« Je m’intéresse aux projets engagés qui ont le potentiel pour jouer un rôle dans la société »

En ce début d’année 2017, nous avons interrogé plusieurs professionnels du design et de la création visuelle afin de revenir sur les évolutions de la pratique au cours de l’année passée et les challenges pour celle à venir. Ce, à travers le partage de leurs expériences personnelles, projets, aspirations et regards.

Nous avons interrogé Linda Kudrnovská, éditrice de 365TYPO. Elle partage avec nous son engagement en faveur d’un graphisme porteur de sens. Approche qu’elle applique, tant pour transmettre que détecter les projets typographiques innovants.

Pouvez-vous résumer votre activité en 2016 ?

Mon travail en tant qu’éditrice peut se définir comme une quête aventureuse de trouvailles typographiques, dans un océan d’informations exagérées, prétentieuses ou ennuyantes.
En septembre 2016, ce voyage a donné naissance au second volume de 365Typo, un ouvrage annuel qui regroupe 365 histoires et anecdotes, sur la création de caractères, la typographie et le design graphique.

Y a-t-il des projets, évènements ou choses qui ont particulièrement attiré votre attention ?

Je m’intéresse à tous les projets bien conçus, derrière lesquels il y a où une histoire intéressante et notamment aux projets engagés qui ont le potentiel pour jouer un rôle concret dans la société. Attention, je ne parle pas des posters avec marqué « Stop au réchauffement climatique » en Helvetica. Je suis intéressée par les designers convaincus que le design peut faire du monde un endroit meilleur, ou au moins, contribuer à toucher la majorité silencieuse autour de grandes causes.

Avez-vous observé des changements dans la sphère typographique ?

L’un des principaux changements, concerne l’émergence de nouvelles dynamiques sur le plan géographique. Aujourd’hui, les regards sont moins tournés cers l’Europe et les États-Unis, que sur l’Amérique Latine, où se trouve la plus importante concentration d’activité en dessin de caractères. De nouvelles typographies voient le jour et de nouvelles formations apparaissent, tandis que la Biennale de typographie latino-américaine rencontre un large succès. Ces pays n’ont pas peur de casser les traditions ou les règles. Tout est permis ! Les Argentins et les Mexicains ont déjà acquis une excellente réputation dans ce domaine, suivis bientôt par le Brésil, la Colombie et les autres pays voisins qui rejoignent la famille des amateurs de typo.

Selon vous, quel est le plus grand défi pour les prochains mois ?

Ne pas perdre espoir. Malgré la recrudescence de violence dans le monde, incarné par le grand retour du populisme politique, l’omniprésence de la guerre comme en Birmanie ou en Syrie, ou encore la normalisation des discours de haine qui envahissent nos écrans, il est facile de renoncer au besoin de concevoir de nouveaux caractères ou de proposer des idées novatrices en matière d’identité.
Si nous nous contentons tous de faire ce que nous savons le mieux (et lire de bons livres aussi souvent que possible) et si nous essayons d’être gentils avec nos clients (et parents), alors les choses vont forcément s’améliorer.

Si vous devez choisir une histoire à partir du dernier 365typo ?

Il n’est jamais facile de choisir entre un rubis et un saphir, mais je suis
toujours heureuse quand mes convictions sont challengées.
Ma conviction naturelle est qu’il y a des magazines bien conçus et après des clubs de foot. Et puis, un jour, je suis tombé sur une maquette très singulière pour un nouveau magazine de foot

Propos recueillis par Charles Loyer

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    News

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains modernes et les processus de sociabilisation en Afrique, autour de la nourriture et la vie dans et en dehors de chez soi. La réflexion menée par les créatifs les a conduit à designer une série d’objets ayant pour thème le « salon urbain ». Chaque objet y a une fonction spécifique censée…

    Casio et le studio Ghibli célèbrent les 30 ans de Kiki la petite sorcière

    Kiki la petite sorcière a 30 ans. C’est un anniversaire qui se doit d’être fêté, et ça, Casio l’a bien compris. En collaboration avec le studio Ghibli, la célèbre marque de montres sort pour l’occasion une édition hommage. Sur un écran bleu nuit se détache le duo culte : Kiki et son acolyte Jiji. Film à succès avec plus de deux millions d’entrées lors de sa diffusion au Japon, c’est là-bas que la montre anniversaire sera vendue au prix de 126€.

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé pour les petits comme pour les grands, des illustrations de livres (les Trois Brigands, Rufus…) ou des scènes érotiques, également conçu des affiches prônant la tolérance, la paix ou la liberté de la presse. Il a inspiré de nombreux dessinateurs et graphistes. Merci pour tout Tomi Ungerer ! image de…

    Emballages graphiques du studio Caterina Bianchini

    Si l’habit ne fait pas le moine, les design des boites cadeaux de la marque britannique Selfridges & Co nous en font en tout cas douter. Le studio Caterina Bianchini a fait d’un simple emballage de Noël un vrai objet de design. Ayant déjà travaillé pour Levi’s, Reebok, Diesel et Lush, le studio n’a eut de cesse de proposer d’audacieux graphismes. Il réitère l’expérience avec ces 4 illustrations colorées et géométriques et font de ces emballages cadeaux, un présent de plus.

    Flux

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé…

  • Top news

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains…

    Les sorties graphiques de février #2

    Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique. F.A.M.E, Film and Music Experience, à la Gaité Lyrique En cette fin de semaine et pendant tout le week-end, la Gaité Lyrique met cinéma et musique à l’honneur avec…

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…