La campagne contre les discriminations subies par les personnes LGBTQ+ détournée

La campagne de lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle et à l’identité de genre, organisée par Santé Publique France, fait l’objet de critiques de personnes concernées. Parmi les initiatives de détournement de la campagne, les affiches “République Gouinistan”, conçues par deux directeur·trices artistiques, sont relayées sur les réseaux sociaux. Agacé·es par l’invisibilisation des personnes queers, toutes montrées de dos dans la campagne, Anne Darrigrand et Louise Hucheloup Trillard détournent les messages et visuels, pour imaginer une communication plus festive et représentative.

Détournement d’affiche de la campagne contre les discriminations subies par les personnes LGBTQ+ de Santé Publique France, par Anne Darrigrand et Louise Hucheloup Trillard



Une campagne nationale contre les discriminations subies par les personnes LBGTQ+


Créée en 2021, la campagne nationale de Santé Publique France contre les discriminations subies par les personnes LGBTQ+, est renouvelée pour l’année 2022. Les affiches de celle-ci, “Face à l’intolérance, à nous de faire la différence”, montrent des personnes dans les bras les unes des autres, avec des mentions tels que “oui, mon père est gay”, “oui, ma fille est lesbienne” ou encore “oui, ma petite-fille est trans”. En 2021, les services de police et de gendarmerie ont enregistré 3 790 atteintes commises en raison de I’orientation sexuelle ou de I’identité de genre. L’association l’Autre Cercle signale qu’une personne LGBT sur quatre a été victime d’au moins une agression anti-LGBT au travail.


Des choix de communication critiqués


Les affiches de la campagne “Face à l’intolérance, à nous de faire la différence” ont cependant fait l’objet de critiques. Une série d’affiches parodiques, estampillée “République Gouinistan” et “Santé Queer France” ont notamment été créées par deux directeur·trices artistiques, Anne Darrigrand et Louise Hucheloup Trillard. “Dans la campagne originale, les personnes concernées sont toutes de dos : elles sont invisibilisées” précisent Anne Darrigrand et Louise Hucheloup Trillard, et ajoutent que “les personnes présentées de face sont hétérosexuelles, elles affichent des visages souriants et bienveillants. Elles sont félicitées d’accepter leurs proches LGBTQIA+. Mais, en 2022, ne pas être homophobe n’est plus à féliciter, c’est le minimum !”. Si cette campagne est avant tout destinée aux personnes hétérosexuelles et se veut éducative, les deux directeur·trices artistiques estiment que “plutôt que de valoriser les personnes hétérosexuelles, il faudrait présenter la réalité du quotidien des personnes queer : les discriminations qu’iels subissent notamment”. Les deux designers souhaiteraient aussi des campagnes destinées aux personnes queer, à l’occasion du mois des fiertés.


Vers une campagne plus festive et représentative


Afin de rendre la campagne de Santé Publique France plus représentative et plus festive, Anne Darrigrand et Louise Hucheloup Trillard ont détourné, avec humour, les affiches. En puisant dans la culture cinématographique, littéraire, musicale et queer, iels mettent en valeur des écrivain·es féministes et lesbiennes comme Virginie Despentes ou Valérie Solanas, mais aussi des auteurs queer comme Tal Madesta et Juliet Drouar. Les références partagées à Mulan, Sex Education ou encore Princesse Mononoké permettent de s’adresser à un grand nombre de personnes. D’autres références plus confidentielles, comme l’affiche représentant Rebeka Warrior, chanteuse et musicienne lesbienne, membre du groupe Sexy Sushi, sont principalement comprises par la communauté LGBTQ+. Ce sont aussi des affiches “moins rapidement arrachées dans la rue” ajoutent Anne Darrigrand et Louise Hucheloup Trillard. Le logo de la République française, ainsi que celui de Santé Publique France, prennent les couleurs de drapeaux LGBTQ+. Le terme de “fraternité”, de la devise de la Nation, est remplacé par “adelphité”, une notion non genrée désignant la solidarité entre ses semblables. “Nous avons voulu transmettre des messages à différents degrés” concluent Anne Darrigrand et Louise Hucheloup Trillard, pour qui le graphisme et le détournement peuvent se mettre au service d’une communauté souvent invisibilisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Agenda

Du 21 au 27 août 2022 → Rencontres internationales de Lure – La Chancellerie (Lurs-en-Provence)

La 70e édition des Rencontres de Lure porte sur la thématique des générations humaines, techniques et (typo)graphiques. Passage de la photocomposition à la Publication Assistée par Ordinateur, apparition de la typographie variable, dialogue entre le web et le print… Voici quelques-unes des thématiques développées par les conférencier·ères. La chercheuse et…

