Interview de Stéphanie Rapin, directrice de l’ECV Nantes et d’Anaïs Ménard, coordinatrice des relations internationales de l’ECV

Dans le cadre de sa rubrique « les Portes Ouvertes Numériques », étapes: vous fait découvrir des écoles d’art et de design et les formations qu’elles dispensent. Aujourd’hui, nous vous présentons l’ECV, en vous proposant une interview de Stéphanie Rapin, directrice de l’ECV Nantes et d’Anaïs Ménard,
coordinatrice des relations internationales de l’ECV.


Interview de Stéphanie Rapin, directrice de l’ECV Nantes


Stéphanie Rapin, vous êtes directrice de l’ECV Nantes, pouvez-vous présenter les grands axes pédagogiques de l’ECV ?

L’ECV est une école de référence pour former des concepteurs et des créatifs de niveau bac+5 en design, animation, game et digital. Nos intervenants sont tous des professionnels en exercice dans leur pratique et apportent à nos étudiants à travers des cas pratiques les compétences de conception, de réalisation et de confiance en soi nécessaires à la réussite de nos étudiants afin de les préparer à l’entrée dans la vie professionnelle et ses exigences. 

La mobilité internatioinale est également primordiale dans nos cursus soit à travers un échange Erasmus ou un stage international. Les partenaires de territoire de nos écoles, ancrées régionalement, nous challengent à l’innovation et à l’exigence de la société d’aujourd’hui et de demain. Une autre valeur forte de nos écoles est de s’appuyer sur l’intelligence collective pour répondre à ces défis. 

A L’ECV Nantes, cet ancrage collectif est particulièrement présent puisque tous nos cursus design, animation et digital sont sur le même campus ce qui permet l’émergence de talents pluridisciplinaires. 

Sexploration, projet de diplôme de Claire Vimont


Selon vous, quelle est la spécificité de l’ECV par rapport aux autres écoles de design ? 

L’ECV est une école audacieuse qui fait dialoguer des cursus qu’on ne s’attend pas à trouver côte à côte dans une école créative : le design graphique, l’architecture intérieure, l’animation, le digital et le game. Nos étudiants travaillent sur des sujets communs pendant des temps forts dans l’année qui associent ces disciplines afin de réfléchir à des propositions innovantes qui interrogent chacune des pratiques. L’ECV est également plus qu’une école. C’est une communauté, forte de ses alumnis professionnels qui sont des relais précieux et interviennent régulièrement auprès des étudiants en formation pendant l’année. C’est une des particularités et une des forces de l’ECV qui nourrit sans cesse l’évolution pédagogique. 

Sexploration, projet de diplôme de Claire Vimont


En quoi l’école forme-t-elle à la réalité professionnelle du métier de designer ?

Tous les intervenants de l’ECV sont des professionnels en exercice, qui apportent leur expertise de conception et de technique auprès des étudiants et nous permet d’être en adéquation avec l’évolution de nos métiers.

De plus, les stages et l’alternance en digital permettent à nos étudiants d’être ancrés dans le territoire et la réalité professionnelle. Ils mènent des projets concrets et sont au contact de professionnels, de clients, au quotidien ou sur un rythme annuel concernant les stages (de la 2ème à la 5ème année). L’école leur permet quant à elle d’explorer, d’accroître leurs compétences et de développer leur créativité. Les partenaires avec qui nous menons des projets pédagogiques contribuent également à positionner nos étudiants en tant que professionnels en devenir. La force d’une école s’évalue au devenir de ses étudiants à travers le monde. 

Sexploration, projet de diplôme de Claire Vimont


Quelle vision du design souhaitez-vous que l’école transmette aux étudiants ?

A l’ECV, nous pensons que le design au sens large et noble du terme a vocation à aider les autres, à servir la société, en étant en mouvement continu. Il s’agit, dans notre approche, de permettre aux étudiants de s’autoriser à redéfinir les contours de notre société (habitat, communication, applications, films etc), en créant des ruptures, en comprenant davantage les ressources dont nous disposons et en maîtrisant mieux la dimension numérique de nos métiers. Savoir prendre des risques, être audacieux, métisser les savoirs et les cultures, et ne pas avoir peur de proposer, toujours vers l’Autre, afin de faire émerger des idées nouvelles. Voilà ce que nous souhaitons transmettre à nos étudiants car ce sont les fondements d’un bon designer.  

Sexploration, projet de diplôme de Claire Vimont


Selon vous, quels sont les grands enjeux auxquels le design va devoir faire face ? 

