Jeanne Susplugas, du dessin à la réalité virtuelle

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes: à paraître en août prochain et disponible en pré-commande ici jusqu’au 1er juillet, nous publions un article en lien avec la thématique du dossier “Design immersif”.



Un labyrinthe de pensées…


Artiste plasticienne, Jeanne Susplugas imagine une expérience en réalité virtuelle, I will sleep when I’m dead, déambulation visuelle au sein d’un labyrinthe de pensées. À l’aide d’un casque de réalité virtuelle, le spectateur ou la spectatrice plonge dans un monde parallèle cérébral, à 360°. Il est composé de neurones et de synapses, ainsi que d’objets ou d’élément de la vie, réels ou fantasmés : ordinateur, chien, clitoris, caddie, etc. Ceux-ci représentent des pensées et sont en mouvement dans un espace bleu ciel. Ils se rapprochent petit à petit de celui ou celle qui les regarde. Les objets et neurones, tout petits au loin, prennent des proportions importantes lorsqu’ils sont à portée de main. Puis, ils poursuivent leur voyage et s’éloignent dans la direction opposée à celle dont ils proviennent.

I will sleep when I’m dead, Jeanne Susplugas.


…expérience interactive de l’inconscient


Inspirée par les neurosciences, l’artiste invite à expérimenter, par la vision, les flux de pensées qui nous traversent à tout instant. Cette création est interactive, sans pour autant que le spectateur ou la spectatrice s’en aperçoive. Grâce à un système d’eye tracking, certains objets, fixés par le regard et différents en fonction de chaque personne, se rapprochent : toute expérience est donc unique. “Grâce à la solution d’eye tracking, chacun·e fait son propre voyage” affirme Jeanne Susplugas pour qui cette interactivité est une composante essentielle de l’immersion et de la réalité virtuelle. L’expérience virtuelle s’inspire du processus de la cure analytique, dans le cadre de laquelle l’on devient attentif·ve à ses pensées inconscientes — guides dans la compréhension de nos fonctionnements. Petit à petit, l’espace bleu ciel s’assombrit jusqu’à devenir gris foncé, rupture représentant un basculement, possible et humain, vers des idées noires.


I will sleep when I’m dead : du dessin à la réalité virtuelle


Conçu dans le cadre d’une résidence du VR Arles festival, I will sleep when I’m dead est d’abord composé de dessins en 2D de l’artiste. “Il s’agit non seulement d’une plongée au cœur du cerveau, mais aussi d’un voyage à travers mes dessins” précise Jeanne Susplugas. “Le principal défi a été de passer de la 2D à la 3D, de donner du volume à mes dessins” ajoute-t-elle. L’artiste a notamment travaillé les textures et les lignes des volumes créés. “Les contours, très présents dans mes dessins, sont une réelle difficulté en réalité virtuelle. Cela a nécessité d’élaborer un trait, intégré aux volumes 3D, qui soit le plus proche possible de celui de mes dessins” affirme la plasticienne. Cette déambulation cérébrale de six minutes et quarante secondes interroge ainsi le médium de l’installation interactive, au carrefour du dessin et de la réalité virtuelle.

I will sleep when I’m dead, Jeanne Susplugas.
I will sleep when I’m dead, Jeanne Susplugas.
I will sleep when I’m dead, Jeanne Susplugas.
I will sleep when I’m dead, Jeanne Susplugas.
I will sleep when I’m dead, Jeanne Susplugas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 7 juillet au 8 janvier 2022 → Nanda Vigo, l’espace intérieur – Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux (Bordeaux)

Le musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux consacre une exposition immersive à Nanda Vigo. Plusieurs environnements et installations historiques, démolis pour la plupart, sont reconstitués et mêlent verre, aluminium, miroir ou encore néons. Est aussi présentée, la série d’objets iconiques que sont les sculptures géométriques de l’artiste,…

