Interview de Stéphanie Rapin, directrice de l’ECV Nantes

Dans le cadre de sa rubrique « les Portes Ouvertes Numériques », étapes: vous fait découvrir des écoles d’art et de design et les formations qu’elles dispensent. Aujourd’hui, nous vous présentons l’ECV, en vous proposant une interview de Stéphanie Rapin, directrice de l’ECV Nantes.



Pouvez-vous présenter les grands axes pédagogiques de l’ECV ?

L’ECV est une école de référence pour former des concepteurs et des créatifs de niveau bac+5 en design, animation, game et digital. Nos intervenants sont tous des professionnels en exercice dans leur pratique et apportent à nos étudiants à travers des cas pratiques les compétences de conception, de réalisation et de confiance en soi nécessaires à la réussite de nos étudiants afin de les préparer à l’entrée dans la vie professionnelle et ses exigences. 

La mobilité internationale est également primordiale dans nos cursus soit à travers un échange Erasmus ou un stage international. Les partenaires de territoire de nos écoles, ancrées régionalement, nous challengent à l’innovation et à l’exigence de la société d’aujourd’hui et de demain. Une autre valeur forte de nos écoles est de s’appuyer sur l’intelligence collective pour répondre à ces défis. 

A L’ECV Nantes, cet ancrage collectif est particulièrement présent puisque tous nos cursus design, animation et digital sont sur le même campus ce qui permet l’émergence de talents pluridisciplinaires. 

Sexploration, projet de diplôme de Claire Vimont


Selon vous, quelle est la spécificité de l’ECV par rapport aux autres écoles de design ? 

L’ECV est une école audacieuse qui fait dialoguer des cursus qu’on ne s’attend pas à trouver côte à côte dans une école créative : le design graphique, l’architecture intérieure, l’animation, le digital et le game. Nos étudiants travaillent sur des sujets communs pendant des temps forts dans l’année qui associent ces disciplines afin de réfléchir à des propositions innovantes qui interrogent chacune des pratiques. L’ECV est également plus qu’une école. C’est une communauté, forte de ses alumnis professionnels qui sont des relais précieux et interviennent régulièrement auprès des étudiants en formation pendant l’année. C’est une des particularités et une des forces de l’ECV qui nourrit sans cesse l’évolution pédagogique. 

Sexploration, projet de diplôme de Claire Vimont


En quoi l’école forme-t-elle à la réalité professionnelle du métier de designer ?

Tous les intervenants de l’ECV sont des professionnels en exercice, qui apportent leur expertise de conception et de technique auprès des étudiants et nous permet d’être en adéquation avec l’évolution de nos métiers.

De plus, les stages et l’alternance en digital permettent à nos étudiants d’être ancrés dans le territoire et la réalité professionnelle. Ils mènent des projets concrets et sont au contact de professionnels, de clients, au quotidien ou sur un rythme annuel concernant les stages (de la 2ème à la 5ème année). L’école leur permet quant à elle d’explorer, d’accroître leurs compétences et de développer leur créativité. Les partenaires avec qui nous menons des projets pédagogiques contribuent également à positionner nos étudiants en tant que professionnels en devenir. La force d’une école s’évalue au devenir de ses étudiants à travers le monde. 

Sexploration, projet de diplôme de Claire Vimont


Quelle vision du design souhaitez-vous que l’école transmette aux étudiants ?

A l’ECV, nous pensons que le design au sens large et noble du terme a vocation à aider les autres, à servir la société, en étant en mouvement continu. Il s’agit, dans notre approche, de permettre aux étudiants de s’autoriser à redéfinir les contours de notre société (habitat, communication, applications, films etc), en créant des ruptures, en comprenant davantage les ressources dont nous disposons et en maîtrisant mieux la dimension numérique de nos métiers. Savoir prendre des risques, être audacieux, métisser les savoirs et les cultures, et ne pas avoir peur de proposer, toujours vers l’Autre, afin de faire émerger des idées nouvelles. Voilà ce que nous souhaitons transmettre à nos étudiants car ce sont les fondements d’un bon designer.  

Sexploration, projet de diplôme de Claire Vimont


Selon vous, quels sont les grands enjeux auxquels le design va devoir faire face ? 

Le design ou les designers questionnent par essence leurs pratiques et doivent aujourd’hui questionner la conception même. Dans une école de design, les réflexions portent donc actuellement sur la manière d’enseigner le design. 

