Interview de Dominique Beccaria, directrice générale de l’école de condé

Dans le cadre de sa rubrique « les Portes Ouvertes Numériques », étapes: vous fait découvrir des écoles d’art et de design et les formations qu’elles dispensent. Aujourd’hui, nous vous présentons l’école de condé en vous proposant une interview de Dominique Beccaria, directrice générale de l’école de condé.


Pouvez-vous présenter les grands axes pédagogiques de l’école de Condé ?

Dominique Beccaria : L’école de condé croit au mouvement. Au mouvement créé par les interactions entre ses différents pôles, par la confrontation des pratiques, la ré-interrogation régulière de ses méthodes pédagogiques ; au mouvement créé par l’ouverture sur le monde et ses acteurs, par le franchissement des frontières.

Nous sommes une école plurielle, qui revendique la diversité et la capacité collaborative de toutes forces en présence. La différence est prônée comme une richesse et la possibilité de progression collective. Le projet d’être l’incubateur du monde de demain est partagé par tous les acteurs de l’école.

Quelle conception du design et de l’artisanat l’école transmet-elle aux étudiant·es ?

Le designer anticipe et accompagne les évolutions, les révolutions sociétales. Au sens propre du terme, le design est un dessein, un projet pour l’autre, pour la société, qui nécessite un engagement individuel et collectif. Le design est une méthode pour analyser, pour penser, pour inventer, pour agir. Les étudiants sont impliqués en permanence dans les enjeux majeurs du monde de demain en collaboration avec des personnes aux compétences complémentaires.

L’artisan contemporain a tous les attributs attendus de l’artisanat (le savoir-faire traditionnel, l’importance du geste, le temps long de production, le circuit court des matériaux), mais intègre les nouvelles technologies (impression 3D, découpe laser, modélisation) et surtout, les enjeux environnementaux (recyclage valorisation des déchets, circuits courts). C’est une formation très actuelle qui évolue dans un secteur innovant, en plein développement. L’artisanat est relié au design, qu’il rejoint sur de multiples territoires. La collaboration, au niveau du Mastère, des étudiants designers et artisans défriche des territoires innovants.

Selon vous, quelle est la spécificité de l’école de Condé par rapport aux autres écoles d’art et de design ?

Je répondrais sur trois spécificités qui me semblent marquantes. L’école de condé est engagée par la signature de son Manifeste. Le projet qui la mobilise est celui d’être l’incubateur du monde de demain.

La compétence collaborative des étudiants est développée tout au long de la formation. Elle est centrale à partir de la 4ème année d’étude où l’enseignement s’articule autour d’un fonctionnement en micro-agences, avec un chef de projet. Apprendre à faire advenir un projet collectif, depuis sa conception jusqu’à la réalisation, gérer une équipe, les prises de décisions, les inévitables conflits, tout cela est extrêmement formateur, notamment pour les soft skills. L’intégration dans le monde du travail en est grandement facilitée, avec des jeunes professionnels au comportement très mûr.

L’ancrage local revendiqué de chacun de nos campus, la mobilité nationale facilitée par le travail en réseau et l’ambition internationale pour nos étudiants (rendue possible par le stage international et les programmes bi-nationaux au sein de nos écoles européennes) favorisent la compréhension de la complexité d’un monde aux multiples réalités.


En quoi l’école forme-t-elle à la réalité professionnelle des métiers vers lesquels elle mène ?

Tous nos enseignants sont, bien sûr, des professionnels en exercice, connectés avec la réalité professionnelle. De nombreux projets sont menés en partenariat avec des entreprises ou institutions, qui nous soumettent des problématiques de terrain.

Un étudiant qui termine son cursus à l’école de condé est riche d’une année de stage, dans diverses structures dont une expérience obligatoire à l’étranger.

Notre attention aux signaux faibles et notre agilité, à mettre en œuvre des formations, nous permet d’anticiper les évolutions professionnelles et sociétales, de concevoir de nouveaux cursus et de faire régulièrement évoluer nos formations actuelles, car leurs structures pédagogiques sont ouvertes et souples.

Quelle vision du design et de l’artisanat (mode, céramique…) souhaitez-vous que l’école transmette aux étudiants ?

Le pôle artisanat tel que nous le déployons à l’école de condé regroupe des formations très actuelles. Elles revendiquent le grand écart entre la tradition ancestrale et l’adaptation à des pratiques contemporaines en pleine explosion, via la maîtrise des outils contemporains, comme la réinvention des matières et procédés de fabrication au regard des préoccupations environnementales. Une réflexion est menée sur le sourcing local des matières premières liées à un terroir comme l’utilisation de matériaux innovants et inattendus, la transformation de déchets. La fabrication artisanale produit des objets durables, soutenables.

En bachelor céramique contemporaine, les champs d’exploration nouveaux sont nombreux, notamment le changement d’échelle qui emmène le céramiste vers le mobilier ou le revêtement de surface.

L’accessoire de mode prolonge l’expérience du vêtement, il induit une action, un usage. Il interroge la relation à l’autre, les identités, notamment l’identité de genre. Il prend à bras-le-corps toutes les problématiques actuelles, sociétales comme environnementales.


