L’univers étrange et chaleureux d’Osheyi Adebayo

Talents à Suivre part à la rencontre de la jeune génération de créatifs à travers le monde et les disciplines du design graphique. Une rubrique en partenariat avec Adobe.


Inspiré par l’esthétique des années 1990, Osheyi Adebayo conçoit des affiches et des identités graphiques au parfum nostalgique. Typographies en volume, dégradés surannés et éléments 3D simplifiés s’invitent sur ses créations qui jouent avec les codes du kitsch. Rencontre avec un grand qui a transformé son regard d’enfant.

Suivre le travail d’Osheyi Adebayo
Site Internet : https://osheyi.co.uk/
Instagram : osheyi.a


Poster Collection

Pouvez-vous nous dire quel est votre parcours, votre formation ? Comment êtes-vous devenu graphiste ?
Je vis actuellement dans le Grand Londres. J’ai étudié les beaux-arts au North West Kent College parce que j’adorais dessiner et peindre. Ce n’est que lors de ma dernière année au lycée que j’ai développé un intérêt pour l’art numérique et le design. Pris de court, j’ai rapidement préparé un portfolio pour postuler à un cursus en design graphique et j’ai été pris à l’Université de Solent Southampton. Durant ma première année, j’ai dû lutter pour passer de l’état d’esprit d’un artiste à celui d’un graphiste. J’y suis presque parvenu pour mon diplôme ! Après l’université, j’ai décidé de développer des projets personnels afin de continuer à perfectionner mes compétences.

Vous semblez apprécier le graphisme vintage, des formes et des couleurs qui évoquent les années 1990, parfois même les années 1970. Pourquoi cette nostalgie ? Qu’aimez-vous dans le design graphique rétro ?
Dans la plupart de mes réalisations j’essaie de créer des visuels qui provoquent un sentiment à la fois étrange et chaleureux, lié à la nostalgie de l’enfance. Je cherche à évoquer les packagings des produits que l’on utilisait étant petits. Entre les années 1990 et 2000, les typographies et les palettes de couleurs utilisées dans les jeux et les émissions télévisuelles pour enfants étaient très spécifiques. Je m’intéresse beaucoup à ces couleurs du passé, ces arrangements « étranges », et teintes discordantes qui imitent des visuels oniriques. Prenez les couvertures VHS de « Barney & friends » – émission de télévision américaine pour enfants – par exemple, les combinaisons de couleurs sont très peu naturelles et rappellent curieusement l’univers des rêves.

Vous travaillez beaucoup avec des éléments 3D et de la typographie. Quelles sont vos techniques de travail ? Quel logiciel utilisez-vous le plus souvent ?
J’aime beaucoup ajouter des éléments anamorphiques, comme des ombres, autour de ce qui pourrait ressembler à de la typographie augmentée. Cela me permet de créer un sentiment d’immersion dans mes créations. J’utilise Illustrator pour déformer ou personnaliser la typographie et la mise en page, puis je travaille sur Photoshop pour la couleur et les effets plus lourds comme les dégradés de bruit, les ombres, etc.

Même si vous travaillez sur ordinateur, un grand nombre de vos affiches ont une texture qui évoque le papier brut. Pourquoi ? Est-ce un moyen de les rendre moins immatérielles ?
Je veux que mon travail semble réel comme s’il avait été scanné, qu’on puisse imaginer le toucher grâce à l’ajout de textures. En réduisant les reflets il est possible de reproduire un éclairage naturel. Je suis toujours excité quand j’ai fini une composition et que je prépare un mockup de textures, juste avant la touche finale. C’est un de mes moments préférés !

Vous utilisez souvent un principe de répétition pour créer une dynamique dans vos affiches. Qu’est-ce qui vous intéresse dans cet effet ?
J’adore l’utilisation de la répétition en typographie comme moyen d’allonger des lettres sans les étirer. C’est un effet visuel très attractif, surtout quand j’ajoute une texture dessus.

Parmi toutes vos créations, quel projet vous a particulièrement marqué ?
La collection d’affiches que j’ai imaginée pour Instagram. Dans ce projet j’ai été libre d’expérimenter, d’apprendre et de développer mon style. Après avoir fini l’université, j’ai commencé à créer des affiches presque tous les jours. Il s’agissait de tester de nouvelles techniques et de développer mon propre univers. Il est toujours en cours d’élaboration.

Entre le design éditorial, l’identité de marque, l’illustration, quel type de production vous a ire le plus ?
Je suis vraiment attiré par les objets imprimés, que ce soit l’éditorial, l’illustration et le design de marque. J’adore voir comment quelque chose qui a été planifié et développé numériquement est transformé par l’im- pression. Découvrir l’objet fini et le tenir entre ses mains procure une sensation incroyable.

Quelle est votre interprétation du thème « Pas mon genre » ?

Mon illustration dépeint la séparation de notre forme en trois dimensions, notre corps, et qui nous sommes en tant que personne, notre âme humaine.


