Jérôme Masi : simplifier jusqu’à l’essentiel

Talents à Suivre part à la rencontre de la jeune génération de créatifs à travers le monde et les disciplines du design graphique. Une rubrique en partenariat avec Adobe.


Directeur artistique, graphiste, illustrateur, Jérôme Masi multiplie les casquettes. Son style épuré se caractérise par l’utilisation d’aplats colorés très contrastés. Peu de fioritures et des formes minimalistes, son dessin est sans cesse allégé jusqu’à ce qu’il ne subsiste que l’essentiel, pour un impact immédiat.

Suivre le travail de Jérôme Masi
Site Internet : https://www.jeromemasi.com/
Instagram : Jérôme Masi



Cap-Ferret, Illustrations sur le Cap-Ferret, 2015

Pouvez-vous résumer votre parcours ? Comment vous êtes-vous lancé en free-lance ?

J’ai étudié le dessin à l’école Emile Cohl à Lyon dont je suis sorti diplômé en 2001. Après quelques voyages et un passage éclair dans le jeu-vidéo, je me suis installé en tant que graphiste free-lance et j’ai crée le studio MON OEIL. Certains projets m’ont porté et poussé à continuer dans cette voie, notamment la campagne nationale des soldes de Ligne Roset en 2006. Très rapidement j’ai pris de l’indépendance en développant un univers qui m’était propre. J’ai d’abord travaillé pour les agences lyonnaises, puis j’ai co-fondé le collectif WMA spécialisé dans la réalisation et le motion design. Depuis 2013, je me consacre plus précisément à l’illustration. J’ai réalisé entre autres de nombreuses commandes pour la SNCF. Je ne délaisse pas pour autant le design graphique mais je choisis mieux mes clients. Aujourd’hui je fais également partie d’un collectif de réalisateurs dans lequel j’agis en tant que DA, notamment pour la marque horlogère TISSOT.


Sncf — Incivilites, Illustrations autour du théme des incivilités en gare. Agence : Saguez & Partners. Projet non retenu. 2016

Comment avez-vous développé le style très épuré qui caractérise vos illustrations ? Avez-vous toujours eu ce trait ?
J’ai toujours été attiré par ceux qui avaient une vision synthétique et minimaliste des choses, que ce soit chez les architectes, les peintres, les designers ou même les grands chefs. Mais non, je n’ai pas toujours eu ce trait. L’intention est là depuis longtemps mais le style s’épure encore au fil des projets. Même si j’accorde une part importante au « fond », j’aime que la lecture de mes images imprime directement l’esprit par la forme.

Quelles sont vos techniques de travail ?

Je crayonne rapidement mes idées sur un coin de feuille, histoire de visualiser la composition, les lignes de force. Puis je passe directement sur Illustrator. Il m’arrive souvent de changer de direction en cours de route suite à un accident graphique… un projet peut en cacher un autre.


Maison Tangible, Série réalisée pour l’interview timbrée, 2017

Diriez-vous que votre dessin très vectoriel et minimaliste a été influencé par le développement des outils numériques ?

Oui certainement, bien que l’influence principale vienne de mon enfance. Mon père était architecte d’intérieur et m’a nourri de ses influences bauhaussiennes. J’ai d’ailleurs vécu dans une maison aux lignes très singulières et épurées. L’influence des peintres affichistes publicitaires des années 1950-60 à également été déterminante dans cette notion de synthèse.

Depuis peu vous transposez certains de vos dessins en acrylique, pourquoi ce retour à la matière ?
Comme vous le dites, il s’agit d’un retour. J’ai eu une période heureuse où je partageais un atelier avec quelques amis. J’avais mis de côté ce média très exigeant pour mieux y revenir plus tard, avec davantage de vécu et de maturité.


Man On Fog, Sérigraphie, 2016

Pouvez-vous nous parler du projet Deskopolitan ?
Alexis Rebiffé, co-fondateur de Deskopolitan, m’a contacté en 2015 pour créer l’identité de ce nouvel espace de coworking parisien. Tout était à faire, du logo à la signalétique. J’avais très envie d’intégrer de l’illustration à l’univers de la marque pour souligner l’aspect convivial du lieu. C’est un médium très expressif et moins austère que la photographie. Nous avons cherché le bon équilibre pour que l’esthétique des dessins, sobre et élégante, corresponde au positionnement haut de gamme de la marque. Alexis m’a fait confiance et continue de le faire puisque notre collaboration perdure toujours. Nous travaillons étroitement sur le développement de différents supports – magazine, éléments de décoration, motion design – qui viendront enrichir l’identité du lieu.



Deskopolitan, Création de l’indentité Deskopolitan. 2016 — 2018

Quels sont les futurs projets qui vous enthousiasment ?
Je suis en train de finaliser un projet de motion pour Deskopolitan, j’ai un tournage à Shangaï en juillet, quelques projets perso et d’autres commandes dont je ne peux pas encore parler. J’espère que mes projets les plus passionnants seront à venir.

Pouvez-vous expliquer votre interprétation du thème « Pas mon genre » ? Quel est le message derrière votre illustration ?

L’idée est qu’à toutes les époques, l’humanité revêt des apparats différents pour correspondre aux standards de son temps.


