Interview de Ferdinand Dervieux, ancien étudiant à Prep’art et diplômé de l’ENSAD en image imprimée et design graphique

Dans le cadre de sa rubrique « les Portes Ouvertes Numériques », étapes: vous fait découvrir des écoles d’art et de design et les formations qu’elles dispensent. Nous vous présentons Prep’art, à travers une interview de Ferdinand Dervieux, ancien étudiant à Prep’art, aujourd’hui diplômé de l’ENSAD, de la New York School of Visual Art et de l’EnsadLab.



Qu’est-ce qui vous intéresse aujourd’hui dans votre métier de designer graphique ?

Après mes études en design graphique, j’ai rejoint un laboratoire de recherche en design d’interactions. Aujourd’hui ce qui m’intéresse, c’est l’évolution des supports de communication vers des formats interactifs et protéiformes. Réalité virtuelle, augmentée, applications mobiles, les codes et langages graphiques sont à réinventer, le champ est libre pour des créations nouvelles toujours plus en dialogue avec les spectateurs devenus utilisateurs.

Lors de cette année de classe préparatoire, qu’est-ce qui vous a poussé à vouloir étudier le design graphique ?

Je suis entré à Prép’art avec un attrait général pour l’art mais une passion toute particulière pour l’animation. Finalement l’école m’a ouvert l’esprit et les yeux sur un univers infiniment plus vaste et m’a donné le goût de l’exploration. C’est ce qui m’a motivé à entrer dans une école avec une année propédeutique pour prolonger mes découvertes avant de finalement choisir des études en image imprimée et graphisme.

« Fibonacci » – Photogravures et réalité augmentée – ©Ferdinand Dervieux


En quoi votre année à Prep’art vous a-t-elle préparé à vos études en design graphique à l’ENSAD ?

Prép’art m’a appris à me démarquer par la créativité. Quand on passe un an entouré d’étudiants qui vont passer avec nous les épreuves de concours d’écoles avec les mêmes sujets imposés, on comprend vite que l’objectif c’est de surprendre. Repousser les limites de notre imagination et développer notre univers graphique unique devient à la fois l’impulsion nécessaire et la clef pour intégrer une école d’art.

Durant votre scolarité à l’ENSAD, quels bénéfices de cette année passée à Prep’art avez-vous ressentis ?

Mon passage par Prép’art a durablement ancré en moi une pluridisciplinarité et un rythme, toujours soutenu, d’exploration, d’itération et de création. Cette dynamique m’a très positivement accompagné pendant mes cinq années à l’ENSAD et m’a permis de profiter de chaque instant passé dans les ateliers où j’ai multiplié les découvertes et mes pratiques.

“Charlie” – Sculpture photogrammétrique qui évolue sur 100 ans – ©Ferdinand Dervieux


Qu’est-ce que Prep’art vous a enseigné ou transmis qui va au-delà de la technique et de la réalisation ?

Durant mon année à Prép’art, au contact de nombreux enseignants et étudiants, j’ai été confronté pour la première fois à la subjectivité des regards. Les avis divergents sur mes productions se multipliaient et j’ai appris à écouter les retours, faire le tri et trancher. Au-delà de la technique et la réalisation, je pense que c’est dans l’action de s’affirmer en faisant des choix qui dessine les contours de notre identité en tant qu’artiste.

Quelle a été pour vous la chose la plus importante lors de votre année à Prep’art ?

Prép’art, c’est avant tout des rencontres. J’ai réalisé qu’il existait une infinité de parcours, profils, visions, affinités, univers, personnes. Je pense, rétrospectivement que c’est ce qui m’a donné le goût de la collaboration. Je travaille sur presque chaque projet avec un autre artiste, toujours différent. Par curiosité, envie de débattre, de confronter ma pratique et de me renouveler.

« AR Poster » – Série de posters interactifs en réalité augmentée – ©Ferdinand Dervieux


Quelles surprises vous a réservé votre formation ?

Tout au long de ma formation, à commencer par Prép’art, j’ai croisé le chemin de quelques enseignants qui m’ont marqué et inspiré bien au-delà des questions artistiques qui nous réunissaient. Ces rencontres souvent inattendues m’ont mis face à des personnes qui après toutes ces années, sont restées des modèles d’éthique, de pédagogie, d’humanité qui me guident encore aujourd’hui.

