L’utilité du designer (?)

Vous en doutez ? Synonyme d’ouroboros, cette interrogation habite le designer et théoricien Gauthier Roussilhe ; démonstration dans son documentaire très complet « Ethics for Design ».

Des sujets sur le design il y en eut ; « La qualité pour tous » au temps du Bauhaus, « Le design, objet personnalisable » qui vit de beaux jours depuis les années 90, ou « Tous designers ? » sempiternelle leitmotiv, encore proprement chanté lors d’une conférence de la Design Week. Les cinquante minutes du documentaire « Ethics for design », dont le fil rouge est l’éthique, font naturellement référence à Bruno Latour, philosophe, qui se penche sur la question depuis un certain temps.

2010. Lors d’une conférence avec Marc Jarzombek, Bruno Latour expose sa vision conceptuelle du design en cinq point : sous les traits du mythe Prométhéen. Ligoté au sommet d’une colline le foie de Prométhée est tout les jours dévoré par l’aigle du Caucase, puis se régénère tout les soirs. Loin du poncif consistant à dire que les modes et tendances sont des éternels refrains, Latour démontre que c’est le processus de réflexion qui se régénère. Premier point, le philosophe français commence par « le design implique une humilité qui semble absente des verbes « construire » ou « bâtir » ». S’en suit « la deuxième et peut-être plus importante conséquence du mot design est l’attention aux détails ». Dans cet ordre, mais néanmoins en convocation mutuelle quand un point se soustrait à un autre : « la troisième connotation du mot design, qui me semble si important, c’est que dans l’analyse de la conception de certains artefact, le travail se porte incontestablement sur le sens. » et «le quatrième avantage que je vois dans le mot «design» […] c’est qu’il n’est jamais un processus qui commence à partir de zéro. ». Puis intransigeant comme point final « le cinquième et décisif avantage de la notion de design est qu’elle implique nécessairement une dimension éthique liée à la question évidente du bon design par rapport au mauvais. ». Humilité, soin aux détails, sens de l’objet, référence à l’existant, éthique ; à la lisière des ces notions, le designer ne sait plus où donner de la tête.

Ainsi soit-fait l’énumération sur les cinq doigts de la main ; est-elle celle du designer qui avant de façonner, conçoit ? Le documentaire interactif de Gauthier Rousshile donne de sérieux éléments de réponse, tant formellement que dans le fond. Il a fait le tour de l’Europe pour interroger les designers et chercheurs influents dont James Auger, Peter Bil’ak, Sarah Gold ou Antoine Fenoglio. Tous répondent à cette question de l’utilité du designer que l’on relègue régulièrement à un esthète allant à l’encontre des véritables attentes des usagers. Les avancées technologiques, institutions publiques et les modes de vies nouveaux permettent des belles innovations. À travers ces entretiens, Gauthier Rousshile ouvre l’œil sur l’usage qu’un designer, de plus en plus protéiforme, peut faire de ces avancées. Quel rôle a-t-il dans la transformation de nos futurs environnements ? Quelle est aussi sa responsabilité avec de tels outils entre les mains ?

L’interface opentype du documentaire interactif est malléable. Scindé en cinq écrans, l’utilisateur module les fenêtres pour son confort et selon ses préférences. Du texte à l’image, l’approche est didactique : les traductions d’un côté et les intervenants de l’autre. Parce qu’il est parfois plus aisé de comprendre ce qui se dit quand cela se lit, on appréciera le fonctionnalisme du documentaire, conçu aussi, comme un objet.

Site internet du documentaire
Ethics for Design – Gauthier Roussilhe

Par Florian Bulou-Fezard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

17/9 – 16/10 – « Bêtes » de Samuel Eckert

Pour sa rentrée, la galerie Maison Tangible accueille un sacré phénomène : le touche-à-tout Samuel Eckert. L’illustrateur-tatoueur-artiste y vide son sac, de mots abstraits et formes absurdes, y déploie avec malice son univers naïf et pinçant dans un parcours sagement baptisé «Bêtes». Ce solo-show est l’occasion de découvrir ou redécouvrir…

19 & 20/09 – Le Mobilier National et la Manufacture des Gobelins s’ouvrent au public pour les journées du patrimoine

