pour les années à venir ?

En ce moment il n’y a pas particulièrement de champs créatifs que nous souhaitons explorer davantage. Néanmoins, nous nous considérons toujours ouverts à de nouvelles expériences, mais le résultat et la technique découlent souvent d’objectifs pré imposés.
Sans aucun doute, le plus grand défi des années à venir sera d’éduquer le client à coopérer avec nous dans la recherche et le champ analytique qui sont trop souvent soustraits au processus créatif.

http://www.makethatstudio.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En bref...

Une poupée Barbie à l’effigie de l’alter égo de David Bowie

Après la déception suscité par le traitement, entre autres de whitewashing, de la poupée Frida Kahlo, Mattel, la marque aux Barbies, continue de surfer sur les représentations des grandes icônes culturelles. Cette fois-ci, elle rejoue les codes vestimentaires du messager des étoiles, Ziggy Stardust, l’alter égo de David Bowie à l’occasion des 50 ans de Space Oddity et au prix de 50$. C’est dès l’année 1971 que David Bowie a endossé le rôle de son personnage Ziggy Stardust, une star du futur venue de l’espace, qu’il développe dans son concept-album The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders From…

Coca-cola fait du neuf avec du vieux

Revenir au look de ses débuts, c’est le choix effectué par la marque iconique pour accompagner le lancement de sa nouvelle collection de mixers. Plus de 100 ans plus tard, Signature Mixers fait un bon en arrière pour offrir une seconde vie au design de la bouteille du type Hutchinson, introduite en 1894 par Joe Biedenharn. Ce travail de branding a été mené avec l’aide de l’agence Dragon Rouge et tend à séduire le monde de la mixologie avec cette nouvelle gamme de produits. L’étiquette sobre, met en avant les propriétés de chacun des breuvages. Le set design autour de…

Exposez vos affiches au festival Graphic Matters

Le festival international consacré au graphisme Graphic Matters lance un appel à projet et vous invite à concevoir une affiche sur un sujet qui vous tient à coeur. Des thèmes les plus complexes aux plus légers, l’affiche doit se faire comprendre en un clin d’oeil et dès 3 mètres de distance. Pour la première fois, Graphic Matters autorise aussi les affiches animées. Les gagnants seront exposés durant le festival du 20 septembre au 27 octobre à Breda, aux Pays-Bas. Soumettez vos posters ici avant le 11 août 2019.

Paris Plages, Helo Birdie et Kiblind dressent le tableau

Les vacances ne sont pas pour tout de suite, mais grâce Kiblind, on est en droit de rêver d’une journée pépouze sur un transat sur les charmants bord de Seine. Pour la troisième année consécutive, l’agence créative signe l’identité visuelle de Paris Plages. Après Simon Roussin, puis Malika Favre en 2018, ils confient les illustrations à Helo Birdie (Joanne Ho). Une saga estivale qu’on ne se lasse pas de regarder.

Flux

Des animaux et un homme

Patrick Cabral alias @darkgravity a le don pour apprivoiser les animaux sauvages avec sa paire de ciseaux. En s’intéressant à la faune, le designer s’empare d’un sujet grand public, mais le rend précieux par la délicatesse de sa mise en forme. Ces sculptures en papier découpé sont tout simplement somptueuses.

Ressources

Comment retrouver une typographie à partir d’une image ?

Au détour d’une rue, sur un sticker ou encore dans un générique de film, un caractère typographique retient parfois notre attention. Pour les graphistes, en retrouver l’origine peut être une véritable obsession. D’autant qu’aujourd’hui, avec le foisonnement des polices d’écriture, la mission est parfois difficile. Heureusement, plusieurs outils peuvent vous…

Faites de nouvelles expériences avec l’encre

Voici une nouveauté de Pyramyd Éditions qui devrait plaire aux créatifs qui aiment explorer toutes les possibilités offertes par la matière. L’ouvrage Faites de nouvelles expériences avec l’encre propose au lecteur un éventail de conseils et techniques pour repousser les limites de l’encre. « Du choix des pinceaux à l’utilisation de…