Propos recueillis par Marion Bothorel

www.osheyi.co.uk


Avec Adobe Creative Cloud, 
trouvez l’inspiration et faites-vous connaître.

L’accès aux applications Adobe incluant les incontournables Photoshop, Illustrator ou InDesign, les nouveautés comme Adobe XD ou Dimension, ainsi que les services associés tels qu’Adobe Portfolio pour exposer vos travaux. Puisez votre inspiration dans les ressources Adobe Stock directement depuis vos applications Creative Cloud. Bénéficiez de modèles intégrés dans Photoshop et Illustrator pour gagner du temps dans vos projets.
Découvrez Creative Cloud !

http://adobe.ly/1MTkdgr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

7/2 – Nocturne « Construire comme Perriand

En marge de l’exposition « Le monde nouveau de Charlotte Perriand », à La Fondation Louis Vuitton, jusqu’au 24 février, le musée parisien accueille une nocturne inédite en collaboration avec Bellastock. La nocturne « Construire comme Perriand », fait suite à un appel à projets lancé en novembre 2019 aux étudiants et jeunes diplômés d’école d’architecture. L’objet de cette sollicitation est de rendre hommage à l’œuvre de Charlotte Perriand en imaginant des « modules de vie » réalisés au cœur du bâtiment de Frank Gehry. Au total 3 projets lauréats – l’Atelier Nuage, le Bureau d’un oiseau et Symbiote -ont été retenus par le jury et seront à découvrir lors de…

30/1 > 29/2 – Exposition de l’illustratrice Clorindre à la galerie Sergeant Paper

La galerie Sergeant Paper, désormais installée dans le 10e arrondissement parisien, lance sa saison 2020 en invitant Clorinde. L’illustratrice trentenaire y partage un ensemble d’œuvres réalisées au feutre, crayon de papier et rotring dans un parcours baptisé « Elles. « Mais qui sont Elles ?Derrière Elles se cachent plusieurs états ou sentiments toujours représentés par cette figure énigmatique récurrente. Une femme, brûlée, morcelée, ligotée mais qui habite pourtant la surface du papier avec un sentiment d’impassibilité. » L’occasion de découvrir le travail passionné de Clorindre, inspiré par le dessin contemporain, les cultures populaires, la fiction et le mythe. Informations pratiques : Date :…

25 & 26/01 > Marché de petite édition #2 au Floréal Belleville

Le bar/restaurant/galerie Le Floréal, situé entre les quartiers parisiens de Belleville et Ménilmontant, organise les 25 & 26 janvier la 2ème édition de son marché de petite édition. L’évènement rassemblera 16 graphistes, illustrateurs, maisons d’éditions : 16b éditions Acédie 58 Alizée De Pin Anaïs Rallo Dumpling Books L’Amour éditions LeMégot Magali Brueder Objet Papier Passport Éditions Quintal Red Lebanese Revue Fantôme Rotolux Press Vladu Éditions Youpron De 11h à 19h – Entrée libre Floréal Belleville43, rue des Couronnes, 75020 ParisEn métro : ligne 2, station Couronnes En Bus : ligne 96, arrêt Couronnes ou Julien Lacroix

14/01 > 01/03 – Signal Bis par Julien Lelièvre et Jean-Baptiste Levée (Production Type) à la Maison de la Culture d’Amiens

Initiée par la Maison de la Culture d’Amiens dans le cadre du Festival Amiens Europe, l’exposition Signal Bis présente parallèlement les travaux de la fonderie Production Type et ceux du graphiste et photographe Julien Lelièvre, en s’articulant autour du projet « Art d’autoroute ». Édité par Building Books l’ouvrage Art d’Autoroute rend visible l’esthétique déconsidérée des autoroutes françaises avec le recensement en image des œuvres d’art présentes aux abords du  réseau routier.  La conception de l’ouvrage s’est accompagnée de la création d’un caractère spécifique, le Signal, développé par la fonderie Production Type. Les équipes de Jean Baptiste levée se sont ainsi penchées sur l’édition et la modernisation  de la…

Flux

Le Bon Marché : carte blanche au studio Nendo

Le studio de design japonais Nendo présente son installation « Fleurs de pluie » dans l’antre du Bon Marché Rive Gauche. Chaque année depuis 5 ans, le grand magasin parisien donne carte blanche à un artiste pour créer une œuvre s’immisçant dans son décor grandiose. Le collectif japonais succède à Joana Vasconcelos et…

Ressources

Comment bien foirer sa carrière de créatif

Réussir ou foirer sa carrière, à vous de choisir. Pendant tout le mois de décembre, l’illustrateur Mike Stefanini a convié 24 professionnels de la création à délivrer leur meilleur conseil pour surtout ne pas atteindre ses objectifs. Jérémie Claeys, Geneviève Gauckler, Aurélien Jeanney, Joe La Pompe, Cruschiform ou encore Jack…