Comme chaque année, ce troisième week-end de septembre est celui des journées du patrimoine. L’évènement donne l’occasion de visiter des lieux emblématiques habituellement fermés au public. C’est justement le cas du Mobilier National et des Gobelins, qui recèlent des trésors du design et de l’artisanat français. Ce week-end, vous pourrez…

17/09 > 17/10 – Lignes de Julien Gachadoat à la galerie Métavilla

L’artiste bordelais Julien Gachadoat explore les possibilités du dessin génératif en créant des oeuvres produites par des algorithmes, laissant également une grande place au hasard et à l’imprévu. En mêlant formes géométriques et répétitions spatiales il travaille à l’émergence de formes abstraites. Il développe lui même ses propres outils en…

14/09 > 18/09 – SWISS DESIGN AWARDS 2020 FAILURE IS NOT AN OPTION?

Les Swiss Design Awards proposent cette année, en conséquence de l’annulation de l’exposition et du concours due au COVID-19, un programme alternatif sur le thème « Failure is not an Option?“, qui permettra aux participants du concours et aux expert.e.s du domaine du design de partager leurs impressions et leurs connaissances…

08/09 > 29/10 – Lucy + Jorge Orta au Drawing Lab

Officiant depuis le début des années 1990, le duo Lucy + Jorge Orta a déjà fait l’objet de nombreuses expositions monographiques dans le monde entier. Leur pratique du dessin, à la croisée de l’ornementation et de la critique sociale et environnementale, dévoile une sensibilité et une acuité pour les questions…

2 > 20/9 – Chair de graphisme – Esquisses de signes actuels

Le Centre Tignous d’Art Contemporain à Montreuil accueille pour la rentrée « Chair de graphisme – Esquisses de signes actuels », une exposition impulsée par la commissaire Valérie Voyer. L’occasion de présenter les travaux de recherches, si important mais habituellement invisibles, de 5 acteurs du graphisme : Thomas Brosset, Helmo, Le PasQueBeau, Melody Lu…

05/09 > 12/09 – Marianne Guedin à la co.galerie

« Pour sa première exposition de la rentrée, la co.galerie décide de s’offrir une Serre Plastique où nos plantes, parfois seules pendant nos vacances prolongées pourront ici s’épanouir, se rafraichir, se rencontrer, s’amuser. C’est aussi la nature de l’été qui se prolonge à travers un nouvel environnement urbain où le plastique…

Flux

Le Maintenant Festival vient de dévoiler sa programmation

Du 2 au 11 octobre, Rennes accueillera la vingtième édition du Maintenant Festival, évènement dédié à l’art, la musique et aux nouvelles technologies. Pendant 10 jours, la ville bretonne sera rythmée par des expositions, des concerts, des conférences qui feront la part belle au numérique et à la dimension expérientielle…

L’appel à candidature pour les Puces de l’Illu #8 est lancé

Le Campus Fonderie de l’Image, organisme de formation en design graphique et numérique situé à Bagnolet, vient tout juste de lancer l’appel à candidature pour la 8e édition des Puces de l’Illu. L’évènement aura lieu les 5 & 6 décembre prochains. Depuis 8 ans, il met en avant la diversité…

100 places à gagner pour les expositions du Centre Pompidou

Le jeu-concours est terminé. En cette rentrée qui voit la ré-ouverture de nombreux musées, étapes: vous fait gagner 100 billets pour les expositions du Centre Pompidou. Au nombre de 5 par gagnant.es, les places sont valables jusqu’au 20 janvier 2021. Pour tenter de gagner, il suffit d’envoyer un mail à…

Ressources

Typologie, un nuancier de la typo française

Afin de mettre en avant la diversité et la singularité de la création de caractères française, le studio recto verso lance Typolgie, un nuancier de la typo. L’idée de reprendre ce format familier des graphistes est plutôt originale et bien trouvée pour mettre l’accent sur une discipline qui foisonne de…

POSE une webapp pour vous aider à illustrer des personnages

Si on n’ose pas se l’avouer, certains outils sont tout de même bien pratiques pour combler des lacunes en dessin. Dans ce registre, nous sommes tombés sur POSE. Cette webapp développée par le designer Gal Shir est d’une aide précieuse pour créer des personnages proportionnés. La principale difficulté lorsque l’on…