Le design ou les designers questionnent par essence leurs pratiques et doivent aujourd’hui questionner la conception même. Dans une école de design, les réflexions portent donc actuellement sur la manière d’enseigner le design. 

A l’heure où cela fait de nombreuses années que nous avons tous les éléments pour comprendre, défendre nos ressources, protéger, maîtriser nos consommations (liées également à l’idée de conception), les futurs designers devront réinventer le design et transmettre, à travers leurs futurs systèmes, communications, objets, habitats, films, etc, les bonnes pratiques de demain. 

Ce sont de plus des métiers qui sont par essence ouverts au monde. Cela représente également un défi pour nos formations qui doivent toujours apporter un éclairage international au quotidien.  

Projet de diplôme de Marie Priour


En quoi l’ECV s’y-est-t-elle adaptée ?

A l’ECV, nous sommes à l’écoute de nos étudiants. Nos écoles sont à taille humaine afin de mener avec chacun un travail d’accompagnement pédagogique, qui permette à chaque étudiant de révéler les engagements qu’il porte et l’écriture personnelle qu’il va développer pour mettre en lumière ce qu’il souhaite défendre. 

De plus, l’expérience internationale qu’ils vivent tous pendant leur cursus contribue à renforcer l’ouverture culturelle nécessaire à l’émergence de futurs designers internationaux. C’est comme cela que nous préparons nos étudiants à devenir de bons designers. Notre pédagogie évolue en permanence, notamment grâce à de nombreuses masterclass, workshops internationaux etc, où notre communauté créative est très présente. 

Projet de diplôme d’un étudiant


Auriez-vous un exemple de projet de diplôme à nous faire part, qui résume toute la pédagogie de l’école ?

Je vais évoquer 2 projets qui me semblent résumer tout ce que j’ai mentionné au fil des questions. 

D’abord, le travail de Marie Priour, diplômée du Mastère Design Graphique de l’ECV Nantes qui a réalisé un travail de mise en scène 360° avec des éditions, des mappings, des objets scénographiques, des enquêtes de terrain qui visaient à révéler au grand public l’invisible travail du scientifique, pour mettre en lumière, selon ses mots,”la nature profonde des choses”. Ce travail sensible et engagé fait appel à des compétences croisées qui explorent plusieurs champs disciplinaires. Marie est aujourd’hui une directrice artistique qui travaille à Londres.

Ensuite, le travail de Claire Vimont, diplômée du Mastère Design Graphique de Nantes, qui a inventé un jeu pédagogique qui pousse à questionner et se questionner sur l’éducation sexuelle. Son jeu, qui montre des visuels accessibles, novateurs, informatifs, est inclusif et propose une diversité de corps dans le but de proposer une alternative plus réaliste et plus ludique à la représentation traditionnelle. Elle a depuis développé et commercialisé son jeu. Le travail de Claire est un bel exemple de la portée professionnelle d’un projet de diplôme de notre école. 

Projet de diplôme de Marie Priour


Interview d’Anaïs Ménard, coordinatrice des relations internationales de l’ECV


Anaïs Ménard, vous êtes coordinatrice des relations internationales de l’ECV. Quelle est l’importance de l’international à l’ECV ?

L’ouverture à l’international est un élément clé de la formation de l’ECV. Aujourd’hui, la dimension internationale des métiers du design, de l’animation et du digital est une évidence et est fondamentale pour l’avenir de nos étudiants. 80% d’entre eux partent à l’étranger pendant leur cursus et nous accueillons 15% d’internationaux chaque année provenant d’une vingtaine de pays différents. Dans ce contexte d’ouverture, l’ECV a obtenu la Charte universitaire Erasmus et a intégré le réseau international Cumulus. Ce sont des marques de la reconnaissance de nos formations à l’international.


Quelles sont les différentes opportunités d’échanges et de découverte de l’international pour les étudiant·es de l’ECV ?

Nos étudiants et étudiants peuvent réaliser des stages à l’étranger, suivre des workshops dans les écoles partenaires de l’ECV et bénéficier de programmes d’échanges universitaires semestriels. Ils ont aussi la possibilité de participer à des projets menés de manière commune avec des établissements partenaires. Ils bénéficient de rencontres des professeurs d’universités étrangères et des voyages d’études, qui sont l’occasion d’échanges riches et de découvertes d’enseignements.

Également, L’ECV a su s’adapter aux attentes de ses étudiants en terme de mobilité. Complémentaire avec l’offre de formation que propose déjà l’école, un double diplôme a été mise en place avec la possibilité d’effectuer une année aux Etats-Unis ou en Australie afin d’obtenir un diplôme reconnu dans le monde entier.

