L’art numérique s’exporte en Géorgie grâce au festival Digital Tbilisi

Vous connaissez certainement Scopitone, un de nos festivals préférés, à la croisée des arts numériques, du design et de ce qui se fait de mieux en terme de cultures contemporaines ? Mais connaissez-vous Digital Tbilisi, son cousin géorgien, premier festival du genre de son pays ? Ce dernier aura lieu du 25 au 27 octobre prochain, dans un pays malmené par les crises politiques, où la culture peine à se faire entendre.

L’identité visuelle du festival a été développée par les étudiant de l’E-artsup Toulouse à partir de caractères d’un vieil alphabet géorgien

On savait Tbilisi à la pointe des soirées clubbing et des musiques qui vont avec, mais on ne savait encore pas grand chose de son vivier de designers et d’artistes numériques. Digital Tbilisi est donc là pour pallier à ce manquement. Placé sous l’égide du festival Scopitone, il propose une programmation variée basée sur le dialogue entre artistes français et géorgiens, d’univers et de disciplines différentes. Le vidéaste Mickaël Lafontaine présentera ainsi une cartographie sonore de Tbilisi réalisée en collaboration avec des artistes locaux, quand Guillaume Marmin magnifiera la musique du duo électronique local, Kordz. Le festival donnera également l’occasion à plusieurs designers français d’exporter leurs oeuvres aux confins de l’Europe. C’est le cas de Chevalvert et son installation Murmur, ou Joanie Lemercier et sa Montagne.

Ces oeuvres seront présentées dans des lieux patrimoniaux de la ville, tels que le Musée national de Géorgie, et d’autres, emblématiques de son renouveau, comme le club KHIDI. Ville millénaire classée au patrimoine mondial de l’Unesco, Tbilisi n’est pas en reste en ce qui concerne les infrastructures et monuments à faire valoir. Sa position, au carrefour de plusieurs cultures et ancienne étape obligatoire sur la route de la soie, en fait une ville à la grande diversité et richesse culturelle. Véritable aubaine pour les quelques oeuvres destinées à être montrées dans l’espace public lors du festival. La rencontre entre l’ancien et le contemporain s’y avèrera très certainement du meilleur effet.

Paralysée par des crises politiques successives et une relation conflictuelle avec son voisin Russe, la Géorgie peine à faire émerger des initiatives culturelles innovantes sur son territoire. Digital Tbilisi mérite ainsi tout notre soutien.

2 responses to “L’art numérique s’exporte en Géorgie grâce au festival Digital Tbilisi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

11/7 > 1/11 – Anja Kaiser, Undisciplined toolkit. Design graphique et féminisme au Centre National du Graphisme Le Signe

La chercheuse et designer graphique féministe Anja Kaiser est à l’honneur tout l’été au Signe, Centre National du Graphisme. Par sa pratique elle soutient des projets et des commanditaires féministes et émancipateurs. En abordant le féminisme d’un point de vue historique et politique, la jeune femme entend questionner les représentations…

Waterfalls, une exposition en ligne de Thomas Danthony

Avec sa nouvelle exposition Waterfalls, Thomas Danthony nous invite dans une nouvelle sorte d’évasion virtuelle. En effet, dans ce parcours en ligne, il présente une série méditative sur les chutes d’eau, phénomène naturel qu’il observe, en tentant de capturer la beauté dans la surprise. Par leur verticalité, les chûtes d’eau…

1/07 > 29/08 – Joan Cornellà, Paris Solo Show à la Galerie Arts Factory

Le dessinateur de bande dessinée et illustrateur barcelonais Joan Cornellà a la gâchette facile quand il s’agit l’humour noir. Après une invasion des réseaux sociaux, plusieurs bandes dessinées et travaux éditoriaux, l’espagnol continue dans sa lancée et piétine avec jubilation le politiquement correct. Racisme, pauvreté, handicap, maladies, mutilation, Cornellà se…

01/07 > 23/09 – Rêves à la SLOW Galerie

Du 1er juillet au 23 septembre, la SLOW Galerie réunit 60 illustrateurs pour « Rêves », une exposition d’illustrations réalisées pendant le confinement. Les 60 personnalités qui s’y expriment sont autant de point de vue, d’esthétiques, de sensibilités, de désirs, de rêves en somme. La pratique du dessin a été pour ces…

Flux

Le festival des Chatons d’or dévoile le palmarès de son édition 2020

Chaque année depuis 9 ans ans, le festival des Chatons d’or dévoile et récompense une nouvelle portée de contenus inspirants, avec l’ambition de faire émerger les idées et les talents. Dans un contexte de crise sanitaire, où toutes les composantes de notre société sont remises en cause, la manifestation s’est…

Ressources

Typologie, un nuancier de la typo française

Afin de mettre en avant la diversité et la singularité de la création de caractères française, le studio recto verso lance Typolgie, un nuancier de la typo. L’idée de reprendre ce format familier des graphistes est plutôt originale et bien trouvée pour mettre l’accent sur une discipline qui foisonne de…

POSE une webapp pour vous aider à illustrer des personnages

Si on n’ose pas se l’avouer, certains outils sont tout de même bien pratiques pour combler des lacunes en dessin. Dans ce registre, nous sommes tombés sur POSE. Cette webapp développée par le designer Gal Shir est d’une aide précieuse pour créer des personnages proportionnés. La principale difficulté lorsque l’on…