Le Graphic Design Festival Breda en 4 étapes

Une fois tous les deux ans, un stop à Breda s’impose pour les amateurs de graphisme. La petite ville des Pays-Bas accueille le Graphic Design Festival, manifestation qui s’est construite une solide réputation au cours de la dernière décennie. Cette année, l’évènement s’est déroulé du 25 septembre au 25 octobre, et nous avons trouvé un créneau de 24 heures pour arpenter le festival et découvrir sa programmation.

Après 3h30 de train en provenance de Paris, surprise à l’arrivée, la gare a totalement changé, le paysage est méconnaissable. À la place des travaux, un énorme bâtiment s’est érigé. Il va falloir apprivoiser ce nouveau Breda.
Sans plus attendre, direction le QG du festival. En traversant le centre-ville on remarque que lui, en revanche, n’a pas bougé d’un centimètre. Le parc et la fontaine sont toujours là, seul le mauvais temps s’est invité à la partie.


Arrivé au point d’informations, quelques mots échangés avec Dennis Elbers de la team GDFB permettent de m’éclairer sur les moments forts de ce parcours, et c’est armé d’une petite carte que je me lance dans cette exploration du festival.


À seulement quelques mètres, c’est l’exposition « What Do You Do? » qui s’offre en premier. Installées en plein air, les 50 affiches répondent visuellement à cette question qui est régulièrement posée aux designers. La sélection résulte d’un appel à projet qui a recueilli plus de 1400 participations provenant des 4 coins du monde, avec environ 60 nationalités différentes. Le résultat est forcément hétérogène et on se plait à observer ces créations une à une, à en relever la variété des formes et des inspirations. À noter parmi les nombreux néerlandais, la présence du français Palace Palace.


Le chemin se poursuit ensuite dans un tunnel, ou plutôt une entrée de parking dans laquelle a été placée une installation réalisée par Trapped in Suburbia. Le studio hollandais a imaginé un dispositif baptisé « 50 posters in 3 seconds » qui explore les liens entre analogue et digital, image et son. À chaque passage de voiture, les affiches sonores réagissent. Une expérience unique qui fait appel à nos yeux mais aussi à nos oreilles.


Toujours à l’extérieur, « Blind Walls Gallery ». Au fur et à mesure des années, le festival fait intervenir des artistes sur les murs du centre afin d’y insuffler un vent de créativité. Toutes ces surfaces sont envisagées comme des cartes blanches et redonnent de la couleur à une vieille tradition de la ville. Cela peut paraître surprenant, mais le premier mur peint de Breda date de 1520. À l’époque, il fût imaginé comme un symbole de liberté et de prospérité. Chacune des interventions fait écho à cette pièce, aujourd’hui presque entièrement disparue. On apprécie la fresque géante de Job Wouters, réalisée avec 8 bombes de peintures reliées sur un même axe en fer. Pas facile à manipuler !



http://etapes.com/system/47950/large/1448990258.JPG

Enfin l’exposition qui a vraiment attiré notre attention : « The Declaration of Deconstructed Typography ». Montée par le studio Novo Typo, il s’agit d’un super projet qui consiste à déconstruire des typographies digitales, pour en faire des caractères en bois et ensuite les reproduire sur des affiches avec des techniques d’impression traditionnelles. Dans la salle d’exposition, on se prend une razzia de lettres. Sur les murs et disposées sur des palettes en bois, il y en a partout, comme si la police entière était sortie de l’écran pour révéler toute son étendue. La réflexion amenée par ce projet nous pousse à concevoir le processus de création différemment et en inversant la tendance, le studio montre que le résultat est d’autant plus surprenant. Une marche à suivre.

Le soir, la journée s’est terminée par une série de rencontres. Ce fut l’occasion de voir la mécanique qui se cache derrière le travail de la talentueuse Hansje van Halem ou d’observer l’évolution du parcours du studio allemand I Like Birds.

Le reste de la programmation est visible sur le site internet du festival et dans notre galerie d’images.

http://gdfb.nl

Photos : Charles Loyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En bref...

