Identité visuelle : Netflix en remet 3 couches

Fondée en 1997, l’entreprise américaine Netflix est aujourd’hui leader mondial du streaming de films, séries et documentaires, avec plus de 69 millions d’utilisateurs dans le monde. La plateforme surprend en cette fin d’année avec une nouvelle identité visuelle réussie, réalisée par le studio new yorkais Gretel. Elle suit ainsi une évolution logique dans la vie d’une entreprise : lorsqu’une marque se développe à l’international, son identité de marque se doit d’être globalisée.

Le studio a travaillé avec le designer Steve Gianakouros, ainsi qu’avec Noah Nathan et Monique Adcock de la Global Brand Team de Netflix, avec qui ils ont notamment établi le premier slogan international de l’entreprise : « See what’s next ».

Améliorer la qualité visuelle du produit ou de la marque est crucial afin de séduire le public. Les marques tendent au fil de leur histoire à simplifier leurs logos et leur identité globale (citons Airbnb). Dans le cas de Netflix, la plateforme avait déjà changé de logo en 2014, changement décrié par le public à l’époque mais qui s’avère bénéfique : abandonnant le volume et optant pour plus de sobriété et de simplicité, le logo est plus moderne et atemporel.

De l’esthétisme découle l’identité de la marque. L’expansion à l’international n’est pas chose facile pour une société ; raison de plus d’unifier l’identité visuelle afin de renforcer cette identité, qui est un facteur de différenciation capital. Gretel explique que la volonté de Netflix était de créer une identité visuelle cohérente et globale, une image conceptuelle et visuelle capable de connecter tous ses services. Le challenge du studio a été de trouver une idée assez vaste pour englober le monde entier, tout en restant unique et identifiable, quelque chose de variable et pourtant systématique. Pour maintenir une unité entre tous ces supports, il fallait établir un système clair et flexible, et surtout simple, pour qu’il puisse être adapté à l’infini.


Le concept imaginé par Gretel : la création du « Stack », littéralement « pile », métaphore visuelle qui désigne cet empilement, cette superposition. Quel que soit le support sur lequel apparait la marque, on verra trois couches principales : la première est une photographie ou vidéo d’un personnage (comme Frank Underwood / Kevin Spacey), la deuxième une couleur (rouge ou blanc généralement) et la troisième un texte (titre ou slogan). Assemblées, les trois couches deviennent la nouvelle identité de Netflix. Le volume des trois couches peut varier en fonction par exemple du pays ou du support. Ici l’objectif d’adaptabilité est atteint : ce système est déclinable à volonté tant au niveau de l’iconographie que des supports (print, digital, statique ou animé).




Le message est clair : il y a toujours plus à découvrir.

Par Marion Dumas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

11/7 > 1/11 – Anja Kaiser, Undisciplined toolkit. Design graphique et féminisme au Centre National du Graphisme Le Signe

La chercheuse et designer graphique féministe Anja Kaiser est à l’honneur tout l’été au Signe, Centre National du Graphisme. Par sa pratique elle soutient des projets et des commanditaires féministes et émancipateurs. En abordant le féminisme d’un point de vue historique et politique, la jeune femme entend questionner les représentations…

Waterfalls, une exposition en ligne de Thomas Danthony

Avec sa nouvelle exposition Waterfalls, Thomas Danthony nous invite dans une nouvelle sorte d’évasion virtuelle. En effet, dans ce parcours en ligne, il présente une série méditative sur les chutes d’eau, phénomène naturel qu’il observe, en tentant de capturer la beauté dans la surprise. Par leur verticalité, les chûtes d’eau…

1/07 > 29/08 – Joan Cornellà, Paris Solo Show à la Galerie Arts Factory

Le dessinateur de bande dessinée et illustrateur barcelonais Joan Cornellà a la gâchette facile quand il s’agit l’humour noir. Après une invasion des réseaux sociaux, plusieurs bandes dessinées et travaux éditoriaux, l’espagnol continue dans sa lancée et piétine avec jubilation le politiquement correct. Racisme, pauvreté, handicap, maladies, mutilation, Cornellà se…

01/07 > 23/09 – Rêves à la SLOW Galerie

Du 1er juillet au 23 septembre, la SLOW Galerie réunit 60 illustrateurs pour « Rêves », une exposition d’illustrations réalisées pendant le confinement. Les 60 personnalités qui s’y expriment sont autant de point de vue, d’esthétiques, de sensibilités, de désirs, de rêves en somme. La pratique du dessin a été pour ces…

Flux

Typologie, un nuancier de la typo française

Afin de mettre en avant la diversité et la singularité de la création de caractères française, le studio recto verso lance Typolgie, un nuancier de la typo. L’idée de reprendre ce format familier des graphistes est plutôt originale et bien trouvée pour mettre l’accent sur une discipline qui foisonne de…

Ressources

Typologie, un nuancier de la typo française

Afin de mettre en avant la diversité et la singularité de la création de caractères française, le studio recto verso lance Typolgie, un nuancier de la typo. L’idée de reprendre ce format familier des graphistes est plutôt originale et bien trouvée pour mettre l’accent sur une discipline qui foisonne de…

POSE une webapp pour vous aider à illustrer des personnages

Si on n’ose pas se l’avouer, certains outils sont tout de même bien pratiques pour combler des lacunes en dessin. Dans ce registre, nous sommes tombés sur POSE. Cette webapp développée par le designer Gal Shir est d’une aide précieuse pour créer des personnages proportionnés. La principale difficulté lorsque l’on…