De plus, pour les étudiants du cursus Design, un Bachelor of Fine Arts en partenariat avec l’Université NYIT de New-York. Pour les étudiants du cursus “Animation”, la possibilité d’un Bachelor of Interactive Media à l’Université AIT de Sydney a été mis en place.

Le Mastère Design & Strategy de l’ECV, créé en 2015, répond à une demande croissante des professionnels du design de trouver des collaborateurs ayant des profils ouverts avec une vision plus transversale des métiers du design. Le Mastère Design & Strategy donne la possibilité aux étudiants souhaitant compléter leur formation en design, de bénéficier d’une expérience internationale grâce à nos deux établissements partenaires : l’École de Management ESSCA à Shanghai et l’École de Design du George Brown College de Toronto.

En travaillant avec des équipes internationales et en croisant différentes disciplines, comme la sociologie, le design thinking, ou encore le management, ce Mastère, entre Paris, Shanghai et Toronto, permet d’expérimenter de nouvelles méthodes de travail et de s’adapter aux évolutions de notre société, en évolution constante.

Enfin, l’ECV est membre du réseau Ad Éducation ce qui permet également aux élèves de partir poursuivre leurs parcours d’études dans les écoles partenaires et de bénéficier de programmes en anglais, français, espagnol, allemand et italien dans les domaines du design. AD Education est en effet un réseau international d’instituts réunis autour de valeurs fortes, partageant la même ambition de créativité et d’innovation. 

Travail d’un étudiant pour son diplôme


Quelles sont les destinations possibles ?

Avec plus de 60 partenaires internationaux les étudiants peuvent partir en Europe, Amérique, Asie, Afrique et Océanie. 


En quoi l’international est-il important dans le parcours des étudiant·es ?

Dans un métier qui ne connaît pas les frontières, former des créatifs mobiles et ouverts au monde est indispensable. Nous traduisons cette exigence à l’ECV en incitant nos étudiants à effectuer des stages à l’international et à profiter des accords d’échanges universitaires. Nous mettons en place des partenariats avec des écoles et des universités étrangères, nous nous inscrivons dans différents réseaux internationaux et nous participons à des événements internationaux.

Pour les étudiants de l’ECV, c’est une belle occasion de s’immerger dans un autre programme pour compléter leur formation grâce à une approche pédagogique et culturelle différentes. Se forger un profil international, c’est également étendre son réseau personnel et professionnel dans différents pays et ainsi favoriser des possibilités professionnelles.

Travail d’un étudiant pour son diplôme


Pouvez-vous nous présenter un partenariat de l’ECV à l’international dont vous êtes particulièrement fière ?

L’ECV à de nombreux partenaires reconnus et prestigieux, mais s’il faut n’en citer qu’un seul, je dirai Hongik University en Corée du Sud. Beaucoup d’étudiants rêvent de partir en Asie dans le cadre de leur échange et après Tokyo et Shanghai, la capitale de la Corée du Sud est reconnue aujourd’hui comme l’un des nouveaux laboratoires de tendances de l’Asie du Sud-Est. Cette capitale bénéficie d’un fort dynamisme dans de multiples domaines : dans haute technologie bien sûr, mais aussi en art.

Depuis sa fondation en 1946, l’Université Hongik a créé une pédagogie pratique et nourrie par des talents créatifs. Elle possède un corps professoral reconnu dans le monde, des formations dgrande qualité et une expérience dans divers domaines. Les sites de l’Université sont organiquement connectés grâce à un réseau coopératif, composé du Campus de Séoul situé dans la capitale, du Campus Sejong de la nouvelle ville de Sejong, le Campus Daehakro constitué par l’École supérieure des arts culturels et différentes installations de collaboration entre le monde académique et celui industriel. Tous les ans, 4 à 8 étudiants bénéficient d’un échange à l’Université Hongik, et nous recevons également sur nos campus des étudiants de celle-ci. Le retour est toujours très positif tant sur le plan pédagogique que culturel !