A l’heure où cela fait de nombreuses années que nous avons tous les éléments pour comprendre, défendre nos ressources, protéger, maîtriser nos consommations (liées également à l’idée de conception), les futurs designers devront réinventer le design et transmettre, à travers leurs futurs systèmes, communications, objets, habitats, films, etc, les bonnes pratiques de demain. 

Ce sont de plus des métiers qui sont par essence ouverts au monde. Cela représente également un défi pour nos formations qui doivent toujours apporter un éclairage international au quotidien.  

Projet de diplôme de Marie Priour


En quoi l’ECV s’y-est-t-elle adaptée ?

A l’ECV, nous sommes à l’écoute de nos étudiants. Nos écoles sont à taille humaine afin de mener avec chacun un travail d’accompagnement pédagogique, qui permette à chaque étudiant de révéler les engagements qu’il porte et l’écriture personnelle qu’il va développer pour mettre en lumière ce qu’il souhaite défendre. 

De plus, l’expérience internationale qu’ils vivent tous pendant leur cursus contribue à renforcer l’ouverture culturelle nécessaire à l’émergence de futurs designers internationaux. C’est comme cela que nous préparons nos étudiants à devenir de bons designers. Notre pédagogie évolue en permanence, notamment grâce à de nombreuses masterclass, workshops internationaux etc, où notre communauté créative est très présente. 

Projet de diplôme de Marie Priour


Auriez-vous un exemple de projet de diplôme à nous faire part, qui résume toute la pédagogie de l’école ?

Je vais évoquer 2 projets qui me semblent résumer tout ce que j’ai mentionné au fil des questions. 

D’abord, le travail de Marie Priour, diplômée du Mastère Design Graphique de l’ECV Nantes qui a réalisé un travail de mise en scène 360° avec des éditions, des mappings, des objets scénographiques, des enquêtes de terrain qui visaient à révéler au grand public l’invisible travail du scientifique, pour mettre en lumière, selon ses mots,”la nature profonde des choses”. Ce travail sensible et engagé fait appel à des compétences croisées qui explorent plusieurs champs disciplinaires. Marie est aujourd’hui une directrice artistique qui travaille à Londres.

Ensuite, le travail de Claire Vimont, diplômée du Mastère Design Graphique de Nantes, qui a inventé un jeu pédagogique qui pousse à questionner et se questionner sur l’éducation sexuelle. Son jeu, qui montre des visuels accessibles, novateurs, informatifs, est inclusif et propose une diversité de corps dans le but de proposer une alternative plus réaliste et plus ludique à la représentation traditionnelle. Elle a depuis développé et commercialisé son jeu. Le travail de Claire est un bel exemple de la portée professionnelle d’un projet de diplôme de notre école. 

Projet de diplôme de Marie Priour

Accéder aux autres contenus des Portes Ouvertes Numériques de l’ECV


Liens utiles

Site web de l’ECV
Instagram de l’ECV
Facebook de l’ECV

Linkedin de l’ECV
Twitter de l’ECV

Chaîne Youtube de l’ECV


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

04/03 – Typographie et jeu-vidéo, comment en faire un mariage réussi ?

Aujourd’hui, chaque jeu-vidéo représente un travail colossal et rien n’est laissé au hasard. Du gameplay au motion design, ce sont des compétences multiples et diverses qui sont sollicitées. Parmi eux, les designers graphiques ont fort à faire, tant les nombreuses informations présentes dans un jeu-vidéo nécessitent différentes organisations et mises…

Feed

Time Book, des serre-livres comme specimen typographique

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes: à paraître ce mois-ci et disponible en pré-commande ici jusqu’au 15 mars, nous publions un extrait de notre rubrique « Concours ». Projet issu du Type Directors Club #66TIME BOOK Quinsay Design, Hangzhou Située dans la ville de Hangzhou, non loin de Shanghai, Quinsay est une agence…

Ressources

PERGRAPHICA® lance Catching Feels, un nouveau Lookbook présentant ses papiers premium

Pour tous les créatifs, le lancement d’un nouveau lookbook est un évènement. Ces ouvrages servent à présenter l’ensemble de leurs réalisations et permettent aussi de démontrer les qualités d’impression et d’ennoblissement des papiers utilisés. Un lookbook est donc en définitive une véritable vitrine pour les directeurs artistiques, les maisons d’édition…