Du 6 juillet au 22 janvier 2022 → Shocking! Les mondes surréalistes d’Elsa Schiaparelli – Musée des Arts Décoratifs (Paris)

Créatrice italienne, Elsa Schiaparelli évolue dans le milieu de l’avant-garde parisienne des années 1920-1930 dont elle s’est nourrie pour ses créations. Elsa Schiaparelli s’inspire ainsi de Man Ray, Salvador Dalí ou encore d’Elsa Triolet. Le Musée des Arts Décoratifs réunit 520 œuvres et 272 costumes et accessoires de mode, entrant…

Du 2 juillet au 25 septembre 2022 → Annecy paysages – Hyères et Toulon

Le parcours d’installations « Annecy paysages » investit une cinquième fois les lieux emblématiques de la préfecture de la Haute-Savoie. 16 nouvelles créations sont dévoilées, comme celle d’Ugo Schiavi en résidus de résine, d’acier et de plastique, « Megagorgone », dans le parc Charles Bosson, ou encore les modules « Ciudad Silencio » de Pedro Marzorati…

Du 1er au 24 juillet 2022 → Nîmes s’illustre – Nîmes

Pour sa deuxième édition, le festival Nîmes s’illustre s’installe dans plusieurs lieux de la préfecture du département du Gard. Avec pour thématique « L’animal et le vivant », l’événement de trois semaines interroge notre rapport aux autres espèces, au regard de nos empreintes environnementales et de notre finitude. Parmi les…

Feed

Dutch Design Awards : Florilège du design néerlandais

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes: à paraître en juillet prochain et disponible en pré-commande ici jusqu’au 1er juillet, nous publions un extrait de notre rubrique « Concours ». The Fabricant, Leela En collaboration avec le studio de design Your Majesty, la maison de mode numérique The Fabricant lance une nouvelle plateforme nommée…

Hovertone réinvente l’interactivité immersive numérique

Structure spécialisée dans la conception d’expériences immersives, Hovertone imagine l’installation “Traces”. Présentée au KIKK Festival en 2021, cette création interroge nos manières d’interagir avec l’autre grâce au numérique. Hovertone a développé pour “Traces” une technique de traitement d’images provenant de caméras 3D et fondée sur des algorithmes. Créé par Joëlle…

Dégradés colorés, la tendance graphique du numéro 268

Dans le cadre du prochain numéro d’étapes: à paraître en juillet prochain et disponible en pré-commande ici jusqu’au 1er juillet, nous publions un extrait de notre rubrique « Tendances ». En peinture, le dégradé est une transition progressive d’une couleur pure vers le blanc tandis qu’un fondu désignera le passage d’une teinte à une…

Ressources

Unicode à Gogo ! Le zine des caractères les plus incongrus

Créé en 2020 par Design Brouhaha, le fanzine auto-édité “Unicode à Gogo !” porte sur l’histoire des caractères du standard informatique d’encodage : l’Unicode. Ce dernier vise à donner à chaque caractère de tout système d’écriture un nom et un identifiant numérique. “Unicode à Gogo !” présente avec humour les…

Lettres mobiles, le podcast des artisan·es de la lettre !

Le Maous Studio, fondé par Anton Moglia, crée le podcast “Lettres Mobiles”. Il est consacré aux artisan·es de la lettre : lettreur·euses, peintres en lettres, calligraphes, graffeur·euses, typographes, etc. Anton Moglia, designer, lettreur, typographe indépendant et fondateur du studio de design graphique Maous, crée le podcast “Lettres Mobiles”. À travers…

Maîtrisez les nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022 !

Dans le cadre du partenariat noué entre tuto.com, plateforme de tutoriels permettant de se former à de nombreux logiciels, et étapes:, bénéficiez d’un accès gratuit à un tutoriel au sujet des nouveaux masquages sur Lightroom Classic 2022. La nouvelle version de Lightroom Classic inclut une nouvelle interface de gestion des masques.…