Les 27 et 28 août 2022 → Paréidolie ‣ Salon international du dessin contemporain – Château de Servières (Marseille)

Le salon international du dessin contemporain, Paréidolie, revient à Marseille pour une neuvième édition. Il réunit 14 galeries françaises et européennes. Une programmation associée, incluant plusieurs cartes blanches, est à découvrir. Un espace au sein du salon est dédié au dessin vidéographique. Enfin, le travail du duo d’artistes Magali Daniaux…

Jusqu’au 15 janvier 2023 → Unidentified Flying Object (UFO), performer l’architecture – Frac Centre-Val de Loire (Orléans)

Le Frac Centre-Val de Loire organise une exposition monographique présentant les œuvres du groupe d’architectes italiens UFO. Investissant différents champs d’expression comme le design, la bande-dessinée, l’architecture ou encore le cinéma, UFO imagine des créations au service d’une contre communication politique. Créé en 1967, ce mouvement de design radical, faisant…

Du 15 juillet au 11 décembre 2022 → Triennale de Milan – Milan

La 23e exposition internationale de la Triennale de Milan « Inconnus inconnus. Une introduction aux mystères » est placée sous le commissariat d’Ersilia Vaudo, astrophysicienne, et de Francis Kéré, architecte. Elle est dédiée à notre part d’ignorance, avec des sujets qui vont de l’évolution des villes à celle des océans,…

Du 7 juillet au 8 janvier 2022 → Nanda Vigo, l’espace intérieur – Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux (Bordeaux)

Le musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux consacre une exposition immersive à Nanda Vigo. Plusieurs environnements et installations historiques, démolis pour la plupart, sont reconstitués et mêlent verre, aluminium, miroir ou encore néons. Est aussi présentée, la série d’objets iconiques que sont les sculptures géométriques de l’artiste,…

Feed

Pour une philosophie visuelle avec Ruida Si

Designer graphique et illustratrice diplômée de l’école Conte et de Musashino Art University, Ruida Si publie aux éditions Lars Müller Publishers “Visual Philosophy. Thoughts on I and We”. Tentative de penser graphiquement la manière dont se déploie la vie et dont est structuré notre monde, l’ouvrage explore les possibilités de…

Trois plateformes de recherche en design

La recherche en design a la caractéristique d’être interdisciplinaire. Elle mêle une approche contemporaine du design – théorique et pratique – aux sciences humaines et sociales. Développée dans les universités, les écoles ou de manière indépendante, la recherche en design se diffuse de façon classique à travers des revues de…

Les 37 sélectionné·es du Marché d’objets graphiques

Le Marché d’objets graphiques d’étapes: a lieu les 3 et 4 septembre à la Cité Fertile de Pantin. 37 designers, studios, créateurs, créatrices et éditions ont été sélectionné·es pour participer à cet événement. Ils et elles proposent à la vente des objets graphiques de toutes sortes : céramiques, impressions, objets…

Roxane Jubert et la typographie sur France Culture

La graphiste et typographe Roxane Jubert intervient dans l’émission “Sans oser demander” sur France Culture. Diplômée d’un doctorat en histoire de l’art de la Sorbonne, elle a étudié la typographie à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, l’ANRT et à l’école Estienne. Elle est chercheuse et enseigne à l’École nationale…

Ressources

Trois plateformes de recherche en design

La recherche en design a la caractéristique d’être interdisciplinaire. Elle mêle une approche contemporaine du design – théorique et pratique – aux sciences humaines et sociales. Développée dans les universités, les écoles ou de manière indépendante, la recherche en design se diffuse de façon classique à travers des revues de…

Roxane Jubert et la typographie sur France Culture

La graphiste et typographe Roxane Jubert intervient dans l’émission “Sans oser demander” sur France Culture. Diplômée d’un doctorat en histoire de l’art de la Sorbonne, elle a étudié la typographie à l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, l’ANRT et à l’école Estienne. Elle est chercheuse et enseigne à l’École nationale…

Le design indiscipliné avec le podcast Dessin Dessein

Le trente-deuxième épisode du podcast portant sur le design “Dessin Dessein” vient de paraître. Créé par Laure Choquer en 2019, “Dessin Dessein” donne la parole à différents designers, chercheur·euses ou encore enseignant·es et interroge le design comme champ interdisciplinaire, mêlant sciences et sciences humaines. Fondé en 2019 par Laure Choquer,…