FIG. « On voulait créer un moment pour rendre visible le design graphique en Belgique »

En ce début d’année 2017, un nouvel évènement vient s’ajouter à l’agenda graphique. C’est le Fig., Festival International de Graphisme qui s’installe à Liège du 2 au 5 février.

Derrière le Fig., des noms que l’on connait bien : Benjamin, Damien, Jérémy et Pierre de PLMD et Signes du quotidien. En s’investissant dans cette manifestation, chacun partage la même volonté de participer au partage de la culture du design graphique et souhaite inscrire la Belgique sur le grand échiquier des festivals de graphisme en Europe. Toujours débordés et pleins de projets, les 4 fondateurs ont pris le temps de répondre à quelques unes de nos questions.

Pourquoi avoir voulu donner naissance à ce festival de graphisme ?

Fig. est né d’une envie commune entre PLMD (pleaseletmedesign) et Signes du quotidien. On voulait créer un moment pour rendre visible le design graphique en Wallonie et en Belgique. On n’a pas eu cette idée au même moment mais on s’est un jour réuni pour en discuter et la conclusion a été de le faire tout de suite et dans notre ville, Liège.

Quelles sont les grandes lignes de son programme ?

Des conférences, deux expositions, des projections, un workshop, des concerts et un brunch. Montrer l’ouverture de l’application du graphisme, du cinéma au design culinaire en passant par l’édition… On a des gens de partout qui viennent partager leur pratique du design graphique.



Pour choisir les invités, on a puisé dans nos amis, des gens qu’on a croisé pendant nos balades ou plus simplement des studios qu’on aime vraiment. Il y aura par exemple Sarah Boris qu’on avait croisé au festival « Une saison graphique » au Havre, Formes Vives avec qui les Signes du quotidien ont partagé un bureau à Strasbourg ou encore Studio Feed de Montréal qu’on a contacté et qui ont répondu super enthousiastes…
Bref, il y des graphistes, des illustrateurs, des typographes et même des graphistes musiciens.

Les invités sont une majorité de francophones, le contenu le sera-t-il également ?

Oui. Le choix de cette première édition s’est fait naturellement vers des invités francophones mais notre objectif est de toucher un public plus large. Les prochaines éditions seront davantage internationales. Comme pour cette première édition, le nombre de place est limitée, on se disait que ça serait plus simple pour toucher le public local.

Le Fig a-t-il vocation à rassembler au delà de la communauté des graphistes ?

On l’espère oui! Dès le départ, lors de la recherche de soutien, on s’est rapidement orientés vers des structures avec une ouverture au design en général, comme par exemple Wallonie Design ou Job’in Design. Pour s’intégrer aussi au milieu artistique liégeois, les lieux qui accueillent les événements sont des galeries d’art contemporain comme l’Espace 251 Nord, la SPACE et le RAVI. Enfin, des liens précieux se sont également formés avec des structures locales ; l’imprimerie Snel Grafics nous soutient assidûment comme la librairie Livre aux trésors par exemple.

C’est donc la ville de Liège au delà de la scène graphique qui se pare d’un festival de graphisme qui touchera, on l’espère, un large public.

Les institutions, les entreprises, les politiques, et tout ceux qui pourrait y passer même par hasard sont les bienvenus.
On souhaite transmettre notre passion pour expliquer notre métier et ses applications. Pour la prochaine édition, On envisage aussi de faire le « Figue » pour les jeunes publics avec une vision plus pédagogique.

Quelle place est accordée aux nouveaux supports d’expression du design graphique ?

On reste tout à fait ouvert, car notre objectif est de présenter un graphisme multiple qui ne se classe pas dans des supports particulier, mais plutôt dans des démarches singulières. De plus, en région wallonne, il existe déjà différents festivals complémentaires au Fig. qui présente certaines applications précises comme le numérique avec le Kikk festival à Namur, la littérature jeunesse et l’image contemporaine à Liège avec La Jungle également le livre photo avec le Liège Photobook festival.

Quels sont vos objectifs pour que cette première édition soit réussie ?

On a pas d’objectif chiffré précis, mais on a hâte d’avoir le retour du public ainsi que leur engagement durant les festivités. Nous sommes déjà très satisfait du soutien reçu de nos différents partenaires et autres personnes qui permettent la viabilité de ce projet.
Aussi, ce qui est important pour nous, ce sera les interactions, les moments de partage et tout ce que le festival pourra apporter.

Propos recueillis par Charles Loyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

12/03 > 02/04 – Post-scriptum : Ep.01 à Nancy

« La Galerie NaMiMa de l’École nationale supérieure d’art et de design de Nancy, en partenariat avec Le Signe, Centre National du Graphisme de Chaumont accueille Post-scriptum : Ep.01 une exposition d’affiches et d’objets graphiques contemporains. Au-delà d’une collection graphique témoignant d’écritures singulières, cet évènement s’engage à révéler les histoires et éclaircir les…

19/03 > 21/03 – Colloque international « In-Between : pour une hybridation des pratiques artistiques et nouvelles pédagogies »

Un « In-Between » se définit comme un entre-deux, un espace interstitiel entre deux composantes, une jonction. C’est en partant de ce postulat sur l’existence d’espaces de cet acabit que le colloque ‘In-between » propose d’explorer ce qui fait l’hybridation, l’échange et la transdisciplinarité entre les arts, l’architecture et le design ainsi que…

26/3 > 36/4 – Amandine Urruty présente « Made in the dark »

La galerie Dorothy Circus accueille l’exposition Made In The Dark d’Amandine urruty du 26 mars au 26 avril. À travers 10 œuvres rassemblées ensemble pour la première fois, l’artiste française rebondit sur le thème de l’année de l’espace d’exposition : « The Year of Love ». L’occasion pour la prodige du dessin de nous livrer sur papier une vision ambigue de l’amour, entre…

Flux

Jusqu’au 26 mars pour envoyer vos projets aux D&AD Awards 2020

Jusqu’au 26 mars à 23h59, designers indépendants, agences et studios peuvent déposer leurs candidatures sur le site des D&AD Awards. Pour rappel, le concours international basé à Londres récompense depuis 1962 les meilleures créations dans 39 catégories, allant de l’animation à la typographie en passant par l’illustration, le branding, la…

Le garde-manger du web et du design #53

Chaque début de semaine, le garde-manger propose une sélection de liens autour du graphisme et du design. Image de couverture : Lola Dupre Un mini site tout en scroll dédié à Andy Warhol. http://waaarhol.com/ L’illustratrice Claire Prouvost raconte comme les réseaux sociaux lui ont permis de transformer sa passion en…

Ressources

30 bougies ! Happy Birthday Photoshop !

Logiciel phare du Creative Cloud, Adobe Photoshop fête aujourd’hui ses trente ans ! Cela fait maintenant 3 décennies que le logiciel innove pour aider les créateurs d’images à donner vie à leurs idées. Pour marquer le coup une série de nouveautés vient d’être dévoilée : Cette mise à jour festive concerne aussi…

Comment bien foirer sa carrière de créatif

Réussir ou foirer sa carrière, à vous de choisir. Pendant tout le mois de décembre, l’illustrateur Mike Stefanini a convié 24 professionnels de la création à délivrer leur meilleur conseil pour surtout ne pas atteindre ses objectifs. Jérémie Claeys, Geneviève Gauckler, Aurélien Jeanney, Joe La Pompe, Cruschiform ou encore Jack…