En tant qu’illustrateur, Jérôme Masi est représenté par l’agence parisienne Creasenso.

Propos recueillis par Marion Bothorel


Avec Adobe Creative Cloud, 
trouvez l’inspiration et faites-vous connaître.

L’accès aux applications Adobe incluant les incontournables Photoshop, Illustrator ou InDesign, les nouveautés comme Adobe XD ou Dimension, ainsi que les services associés tels qu’Adobe Portfolio pour exposer vos travaux. Puisez votre inspiration dans les ressources Adobe Stock directement depuis vos applications Creative Cloud. Bénéficiez de modèles intégrés dans Photoshop et Illustrator pour gagner du temps dans vos projets.
Découvrez Creative Cloud !

http://adobe.ly/1MTkdgr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 6 au 9 octobre 2022 → Format(s) – Strasbourg

L’association Central Vapeur, connue pour son événement éponyme, lance le festival Format(s) de design graphique. Cette première édition met à l’honneur l’affiche. Elle comprend un cycle de conférences à la HEAR et au CRIC, avec des prises de parole notamment de Véronique Marrier, cheffe du service design graphique et de…

Du 6 au au 9 octobre 2022 → Maintenant festival – Rennes

Le Maintenant festival revient pour quatre jours d’expositions, de conférences et de festivités. Cette année, l’événement rennais des arts et des musiques électroniques donne à voir l’installation “Pulse”, entre eau et lumière, de l’artiste Tristan Ménez, l’air de jeu “Moutonium” de Guillaumit et Bruit du Frigo au cœur du quartier…

Du 1er au 16 octobre 2022 → Exposition Strandbeest, The New Generation – Musée des Beaux-Arts de Bordeaux et Jardin de l’Hôtel de Ville (Bordeaux)

Dans le cadre du Festival International des Arts de Bordeaux Métropole se tient l’exposition du plasticien Théo Jansen. Il crée des sculptures cinétiques monumentales, nommées “Strandbeests”, mises en mouvement par le vent. Une dizaine de ces créatures sont exposées dans les jardins de l’Hôtel de Ville de Bordeaux. Trois sont…

Du 22 au 25 septembre 2022 → Formula Bula – Paris

Le festival Formula Bula de bande dessinée revient pour une dixième saison. Le jeudi 22 septembre à 19h30 se tient le vernissage de l’exposition “La Nouvelle Vague de la Nouvelle Vague” à la galerie Immix, dans le dixième arrondissement de Paris. Elle porte sur le roman-photo, un genre qui fait…

Feed

Une signalétique pour la Grande Traversée du Massif Central

Travaux-Pratiques et Designers Unit créent en 2019 la signalétique du parcours VTT de la Grande Traversée du Massif Central. Déclassé depuis plusieurs années, le parcours renaît grâce à l’Ipamac, l’association des parcs naturels du massif central. La signalétique imaginée est faite en lave émaillée, un matériau très résistant et emblématique…

Envoyez votre candidature aux Puces de l’Illu #10 !

Les Puces de l’Illustration rassemblent chaque année soixante illustrateur·trices, éditeur·trices, imprimeurs, tatoueurs ou encore librairies indépendantes. La dixième édition se déroule au Campus Fonderie de l’Image les 3 et 4 décembre de 10h à 19h. Cette année, deux nouveaux espaces accueillent l’illustration jeunesse et de presse. Pour intégrer la sélection…

Place au design lors des Journées européennes du patrimoine

Les Journées européennes du patrimoine se déroulent les 17 et 18 septembre, partout en France. À cette occasion, la visite des sites et des monuments publics est souvent gratuites. Voici une sélection d’expositions et de lieux à découvrir, en lien avec le design et le design graphique. L’objet d’une rencontre…

Candidatez à l’Atypical Book Fair !

Plus que six jours pour participer à l’appel à candidatures de l’Atypical Book Fair ! Éditeur·trices indépendant·es, artistes, ou libraires, proposez-vous pour faire partie de cette foire. Atypical Book Fair se déroule à la Cité des arts, du jeudi 10 novembre au soir au 13 novembre. Micro-édition, livres d’artistes, expérimentations…

Ressources

Trois plateformes de recherche en design

La recherche en design a la caractéristique d’être interdisciplinaire. Elle mêle une approche contemporaine du design – théorique et pratique – aux sciences humaines et sociales. Développée dans les universités, les écoles ou de manière indépendante, la recherche en design se diffuse de façon classique à travers des revues de…

Roxane Jubert et la typographie sur France Culture

La graphiste et typographe Roxane Jubert intervient dans l’émission “Sans oser demander” sur France Culture. Diplômée d’un doctorat en histoire de l’art de la Sorbonne, elle a étudié la typographie à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, l’ANRT et à l’école Estienne. Elle est chercheuse et enseigne à l’École nationale…

Le design indiscipliné avec le podcast Dessin Dessein

Le trente-deuxième épisode du podcast portant sur le design “Dessin Dessein” vient de paraître. Créé par Laure Choquer en 2019, “Dessin Dessein” donne la parole à différents designers, chercheur·euses ou encore enseignant·es et interroge le design comme champ interdisciplinaire, mêlant sciences et sciences humaines. Fondé en 2019 par Laure Choquer,…