Trois mots pour qualifier vos années d’études ?

Pluridisciplinaires, passionnantes, commencement.

« Koyasan » – Scans photogrammétriques dans les montagnes sacrées japonaises – ©Ferdiand Dervieux

Retourner sur la page d’accueil des Portes Ouvertes Numériques de Prep’art


Liens Utiles

Le site web de Prep’art
Facebook de Prep’art Paris
Facebook de Prep’art Toulouse
Facebook de Prep’art Aix

Instagram de Prep’art Paris
Instagram de Prep’art Toulouse
Instagram de Prep’art Aix

Linkedin de Prep’art

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 1 juin au 3 octobre 2022 → Toucher le feu : femmes céramistes au Japon – Musée national des arts asiatiques – Guimet (Paris)

Les créations des femmes céramistes au Japon sont à l’honneur au Musée national des arts asiatiques – Guimet. Les œuvres de plusieurs générations d’artistes depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, période à laquelle l’université des arts de Kyoto s’ouvre aux femmes, s’entrecroisent. L’on peut ainsi découvrir celles d’Ono…

Le 26 mai 2022 → Fête de l’estampe – France

La 10e édition de la Fête de l’estampe a lieu autour du 26 mai dans toute la France. Initiée en 2013 par Manifestampe, Fédération nationale de l’estampe, elle permet au public de découvrir les différentes facettes de cet art : gravure, lithographie, sérigraphie ou encore procédés numériques. Expositions, physiques ou…

Feed

Lettres mobiles, le podcast des artisan·es de la lettre !

Le Maous Studio, fondé par Anton Moglia, crée le podcast “Lettres Mobiles”. Il est consacré aux artisan·es de la lettre : lettreur·euses, peintres en lettres, calligraphes, graffeur·euses, typographes, etc. Anton Moglia, designer, lettreur, typographe indépendant et fondateur du studio de design graphique Maous, crée le podcast “Lettres Mobiles”. À travers…

Maîtrisez les nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022 !

Dans le cadre du partenariat noué entre tuto.com, plateforme de tutoriels permettant de se former à de nombreux logiciels, et étapes:, bénéficiez d’un accès gratuit à un tutoriel au sujet des nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022. La nouvelle version de Lightroom Classic inclut une nouvelle interface de gestion des masques.…

Typologie, nuancier de la typographie suisse en pré-commande !

Le studio de design graphique Recto Verso crée un nuancier typographique spécial fonderies suisses ! 80 polices de caractères de dix-huit fonderies suisses sont présentées. L’on peut ainsi découvrir le SangBleu Empire, le GT Maru ou le Blender. Deux pages de spécimen sont dédiées à chaque caractère. Extraset, Swisss Typefaces,…

Ressources

Lettres mobiles, le podcast des artisan·es de la lettre !

Le Maous Studio, fondé par Anton Moglia, crée le podcast “Lettres Mobiles”. Il est consacré aux artisan·es de la lettre : lettreur·euses, peintres en lettres, calligraphes, graffeur·euses, typographes, etc. Anton Moglia, designer, lettreur, typographe indépendant et fondateur du studio de design graphique Maous, crée le podcast “Lettres Mobiles”. À travers…

Maîtrisez les nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022 !

Dans le cadre du partenariat noué entre tuto.com, plateforme de tutoriels permettant de se former à de nombreux logiciels, et étapes:, bénéficiez d’un accès gratuit à un tutoriel au sujet des nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022. La nouvelle version de Lightroom Classic inclut une nouvelle interface de gestion des masques.…

Typologie, nuancier de la typographie suisse en pré-commande !

Le studio de design graphique Recto Verso crée un nuancier typographique spécial fonderies suisses ! 80 polices de caractères de dix-huit fonderies suisses sont présentées. L’on peut ainsi découvrir le SangBleu Empire, le GT Maru ou le Blender. Deux pages de spécimen sont dédiées à chaque caractère. Extraset, Swisss Typefaces,…