L’hommage à l’architecte Antonio Bonet par Santiago Restrepo

La cérémonie des prix Laus célèbrera le 8 juin prochain la scène graphique espagnole, avec comme chaque année, un prix dédié aux meilleurs projets étudiants. En attendant les résultats de cette 48e édition, Óscar Germade, ancien professeur de l’IED Barcelona, aujourd’hui fondateur de l’agence “Solo” et directeur artistique de Vogue Espagne, revient sur le projet lauréat 2017 de Santiago Restrepo, réalisé en hommage à l’architecte catalan Antonio Bonet.


Dans quel contexte a été conçu le projet “Bonet” ?
Il s’agit d’un cours de mise en situation consacré aux projets des étudiants en design graphique de l’école. Si toutes les matières abordent de manière fragmentée la profession, ce cours est le premier, destiné à répondre à un brief le plus professionnel possible, en terme de rapport à la commande, d’échéances et de présentation du projet.

Quel est l’objectif ?

Il s’agit d’oublier le contexte académique et de donner un brief aux étudiants, dans les conditions de la commande professionnelle. À l’école, on apprend la typographie, l’histoire du design. On apprend à dessiner, à se servir de nouveaux outils. Mais on peut difficilement mesurer les capacités et l’intérêt de l’élève pour ce métier avant de le confronter à un projet qui mobilise tous ces savoirs en même temps. L’idée est de montrer aux étudiants tout le processus de la conception d’un projet.

Quel était le brief ?

Le brief consistait à concevoir une affiche ou une série d’affiches pour célébrer l’œuvre d’Antonio Bonet, un architecte rationaliste espagnol de la moitié du XXe siècle. Il est à l’origine de certains des projets architecturaux les plus intéressants à Barcelone, comme le « Canodromo » ou la maison « la Ricarda ». Les élèves devaient chercher dans l’œuvre et la trajectoire de Bonet, les éléments qui leur permettraient de concevoir un projet graphique solvable.


Comment accompagnez-vous le travail des étudiants?

D’un côté j’encadre les élèves en tant que directeur de projet, comme je pourrais le faire dans mon studio. On échange des idées, on réfléchit aux avantages et aux inconvénients de chacune, on esquisse des solutions graphiques. Dans une autre approche, j’aborde les projets comme le ferait un client en jugeant de manière exigeante et impartiale la proposition présentée en public.

Quelle était la principale difficulté de ce brief ?

La plus grande difficulté était de trouver l’équilibre entre la dimension conceptuelle et visuelle, pour communiquer une idée de façon adéquate. Il est très facile de tomber dans le cliché, l’anecdotique, en proposant une simple photographie d’architecture par exemple. A contratrio d’autres projets sur le détail d’un édifice qui se focalisent peuvent paraître inintelligibles.

Quelle a été la réponse de Santiago Restrepo ?

L’étudiant choisit de rendre un hommage direct à l’architecte à travers une interprétation illustrée de ses œuvres iconiques. Il réalise une série d’affiches réalistes tout en proposant un point de vue peu orthodoxe sur le travail de l’architecte. L’usage expressif et parfois exagérément saturé des couleurs contraste avec la sobriété grise de l’œuvre d’Antonio Bonet. Sa proposition évoque le procédé de colorisation des photographies en noir et blanc. Une belle manière de ramener au goût du jour l’œuvre d’un architecte du passé.

Les prix Laus évaluent les projets présentés selon différents critères : qualité conceptuelle, qualité formelle, fonctionnalité, excellence, apport. Comment analysez vous le succès du projet « Bonet » ?


Ce projet illustre la manière avec laquelle un étudiant de design doit traduire sur le plan formel des idées concrètes et complètes, de la façon la plus simple possible. Santiago Restrepo simplifie l’idée jusqu’à la réduire à l’essentiel. Lorsque une idée est bonne le projet fonctionne. Lorsque un message est universel et que le public auquel il est destiné le comprend, le projet fonctionne. Enfin, lorsque l’étudiant est méticuleux au moment d’appliquer l’échelle, la tension, la typographie, l’illustration, et que tout orbite autour de cette idée unique, le projet a également toutes les chances d’être efficace.

