George Hardie au Bel Ordinaire : « voir des choses et les faire voir »

Le graphiste, illustrateur et enseignant anglais George Hardie, connu pour ses pochettes de disques pour Pink Floyd ou Led Zeppelin dans les 70’s, bénéficiait d’une exposition monographique au Bel Ordinaire, à Pau. Quelque peu mise à mal par la Covid-19, l’exposition « Voir et faire Voir », dont le commissariat était assuré par Claire Colnot & Amish Shah, deux anciens élèves de George Hardie, donnait l’occasion de revenir sur 51 ans de carrière de cet incontournable graphiste anglais. Membre du fameux groupe Hipgnosis au début des années 1970, sa production ne s’est néanmoins pas cantonnée aux pochettes de disques. George Hardie aura sondé toute sa vie des médiums différents, de l’auto-édition à l’illustration.


Né en 1944 à Chichester, modeste bourgade du sud de l’Angleterre, il étudie à la St Martin’s School Of Art puis au Royal College of Art, avant de poser ses crayons chez NTA Studio. C’est ici qu’il collabore avec Hipgnosis, groupe de designers emblématique des 70’s. L’impact qu’ont eu par la suite ses créations pour le Dark Side of the Moon des Pink Floyd ou Led Zeppelin, a cependant été sous-estimé par George Hardie lui même. Modeste, il dit de ces oeuvres qu’elles lui ont simplement donné « un passé », ne réalisant qu’à 60 ans qu’il « ne pouvait plus ignorer cette partie de sa jeunesse gâchée à concevoir des pochettes de disques ».


Les 217 oeuvres réunies dans l’exposition « Voir et Faire Voir » rendaient ainsi justice à George Hardie en montrant l’étendu de ses connaissances. Les bases de son savoir, constitué par des recherches sur la forme, le volume, la couleur ou les multiples niveaux de lecture d’une image, étaient appliquées à des supports variés. En témoignent ses timbres pour le Royal Mail, (dont un du tunnel sous la manche reprit par La Poste) ou son ouvrage « Metaphorical Measurements for a British Olympics », qui suscita des réactions amusées outre-manche.


Le charme et la force des travaux de George Hardie se manifestent particulièrement dans son humour et sa compréhension profonde des règles de la communication graphique. Sans efforts apparents, ses oeuvres suscitent des réactions allant du rire à l’émerveillement ou la stupéfaction. Ses dessins dépassent le simple travail du professionnel face à une commande et forcent à chaque fois à « porter une nouvelle paire de lunettes », à expérimenter de nouvelles idées. Ainsi, chaque nouveau projet semble pousser George Hardie un peu plus dans un réseau complexe de règles liées à la fonctionnalité, à l’impression, au contexte, au destinataire du message…


Pour aller plus loin :

‘The rules of the game’, article de Daniel Nadel, paru dans Eye no.58 vol.15, 2005.

« George Hardie on five decades of illustrating and designing by hand » article d’Alexander Hawkins paru sur It’s Nice That en 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

11/12 – Le Brief festival s’associe à étapes: pour une édition 50% française et 100% digitale

étapes: s’associe au Brief pour une édition spéciale du festival. Rendez-vous le vendredi 11 décembre à 17h pour suivre les interventions de Margot Lévêque, Olga de la Iglesia, Laurent Fetis,  Ingrid Picanyol, Tyrsa et Koln. La soirée se clôtura avec une performance de la designer Tina Touli accompagné du chanteur ougandais Mwabi. Créé en 2014 à Madrid, le Brief…

18/11 – Brand Talks Connected par Monotype

La bibliothèque de polices en ligne Monotype diffuse ce mercredi 18 novembre, sa dernière conférence Brand Talks Connected. Les Brand Talks rassemblent des designers, des professionnels du marketing et du branding. Ils y examinent les dernières tendances, leurs impacts sur leurs industries et explorent les stratégies concrètes des grandes marques.…

12/11 – Conférence en ligne : Graphisme.design invite Thomas Bellegarde

Le cycle de conférence Graphisme.design revient avec une conférence diffusée sur le compte Instagram @graphismepointdesign. Le 12 novembre, le graphiste Thomas Bellegarde, fondateur de Bureau DGC s’exprime sur son activité principale, le design éditorial. Adepte d’une démarche en partie intuitive, il présente la conception et la production de trois ouvrages…

17/11 – Colloque international de typographie Text and Confused – International Type Symposium – Fonts and Faces #7

Le colloque annuel International Type Symposium revient pour sa 7e édition autour du thème “Text and confused”. Organisé entièrement en ligne par le Campus Fonderie de l’Image et le designer et typographe Simon Renaud, l’événement interroge des créateurs et créatrices sur les questions d’intelligibilité d’un texte. Comment s’affranchissent-ils et elles…

5/11 > Conférence en ligne : Design, éthique et radicalité par Les Rad!cales

Premier temps d’un cycle développé par le collectif Les Rad!cales, l’enjeu de cette conférence est d’allier contexte théorique et applications pratiques d’un processus de design radical. Dans un premier temps, les participant.e.s proposent de définir les différentes écoles de la pensée éthique avant de s’intéresser à la radicalité « comme énergie…

1/10 > 14/11 – Type Director Club #66 à l’Exshop galerie

La sélection annuelle du concours « Type Director Club » s’expose dans la galerie lilloise Exshop galerie jusqu’à la fin du mois d’octobre. Constituée de publications et d’affiches de différents formats, le corpus du TDC célèbre la typographie sous toutes ses formes, dans de multiples langues. Pour l’exposition, les vainqueurs du TDC ont…

Feed

Les filtres Noir & Blanc d’Inès Longevial pour le Grand Palais

À l’occasion de l’exposition Noir & Blanc : une esthétique de la photographie, interrompue en ce moment, le Grand Palais a collaboré avec l’artiste peintre Inès Longevial pour créer des masques animés en noir et blanc, en réalité augmentée, à utiliser dans des stories. Ils sont disponibles depuis le compte…

Ressources

PERGRAPHICA® lance Catching Feels, un nouveau Lookbook présentant ses papiers premium

Pour tous les créatifs, le lancement d’un nouveau lookbook est un évènement. Ces ouvrages servent à présenter l’ensemble de leurs réalisations et permettent aussi de démontrer les qualités d’impression et d’ennoblissement des papiers utilisés. Un lookbook est donc en définitive une véritable vitrine pour les directeurs artistiques, les maisons d’édition…

Quelles nouveautés pour les applications Adobe en 2021 ?

D’Illustrator sur Ipad aux Neural Filters de Photoshop, les annonces faites lors d’Adobe MAX démontrent une tendance déjà à l’oeuvre depuis plusieurs années chez Adobe : celle de l’effacement des contraintes techniques, pour une plus grande autonomie face aux outils de création. Exacerbée par Adobe Sensei, l’IA développée par l’entreprise…

Fedrigoni regroupe tous ses papiers dans la Paper Box

La célèbre marque italienne de papier créatif Fedrigoni vient tout juste de lancer sa Paper Box, un catalogue contenant l’ensemble des papiers créatifs de la marque. Présentée dans le cadre de la Packaging Première Collection, un événement sur deux jours (29 et 30 octobre) consacré au packaging de luxe au…