ICI, c’est librairie

Les dernières années ont souvent été l’occasion de déplorer la disparition des librairies au profit des enseignes de fast fashion dans les arrondissements centraux de Paris. Alors que beaucoup se sont résignés à voir s’éteindre les commerces de proximité du papier, d’autres entrent en résistance. Quel bonheur de voir fleurir ICI, la plus grande ouverture de librairie indépendante à Paris depuis 20 ans. Projet porté par Anne-Laure Vial et Delphine Bouétard, dont le design a été confié au Studio Briand & Berthereau.

Ici, on oublie les étagères poussiéreuses et la moquette rapiécée. L’idée est de réinventer le commerce local, en proposant une expérience globale allant d’un large choix d’ouvrages (40 000 livres), à la mise en place d’espaces personnalisés. Pour aller jusqu’au bout de cette idée et lui donner une véritable consistance, le Studio Briand & Berthereau s’est vu confier le projet dans son intégralité. Le studio a travaillé aussi bien l’architecture intérieure, l’identité graphique, que la signalétique. Un champ d’action laissant aux deux compères une liberté d’action fructueuse et adéquate avec leur volonté de « faire le maximum, avec le minimum ». La proposition ne joue pas la démesure, juste la bonne échelle, de celle qui rassure, qui fait vite se sentir chez soi.

Pour imaginer cette librairie contemporaine, les 500 m2 se divisent entre des étals de livres, un café, un espace enfants, un espace d’expo et un espace Agora. Une répartition dont la volonté est de rassembler les publics aux travers de propositions variées et d’aménagements confortables. L’esthétique est minimaliste, les messages fonctionnels, le choix des matières ancre l’établissement dans une certaine tradition, l’affranchit des tendances trop vite dépassées. Le mobilier sur mesure joue d’éléments modulables pour s’adapter aux besoins du moment.

Cette idée d’ensemble, se retrouve également dans le logo. Le monogramme ICI se construit autour de trois formes géométriques entremelées évoquant l’image d’un tiers lieu composé d’une librairie, d’un café et d’un espace agora. La gamme de couleurs se décline dans des tons doux et naturels qui se marient avec le sol en clair en céramique.

Le Studio Briand & Berthereau achève un travail de fond. L’espace de la librairie fait l’objet de nouvelles lectures, avec cette ouverture une nouvelle page est désormais à écrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En bref...

À Turin, les drônes font de l’art

À Turin, dans le cadre du projet UF0-Urban Flying Opera, le studio de design de l’architecte Carlo Ratti a créé une fresque collaborative dont les artistes ne sont ni plus ni moins que des drones. De plus en plus, les nouvelles technologies s’invitent dans l’art. Elles sont le prétexte pour explorer de nouveaux processus de création et pourquoi pas de porter objectivement des messages, tout en impressionant son petit monde. Comme on peut le voir dans ces images, 4 drones ont travaillé pendant une douzaine d’heure pour réaliser cette fresque inédite dans la ville de Turin. Elle est le résultat…

Le calligraphe Said Dokins transforme une ancienne prison mexicaine

Artiste et calligraphe depuis 22 ans, Said Dokins investit l’ancienne prison mexicaine de San Luis Potosî. Jusqu’au 19e siècle elle fonctionnait comme centre de rétention et d’internement. Par la suite, c’est le gouvernement mexicain qui transforma la prison en institution artistique, tout en préservant son architecture initiale. Avec l’exposition « Runaway Writings », Said Dokins investit le Centre d’Arts de San Luis Potosî de son travail calligraphique au pinceau sur béton, pierre, tôles ou encore tissus. Comme à son habitude, il aime jouer et rejouer des formes calligraphiques et géométriques. L’exposition « Runaway Writings » est donc pensé comme un panorama des oeuvres inédites…

Lenny Maughan dessine en courant un portrait de Frida Kahlo

Pour Lenny Maughan, le dessin est une question d’endurance…

L’athlète américain Lenny Maughan a trouvé une manière de faire parler de lui pour autre chose que ses performances sportives. Lors de chacun de ses parcours, le coureur de marathon suit un tracé précis qui permet de faire ressortir dans son GPS des illustrations naïves. L’occasion de dessiner des symboles universels, d’offrir à ses fans une fleur ou encore de rendre hommage à des personnalités comme Frida Kahlo. Rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Les Diplômés : Louise Vendel, le doute comme force créatrice

Chaque année, chez étapes:, nous proposons à l’automne un numéro spécial diplômes qui présente une sélection de projets de fin d’études réalisés par des étudiants en écoles d’art et de design. Que sont devenus ces jeunes graphistes dont les travaux nous ont séduits et que nous avons présentés dans nos colonnes au cours des années précédentes ? Nous avons mené l’enquête. Il n’y a pas de parcours type, le projet de diplôme de Louise Vendel : C’est une lettre de Sol LeWitt à la sculptrice Eva Hesse qui est la planche de salut de Louise Vendel. Dans cette lettre, l’artiste…

Flux

Le calligraphe Said Dokins transforme une ancienne prison mexicaine

Artiste et calligraphe depuis 22 ans, Said Dokins investit l’ancienne prison mexicaine de San Luis Potosî. Jusqu’au 19e siècle elle fonctionnait comme centre de rétention et d’internement. Par la suite, c’est le gouvernement mexicain qui transforma la prison en institution artistique, tout en préservant son architecture initiale. Avec l’exposition « Runaway…

Lenny Maughan dessine en courant un portrait de Frida Kahlo

Pour Lenny Maughan, le dessin est une question d’endurance…

L’athlète américain Lenny Maughan a trouvé une manière de faire parler de lui pour autre chose que ses performances sportives. Lors de chacun de ses parcours, le coureur de marathon suit un tracé précis qui permet de faire ressortir dans son GPS des illustrations naïves. L’occasion de dessiner des symboles…

Ressources

Halvar Typemates étapes

Halvar, une police bien trempée

La fonderie allemande TypeMates a sorti il y a peu une nouvelle fonte linéale, Halvar. Développée dans une version classique et une version stencil de 81 styles chacun allant du black au hairline, elle est structurée en 3 sous-catégories représentant 3 chasses différentes (large, moyenne et étroite). Elle offre ainsi…

Comment retrouver une typographie à partir d’une image ?

Au détour d’une rue, sur un sticker ou encore dans un générique de film, un caractère typographique retient parfois notre attention. Pour les graphistes, en retrouver l’origine peut être une véritable obsession. D’autant qu’aujourd’hui, avec le foisonnement des polices d’écriture, la mission est parfois difficile. Heureusement, plusieurs outils peuvent vous…