I.M Pei, l’architecte de la pyramide du Louvre, est décédé

C’est à l’âge de 102 ans que l’architecte qui, contre vents et marées a gratifié le Louvre d’une entrée pour l’époque futuriste, et aujourd’hui emblématique, décède dans la nuit de mercredi à jeudi. « Pour la vie et pour la lumière » En 1981, François Mitterrand fait appel au déjà très célèbre Ieoh Ming Pei à l’occasion du projet international « Grand Louvre ». Cette réhabilitation l’architecte la qualifie de « gros défi ». Il la réalise alors avec ambition et controverses, mais toujours « pour la vie et pour la lumière » dit-il. Pourtant, lorsqu’il présente cette pyramide en verre, sa proposition est loin de faire l’unanimité.…

D&AD a les yeux rivés sur le futur

Le 21 mai 2019, la 57e édition du D&AD festival s’ouvrira pour 3 journées d’échanges, d’expositions et de conférences. Designers et professionnels des industries créatives et de la communication se réuniront à Londres pour questionner la capacité du design à imaginer le futur. « Shaping the future », le thème choisi cette année, sonne donc comme le leitmotiv de tous les designers et donne lieu à nombre d’interprétations. Nous avons demandé à Marian Bantjes et Sagi Haviv, en tant que présidents des jurys de Typographie et de Design Graphique, quelles étaient leurs attentes.  Marian Bantjes, Designer, Typographe et Illustratrice, présidente du jury…

Pursuit of Sound : histoire de tortiller des hanches

Le temps du festival Motion Motion, l’installation Pursuit Of Sound de l’agence Biborg et de l’artiste 20syl pose ses valises à Nantes pour vous faire danser. Présentée pour la première fois lors de la dernière Digital Week à Saint Nazaire, cette expérience interactive s’invite à nouveau auprès du grand public, avec pour ambition, de faire jouer, découvrir et danser, petits et grands. Cette collaboration, issue d’une collaboration fructueuse entre une agence digitale et un musicien, a pour but de croiser les univers pour les rendre plus accessibles. Ici, l’art numérique et la musique sont intrinsèquement liés. L’installation basée sur la…

Chanel étapes:

Les classiques de Chanel illustrés par les enfants !

La fête des mères c’est beaucoup de colliers de nouilles, de boîtes à bijoux et de dessins griffonnés, toujours avec amour. La marque de haute couture Chanel l’a bien compris et s’empare de l’esprit Do It Yourself, entre nostalgie et marketing. Le chef de création digitale, Vincent Fichard, explique que la campagne reprend les créations des enfants de leurs salariés qui, aux bureaux, s’amusent à redessiner les classiques de la marque. Chanel réussit, le temps d’une fête, à s’éloigner de son image haut de gamme pour se tourner vers quelque chose de plus naïf et spontané.

Flux

D&AD a les yeux rivés sur le futur

Le 21 mai 2019, la 57e édition du D&AD festival s’ouvrira pour 3 journées d’échanges, d’expositions et de conférences. Designers et professionnels des industries créatives et de la communication se réuniront à Londres pour questionner la capacité du design à imaginer le futur. « Shaping the future », le thème choisi cette…

Pursuit of Sound : histoire de tortiller des hanches

Le temps du festival Motion Motion, l’installation Pursuit Of Sound de l’agence Biborg et de l’artiste 20syl pose ses valises à Nantes pour vous faire danser. Présentée pour la première fois lors de la dernière Digital Week à Saint Nazaire, cette expérience interactive s’invite à nouveau auprès du grand public,…

LEGO crée des briques en braille pour les enfants malvoyants

La marque danoise de jeux de construction ramène l’amusement, l’apprentissage et l’inclusivité au cœur de ses préoccupations avec son nouveau projet : les LEGO Braille Bricks. Alors que l’Organisation Mondiale pour la Santé estime que 19 millions d’enfants dans le monde son malvoyants, LEGO souhaite accompagner les handicaps en ramenant…

Ressources

étapes: Adobe Gemini

Peindre à l’aquarelle et à l’huile avec Adobe ?

Reproduire les textures et les couleurs des peintures à l’aquarelle et à l’huile sur tablette graphique ? Avec Adobe et le projet Gemini, cela sera bientôt possible ! Présenté en octobre 2018, le programme, pas encore tout à fait terminé, devrait voir le jour cette année, d’abord pour iPad puis…

Helvetica Now étapes

La police reine Helvetica a trouvé sa descendante

Ce 9 avril, Monotype a lancé une nouvelle version de la police de caractères la plus utilisée au monde : Helvetica. Très justement intitulée Helvetica Now, elle répond notamment aux contraintes modernes liées aux nouvelles applications de la typographie à l’écran. Une police de caractères développée en trois tailles optiques…

Print Odyssey : kit de survie pour graphistes et imprimeurs

Le monde de l’impression peut s’avérer être une véritable aventure, et ça Print Odyssey l’a bien compris. Dans son kit à la destination des graphistes et imprimeurs, l’entreprise rassemble tout le nécessaire pour une pratique de l’impression moderne et efficace. Du format, au pliage, à la reliure ou à la…