Elenor Kopka étapes

Elenor Kopka, nuances de noirs et de blancs

Pictoplasma, le seul et unique festival dédié à la création de personnages célébrait cette année sa 15ème édition. Chaque printemps, des centaines de créatifs se rendent à Berlin qui pendant 4 jours, devient l’épicentre de l’animation, du jeu vidéo et de l’illustration . étapes: s’est rendu a Pictoplasma afin de rencontrer ceux qui ont fait de la création de personnage leur obsession.


ELENOR KOPKA

Nous avons retrouvé Elenor Kopka à la sortie de son talk de l’après-midi où elle présentait pour la première fois son travail à une assemblée. L’illustratrice allemande dont les créations oscillent entre animation, illustration et jeu vidéo, travaille aussi bien pour des travaux de commande que des oeuvres plus personnelles. Son univers se caractérise par un grain noir et blanc particulier et un fort penchant pour les fantômes et autres monstres étranges. Celui-ci l’a conduit à créer des courts métrages et des clips vidéos pour des clients allant de MTV à Timber Timbre et récemment, à developper son propre studio de jeu vidéo, Ghostbutter, avec son frère Konstantin.

Retrouvez le travail d’Elenor Kopka sur son site web : http://elenorkopka.de/
et son compte instagram : @elenorkopka

Comment vous sentez vous après votre talk de cet après-midi ?

Soulagée ! Parler devant autant de gens est un honneur pour moi et être invitée ici constitue un gros enjeu également, je ne voulais donc absolument pas dire de choses stupides et je pense que ça s’est bien passé. J’ai eu de la chance de pouvoir montrer beaucoup de choses, ce qui est pratique si l’on ne veut pas trop parler ! (rires)

Parfait ! Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Elenor Kopka, je suis une illustratrice qui fait aussi de l’animation. J’ai fait mes études à Leipzig à l’académie des arts visuels ou j’ai étudié l’illustration et le design graphique, puis à Strasbourg pour me perfectionner dans l’illustration et je suis revenue à Leipzig pour passer mon diplôme.

Qu’est-ce qui vous a conduit du design graphique à l’illustration, puis à l’animation ?

Tout d’abord, je voulais absolument faire de l’illustration. À Leipzig, vous ne pouvez pas étudier l’illustration sans étudier le design graphique. Mais le design graphique n’était pas vraiment mon truc. Aussi loin dont je puisse me souvenir, j’ai toujours passé mon temps à beaucoup dessiner. Je voulais donc d’abord faire ça. Pendant mes études, j’ai réalisé que je voulais m’insérer dans quelque chose qui ait un rapport à la musique et au son, ce qui m’a naturellement guidé vers l’animation.

Elenor Kopka Pictoplasma

En quoi la musique vous paraît-elle être le bon medium pour passer du dessin à l’animation ?

Pour moi la musique a constitué le passage vers l’animation car j’aime la façon dont plusieurs éléments s’assemblent pour créer une œuvre. J’aime quand il ne s’agit pas simplement d’images mais aussi de musique et de sons. Par la suite j’ai commencé à y insérer un peu plus de narration. Mais c’est quelque chose que je suis toujours en train d’expérimenter. Les vidéos clips de musique permettent de créer des univers plus abstraits, abstraits et narratifs. Je travaille actuellement sur un film et la narration y a naturellement une place plus importante, mais cela prend beaucoup de temps.

Quand savez-vous que vous avez le bon personnage pour vos créations ?

C’est difficile à dire mais je pense que c’est quand vous avez le sentiment qu’il appartient à un endroit particulier, qu’il provient d’un univers auquel tous mes autres personnages appartiennent aussi, qu’ils paraissent tous moins artificiels, qu’ils sont tous reliés à un monde. J’ai le sentiment que c’est quelque chose qui me guide en permanence et qui fait que je sens quand le personnage est prêt. En général c’est vraiment très intuitif, j’essaye différents visages, différentes expressions jusqu’à ce qu’elles me parlent.

Vous avez beaucoup parlé du fait de laisser de la place à l’imagination des spectateurs dans vos films, c’est pourquoi vous les imprégnez de beaucoup de mystères. Est-ce que l’utilisation du noir et blanc est pour vous une façon de réaliser cela ?

Certainement oui. Le noir et blanc rend directement tout moins réaliste. Il rend les formes plus abstraites et mystérieuses. Sont-elles des formes plutôt organiques ou plutôt froides ? Il y a intrinsèquement une ambiguïté qui se dégage du noir et blanc qui me plaît. Et puis les sujets des fantômes et du mystère l’appellent de façon évidente. Ils appartiennent à un univers similaire pour moi. Les textures sont aussi très importantes pour créer cela, dans le sens où elles créent des atmosphères plus denses, comme si tout pulsait, bougeait, flottait tout autour. Le grain aussi est très important dans mon travail. Le fait qu’il soit en noir et blanc crée ce bourdonnement particulier, un mouvement constant.