Propos recueillis par Astrid Fedel


iedbarcelona.es

L’Undergraduate Degree en Design Graphique de l’IED Barcelona Design University prépare les étudiants à imaginer des solutions innovantes pour concevoir un produit, une marque ou un espace, à travers le langage graphique. La démarche pédagogique de l’école est fondée sur l’apprentissage par l’expérience, à partir de briefs qui répondent à des problématiques réelles du marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 21 au 27 août 2022 → Rencontres internationales de Lure – La Chancellerie (Lurs-en-Provence)

La 70e édition des Rencontres de Lure porte sur la thématique des générations humaines, techniques et (typo)graphiques. Passage de la photocomposition à la Publication Assistée par Ordinateur, apparition de la typographie variable, dialogue entre le web et le print… Voici quelques-unes des thématiques développées par les conférencier·ères. La chercheuse et…

Les 27 et 28 août 2022 → Paréidolie ‣ Salon international du dessin contemporain – Château de Servières (Marseille)

Le salon international du dessin contemporain, Paréidolie, revient à Marseille pour une neuvième édition. Il réunit 14 galeries françaises et européennes. Une programmation associée, incluant plusieurs cartes blanches, est à découvrir. Un espace au sein du salon est dédié au dessin vidéographique. Enfin, le travail du duo d’artistes Magali Daniaux…

Jusqu’au 15 janvier 2023 → Unidentified Flying Object (UFO), performer l’architecture – Frac Centre-Val de Loire (Orléans)

Le Frac Centre-Val de Loire organise une exposition monographique présentant les œuvres du groupe d’architectes italiens UFO. Investissant différents champs d’expression comme le design, la bande-dessinée, l’architecture ou encore le cinéma, UFO imagine des créations au service d’une contre communication politique. Créé en 1967, ce mouvement de design radical, faisant…

Du 15 juillet au 11 décembre 2022 → Triennale de Milan – Milan

La 23e exposition internationale de la Triennale de Milan « Inconnus inconnus. Une introduction aux mystères » est placée sous le commissariat d’Ersilia Vaudo, astrophysicienne, et de Francis Kéré, architecte. Elle est dédiée à notre part d’ignorance, avec des sujets qui vont de l’évolution des villes à celle des océans,…

Du 7 juillet au 8 janvier 2022 → Nanda Vigo, l’espace intérieur – Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux (Bordeaux)

Le musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux consacre une exposition immersive à Nanda Vigo. Plusieurs environnements et installations historiques, démolis pour la plupart, sont reconstitués et mêlent verre, aluminium, miroir ou encore néons. Est aussi présentée, la série d’objets iconiques que sont les sculptures géométriques de l’artiste,…

Feed

Pour une philosophie visuelle avec Ruida Si

Designer graphique et illustratrice diplômée de l’école Conte et de Musashino Art University, Ruida Si publie aux éditions Lars Müller Publishers “Visual Philosophy. Thoughts on I and We”. Tentative de penser graphiquement la manière dont se déploie la vie et dont est structuré notre monde, l’ouvrage explore les possibilités de…

Trois plateformes de recherche en design

La recherche en design a la caractéristique d’être interdisciplinaire. Elle mêle une approche contemporaine du design – théorique et pratique – aux sciences humaines et sociales. Développée dans les universités, les écoles ou de manière indépendante, la recherche en design se diffuse de façon classique à travers des revues de…

Les 37 sélectionné·es du Marché d’objets graphiques

Le Marché d’objets graphiques d’étapes: a lieu les 3 et 4 septembre à la Cité Fertile de Pantin. 37 designers, studios, créateurs, créatrices et éditions ont été sélectionné·es pour participer à cet événement. Ils et elles proposent à la vente des objets graphiques de toutes sortes : céramiques, impressions, objets…

Roxane Jubert et la typographie sur France Culture

La graphiste et typographe Roxane Jubert intervient dans l’émission “Sans oser demander” sur France Culture. Diplômée d’un doctorat en histoire de l’art de la Sorbonne, elle a étudié la typographie à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, l’ANRT et à l’école Estienne. Elle est chercheuse et enseigne à l’École nationale…

Ressources

Trois plateformes de recherche en design

La recherche en design a la caractéristique d’être interdisciplinaire. Elle mêle une approche contemporaine du design – théorique et pratique – aux sciences humaines et sociales. Développée dans les universités, les écoles ou de manière indépendante, la recherche en design se diffuse de façon classique à travers des revues de…

Roxane Jubert et la typographie sur France Culture

La graphiste et typographe Roxane Jubert intervient dans l’émission “Sans oser demander” sur France Culture. Diplômée d’un doctorat en histoire de l’art de la Sorbonne, elle a étudié la typographie à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, l’ANRT et à l’école Estienne. Elle est chercheuse et enseigne à l’École nationale…

Le design indiscipliné avec le podcast Dessin Dessein

Le trente-deuxième épisode du podcast portant sur le design “Dessin Dessein” vient de paraître. Créé par Laure Choquer en 2019, “Dessin Dessein” donne la parole à différents designers, chercheur·euses ou encore enseignant·es et interroge le design comme champ interdisciplinaire, mêlant sciences et sciences humaines. Fondé en 2019 par Laure Choquer,…