Selon vous, quels sont les grands enjeux auxquels le design et l’artisanat vont devoir faire face ? 

Nous sommes confrontés à des enjeux environnementaux majeurs et aux bouleversements des équilibres du monde, nous sommes face à des mutations sociétales profondes. Or, pas de révolution sociétale sans émergence de nouvelles formes d’organisation de la vie. Plus que jamais, les designers doivent contribuer à assumer cette responsabilité-là.

L’artisanat répond à la quête de sens des générations actuelles. Par le contact avec les gens, comme avec la matière, la réhabilitation du geste physique, le temps long et le circuit court de production d’un objet durable, il répond aux aspirations des jeunes générations. Le design comme l’artisanat sont structurellement des territoires d’exploration pour la réinvention du monde plus que jamais nécessaire.

En quoi l’école de Condé s’est-elle adaptée à ces enjeux ?

L’école de condé s’adapte par la signature de son Manifeste qui l’engage sur le plan pédagogique comme organisationnel. Elle a créé un nouveau Mastère : “Matériaux Innovants et Design Durable”.

Elle multiplie les croisements entre les pôles, les formations, valorisant l’intelligence collective, le collaboratif, la solidarité. Enfin, le mode “projet” implique un équilibre fécond entre l’abstraction et le faire, avec un passage obligé par le développement de solutions concrètes ancrées dans un schéma de pensée solide.


Accéder aux autres contenus des Portes Ouvertes Numériques de l’école de condé


Liens utiles

Site web de l’école de condé

Page du site web de l’école de condé dédié aux formation “Artisanat”
Instagram de l’école de condé
Facebook de l’école de condé

Linkedin de l’école de condé
Twitter de l’école de condé
Chaîne Youtube de l’école de condé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 1 juin au 3 octobre 2022 → Toucher le feu : femmes céramistes au Japon – Musée national des arts asiatiques – Guimet (Paris)

Les créations des femmes céramistes au Japon sont à l’honneur au Musée national des arts asiatiques – Guimet. Les œuvres de plusieurs générations d’artistes depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, période à laquelle l’université des arts de Kyoto s’ouvre aux femmes, s’entrecroisent. L’on peut ainsi découvrir celles d’Ono…

Le 26 mai 2022 → Fête de l’estampe – France

La 10e édition de la Fête de l’estampe a lieu autour du 26 mai dans toute la France. Initiée en 2013 par Manifestampe, Fédération nationale de l’estampe, elle permet au public de découvrir les différentes facettes de cet art : gravure, lithographie, sérigraphie ou encore procédés numériques. Expositions, physiques ou…

Feed

Lettres mobiles, le podcast des artisan·es de la lettre !

Le Maous Studio, fondé par Anton Moglia, crée le podcast “Lettres Mobiles”. Il est consacré aux artisan·es de la lettre : lettreur·euses, peintres en lettres, calligraphes, graffeur·euses, typographes, etc. Anton Moglia, designer, lettreur, typographe indépendant et fondateur du studio de design graphique Maous, crée le podcast “Lettres Mobiles”. À travers…

Maîtrisez les nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022 !

Dans le cadre du partenariat noué entre tuto.com, plateforme de tutoriels permettant de se former à de nombreux logiciels, et étapes:, bénéficiez d’un accès gratuit à un tutoriel au sujet des nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022. La nouvelle version de Lightroom Classic inclut une nouvelle interface de gestion des masques.…

Typologie, nuancier de la typographie suisse en pré-commande !

Le studio de design graphique Recto Verso crée un nuancier typographique spécial fonderies suisses ! 80 polices de caractères de dix-huit fonderies suisses sont présentées. L’on peut ainsi découvrir le SangBleu Empire, le GT Maru ou le Blender. Deux pages de spécimen sont dédiées à chaque caractère. Extraset, Swisss Typefaces,…

Ressources

Lettres mobiles, le podcast des artisan·es de la lettre !

Le Maous Studio, fondé par Anton Moglia, crée le podcast “Lettres Mobiles”. Il est consacré aux artisan·es de la lettre : lettreur·euses, peintres en lettres, calligraphes, graffeur·euses, typographes, etc. Anton Moglia, designer, lettreur, typographe indépendant et fondateur du studio de design graphique Maous, crée le podcast “Lettres Mobiles”. À travers…

Maîtrisez les nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022 !

Dans le cadre du partenariat noué entre tuto.com, plateforme de tutoriels permettant de se former à de nombreux logiciels, et étapes:, bénéficiez d’un accès gratuit à un tutoriel au sujet des nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022. La nouvelle version de Lightroom Classic inclut une nouvelle interface de gestion des masques.…

Typologie, nuancier de la typographie suisse en pré-commande !

Le studio de design graphique Recto Verso crée un nuancier typographique spécial fonderies suisses ! 80 polices de caractères de dix-huit fonderies suisses sont présentées. L’on peut ainsi découvrir le SangBleu Empire, le GT Maru ou le Blender. Deux pages de spécimen sont dédiées à chaque caractère. Extraset, Swisss Typefaces,…