Retrouvez le travail d’Elenor Kopka sur son site web : http://elenorkopka.de/
et son compte instagram : @elenorkopka

Elenor Kopka Pictoplasma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

19 & 20 juin → Festival : Palais Augmenté – Grand Palais (Paris 7)

Les 19 et 20 juin, le Grand Palais et Fisheye proposent Palais Augmenté, festival dédié à la création artistique en réalité vituelle. Plusieurs artistes sont invités à imaginer un monde peuplé de technologies et à multiplier les perceptions du réel. Mélanie Courtinat, Lauren Moffatt, Mélodie Mousset, Manuel Rossner, et Théo…

4 juin → Festival : Festival Incomplet de graphisme (fig.) – En ligne

Initialement prévu en février 2021, le « Festival Incomplet de graphisme » Fig. revient dans un format entièrement en ligne. 10 contributions sont ainsi consultables sur une nouvelle plateforme dédiée, sans limite de temps et d’espace. Les graphistes invités ont investi librement l’un des différents formats proposés par l’équipe du festival :…

10 juin → Conférence : Ann Kern – Centre Culturel Suisse (Paris 3)

Designer indépendante basée à Zurich Ann Kern termine en 2018 son Bachelor en communication visuelle à l’ECAL de Lausanne avec une spécialisation en design graphique. Son projet de diplôme Sounds Like A Choice aborde des sujets comme les privilèges et les problèmes de discrimination systémique. Grâce à lui, elle a remporté le…

Du 10 au 13 juin → Salon : Drawing Now Alternative – (Paris 12)

Pour sa 14e édition, le salon du dessin contemporain Drawing Now investit un lieu convivial à taille humaine renouant ainsi avec son public. Les 34 galeries invitées présentent leur sélection de dessins couvrant les 50 dernières années. Elles sont réparties selon trois espaces : un général rassemblant la majorité des…

27 juin → Atelier : Hypnotypo avec Marc Mantelin – Gaité Lyrique (Paris 3)

La Gaité Lyrique et Marc Mantelin, designer graphique et réalisateur, proposent d’explorer Space Type Generator, un générateur typographique en ligne accessible à toutes et à tous. En jouant avec plusieurs paramètres, Space Type Generator permet d’animer les lettres, les tordre, les étendre, les comprimer, pour créer des animations typographiques surprenantes…

Feed

À Strasbourg, dix—milliards—humains décore le parking Gutenberg de plusieurs centaines de typographies

Dix—milliards—humains, atelier de recherche-création, de développement et conseil en design, est spécialisé dans les travaux d’aménagement urbain. Avec à sa tête Ruedi et Vera Baur, l’atelier mêle les approches de sociologues, d’urbanistes, d’architectes, de paysagistes et de designers dans une perspective transdisciplinaire. Dix—milliards—humains s’est récemment penché sur la question des…

Pour son prochain numéro, la revue fig. recherche des solutions à la technosphère

« Technosphère :  concept créé par Vladimir Vernadsky, qui désigne la partie physique de l’environnement affecté par les modifications d’origine anthropique, c’est-à-dire d’origine humaine ». Au moment où plus rien ne semble arrêter certains hommes dans leur entreprise de destruction du vivant, la revue d’art, d’architecture et de société fig. s’interesse aux…

L’ENSAD publie « Jean Widmer. Une traversée », relecture originale de l’œuvre du maître suisse

À l’occasion des 90 ans du grand graphiste franco-suisse Jean Widmer, pionnier du minimalisme et typographe précurseur, l’École des Arts Décoratifs de Paris publie Jean Widmer. Une traversée. 200 images de créations graphiques, de productions plastiques et de photographies accompagnent les analyses de designers graphiques et d’artistes : André Baldinger,…

Ressources

Prenez en main Sketch en 1 heure grâce à tuto.com

Dans le cadre de son partenariat avec le site tuto.com, étapes: vous offre plusieurs tutoriels normalement diffusés de façon payante. Aujourd’hui, ils portent sur l’application Sketch, outil permettant la création d’interfaces utilisateurs et le travail sur l’expérience utilisateur (UX). Ce tutoriel s’adresse à tous ceux intéressés par le design d’interfaces,…

8 templates de designers dénichés sur Canva

Fondé en 2012 à Sydney par la graphiste Melanie Perkins, ses associés Clifford Obrecht et Cameron Adams, Canva permet de créer rapidement et facilement tout un ensemble d’éléments graphiques. Du flyer à l’affiche en passant par les assets pour les réseaux sociaux et les logos, la plateforme en ligne offre…