Accéder aux autres contenus des Portes Ouvertes Numériques de l’ECV


Liens utiles

Site web de l’ECV
Instagram de l’ECV
Facebook de l’ECV

Linkedin de l’ECV
Twitter de l’ECV

Chaîne Youtube de l’ECV


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 21 au 27 août 2022 → Rencontres internationales de Lure – La Chancellerie (Lurs-en-Provence)

La 70e édition des Rencontres de Lure porte sur la thématique des générations humaines, techniques et (typo)graphiques. Passage de la photocomposition à la Publication Assistée par Ordinateur, apparition de la typographie variable, dialogue entre le web et le print… Voici quelques-unes des thématiques développées par les conférencier·ères. La chercheuse et…

Les 27 et 28 août 2022 → Paréidolie ‣ Salon international du dessin contemporain – Château de Servières (Marseille)

Le salon international du dessin contemporain, Paréidolie, revient à Marseille pour une neuvième édition. Il réunit 14 galeries françaises et européennes. Une programmation associée, incluant plusieurs cartes blanches, est à découvrir. Un espace au sein du salon est dédié au dessin vidéographique. Enfin, le travail du duo d’artistes Magali Daniaux…

Jusqu’au 15 janvier 2023 → Unidentified Flying Object (UFO), performer l’architecture – Frac Centre-Val de Loire (Orléans)

Le Frac Centre-Val de Loire organise une exposition monographique présentant les œuvres du groupe d’architectes italiens UFO. Investissant différents champs d’expression comme le design, la bande-dessinée, l’architecture ou encore le cinéma, UFO imagine des créations au service d’une contre communication politique. Créé en 1967, ce mouvement de design radical, faisant…

Du 15 juillet au 11 décembre 2022 → Triennale de Milan – Milan

La 23e exposition internationale de la Triennale de Milan « Inconnus inconnus. Une introduction aux mystères » est placée sous le commissariat d’Ersilia Vaudo, astrophysicienne, et de Francis Kéré, architecte. Elle est dédiée à notre part d’ignorance, avec des sujets qui vont de l’évolution des villes à celle des océans,…

Du 7 juillet au 8 janvier 2022 → Nanda Vigo, l’espace intérieur – Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux (Bordeaux)

Le musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux consacre une exposition immersive à Nanda Vigo. Plusieurs environnements et installations historiques, démolis pour la plupart, sont reconstitués et mêlent verre, aluminium, miroir ou encore néons. Est aussi présentée, la série d’objets iconiques que sont les sculptures géométriques de l’artiste,…

Feed

Pour une philosophie visuelle avec Ruida Si

Designer graphique et illustratrice diplômée de l’école Conte et de Musashino Art University, Ruida Si publie aux éditions Lars Müller Publishers “Visual Philosophy. Thoughts on I and We”. Tentative de penser graphiquement la manière dont se déploie la vie et dont est structuré notre monde, l’ouvrage explore les possibilités de…

Trois plateformes de recherche en design

La recherche en design a la caractéristique d’être interdisciplinaire. Elle mêle une approche contemporaine du design – théorique et pratique – aux sciences humaines et sociales. Développée dans les universités, les écoles ou de manière indépendante, la recherche en design se diffuse de façon classique à travers des revues de…

Les 37 sélectionné·es du Marché d’objets graphiques

Le Marché d’objets graphiques d’étapes: a lieu les 3 et 4 septembre à la Cité Fertile de Pantin. 37 designers, studios, créateurs, créatrices et éditions ont été sélectionné·es pour participer à cet événement. Ils et elles proposent à la vente des objets graphiques de toutes sortes : céramiques, impressions, objets…

Roxane Jubert et la typographie sur France Culture

La graphiste et typographe Roxane Jubert intervient dans l’émission “Sans oser demander” sur France Culture. Diplômée d’un doctorat en histoire de l’art de la Sorbonne, elle a étudié la typographie à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, l’ANRT et à l’école Estienne. Elle est chercheuse et enseigne à l’École nationale…

Ressources

Trois plateformes de recherche en design

La recherche en design a la caractéristique d’être interdisciplinaire. Elle mêle une approche contemporaine du design – théorique et pratique – aux sciences humaines et sociales. Développée dans les universités, les écoles ou de manière indépendante, la recherche en design se diffuse de façon classique à travers des revues de…

Roxane Jubert et la typographie sur France Culture

La graphiste et typographe Roxane Jubert intervient dans l’émission “Sans oser demander” sur France Culture. Diplômée d’un doctorat en histoire de l’art de la Sorbonne, elle a étudié la typographie à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, l’ANRT et à l’école Estienne. Elle est chercheuse et enseigne à l’École nationale…

Le design indiscipliné avec le podcast Dessin Dessein

Le trente-deuxième épisode du podcast portant sur le design “Dessin Dessein” vient de paraître. Créé par Laure Choquer en 2019, “Dessin Dessein” donne la parole à différents designers, chercheur·euses ou encore enseignant·es et interroge le design comme champ interdisciplinaire, mêlant sciences et sciences humaines. Fondé en 2019 par Laure Choquer,…