Interview de Miriam Josi, enseignante du Mastère Matériaux Innovants

Dans le cadre de sa rubrique « les Portes Ouvertes Numériques », étapes: vous fait découvrir des écoles d’art et de design et les formations qu’elles dispensent. Aujourd’hui, nous vous présentons l’École de Condé en vous proposant une interview de Miriam Josi, enseignante du cours « Pratiques Expérimentales » du Mastère Matériaux Innovants.



Nous l’avons déjà fait dans un article de cette rubrique, mais pourriez-vous préciser l’objet de votre enseignement ?

L’objet de notre cours ‘Pratiques Expérimentales’ est l’exploration des matériaux et du vivant au travers l’observation et l’expérimentation. Les étudiants sont introduits au monde du mycélium et vont tester et inoculer ce dernier dans des substrats à base de déchets organiques. Sa croissance, ses évolutions, ses propriétés et applications existantes sont étudiées afin de révéler les potentiels de cet organisme indispensable à nos écosystèmes.

Quelle philosophie, vision, conception, du métier de designer transmettez-vous à vos étudiants à travers votre cours ?

Notre but est de leur transmettre la curiosité, la passion et la patience pour collaborer avec le vivant et répondre aux enjeux les plus urgents de notre temps. De plus, nous les amenons à s’interroger sur le rôle du designer dans la pratique de la bio assistance.

Miriam Josi & Stella Lee Prowse


Quelles compétences souhaitez-vous développer chez vos étudiants ?

Curiosité, réflexion systémique, capacité d’observation, capacité de collaboration, recherche scientifique et documentation créative !

Quels enjeux contemporains sont liés aux matériaux ?

Les enjeux entourant le cycle de vie des matériaux sont nombreux et très interconnectés (l’extraction des ressources, les processus de fabrication, la pollution, les émissions, le transport, les déchets, etc.) et ont des conséquences environnementales, climatiques, sociales, culturelles et économiques.

Test avec du mycelium


En quoi formez-vous les étudiants à répondre à ces problématiques ?

Étant donné la manière dont les enjeux sont liés, nous essayons de transmettre aux étudiants une approche holistique, collaborative et trans-disciplinaire. Travailler avec le mycélium peut permettre de répondre aux différentes problématiques et à différentes échelles. Par exemple, il n’y a pas d’extraction de matières premières car nous utilisons des substrats de déchets organiques (sciure ou copeaux de bois, papier ou carton, déchets alimentaires etc.). Ceux-ci sont sourcés localement (pas de transport) et le processus que nous utilisons est la croissance (pas besoin d’électricité, pas de pollution ni d’émissions). Le mycélium agissant comme liant naturel, il permet de composter le matériau à la fin de son utilisation et ne produit donc pas de déchets.

Test avec du mycelium


Une situation d’enseignement ou un projet de diplôme qui vous aurait marqué ?

Très certainement les orientations très variées prises par les étudiants sur un même projet ainsi que la résilience créative autour d’un socle commun.

Qu’est-ce qui vous anime dans l’enseignement ?

L’échange avec et entre les étudiants et leur capacité à réfléchir hors des sentiers battus.

Quels ouvrages recommanderiez-vous à de futurs étudiants ?

Thinking in Systems: A Primer – Donella Meadows
Biomimicry Innovation Inspired by Nature – Janine Benyus
Mushroom at the End of the World – Anna Tsing
Entangled Life – Merlin Sheldrake
Cradle to Cradle – Michael Braungart and William McDonough

Test avec du mycelium

Accéder aux autres contenus des Portes Ouvertes Numériques de l’École de Condé


Liens utiles

Site web de l’École de Condé
Instagram de l’École de Condé
Facebook de l’École de Condé

Linkedin de l’École de Condé
Twitter de l’École de Condé
Chaîne Youtube de l’École de Condé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

04/03 – Typographie et jeu-vidéo, comment en faire un mariage réussi ?

Aujourd’hui, chaque jeu-vidéo représente un travail colossal et rien n’est laissé au hasard. Du gameplay au motion design, ce sont des compétences multiples et diverses qui sont sollicitées. Parmi eux, les designers graphiques ont fort à faire, tant les nombreuses informations présentes dans un jeu-vidéo nécessitent différentes organisations et mises…

Feed

Tonight at Merlin, une collection d’affiches signées Mark Bohle et Raffael Kormann

Publié par Prima.Publikationen, Tonight at Merlin rassemble toutes les affiches de concert conçues durant une année par Mark Bohle et Raffael Kormann pour le Kulturzentrum Merlin de Stuttgart. Croquis préparatoires, échanges de messages, réflexions sur la composition, les 80 posters présentés sont soigneusement documentés. L’ouvrage comporte également les références des groupes…

Librairie sans titre, nouveau bastion de l’édition indépendante

Photographe, diplômée de l’école des Gobelins et du CEPV en Suisse, Mathilde de Galbert débute sa carrière de libraire comme une activité parallèle à sa passion pour la photographie et le livre d’artiste. Après plusieurs expériences chez Yvon Lambert, au Centre Culturel Suisse et à la librairie de la Maison Rouge,…

Ressources

PERGRAPHICA® lance Catching Feels, un nouveau Lookbook présentant ses papiers premium

Pour tous les créatifs, le lancement d’un nouveau lookbook est un évènement. Ces ouvrages servent à présenter l’ensemble de leurs réalisations et permettent aussi de démontrer les qualités d’impression et d’ennoblissement des papiers utilisés. Un lookbook est donc en définitive une véritable vitrine pour les directeurs artistiques, les maisons d’édition…

Quelles nouveautés pour les applications Adobe en 2021 ?

D’Illustrator sur Ipad aux Neural Filters de Photoshop, les annonces faites lors d’Adobe MAX démontrent une tendance déjà à l’oeuvre depuis plusieurs années chez Adobe : celle de l’effacement des contraintes techniques, pour une plus grande autonomie face aux outils de création. Exacerbée par Adobe Sensei, l’IA développée par l’entreprise…