Le graphisme joyeux de Marta Veludo

Talents à Suivre part à la rencontre de la jeune génération de créatifs à travers le monde et les disciplines du design graphique. Une rubrique en partenariat avec Adobe.


Originaire du Portugal, étudiante en Espagne, Marta Veludo fonde son studio en 2013
 à Amsterdam. À la fois graphiste, directrice artistique ou encore illustratrice, la jeune créatrice distille son style pop et hypercoloré sur toutes formes de supports. De la pochette vinyle à l’affiche, elle développe un univers acidulé emprunt d’une bonne humeur communicative.

Suivre le travail de Marta Veludo
Site Internet : www.martaveludo.com/
Instagram : martaveludo


Recherches pour le poster du Paris Graphic Design Festival 2017, commandité par Frenchfourch.

Pouvez-vous nous dire quel est votre parcours, votre formation ?
Je suis originaire de Lisbonne et j’ai débuté mes études aux Beaux-Arts, en sculpture pour être plus précise. Cela ne me convenait pas vraiment et j’ai décidé de m’orienter vers le graphisme. Je suis donc partie étudier à Caldas da Rainha, au nord de Lisbonne. Ensuite, j’ai poursuivi mes études par un master de design graphique à l’Université ELISAVA, au cœur de Barcelone. Mon dernier stage était chez No-Domain, où j’ai commencé à travailler. J’ai beaucoup appris avec eux, avec Ana Mirats aussi et plus tard à Amsterdam avec Matte Studio.


Poster pour le festival de musique Dice situé à Utrecht aux Pays-Bas.

Comment avez-vous décidé de créer votre studio ?
Après avoir travaillé dans différents studios, tout en poursuivant des projets personnels, j’ai décidé de suivre mon propre chemin et de voir si je pouvais réussir. Le début est difficile pour tout le monde je suppose. Il faut essayer de trouver sa place sur le marché tout en développant son travail et son style. Mais par la suite, tout (ou presque) est génial. Actuellement, je travaille avec une équipe de deux stagiaires et lorsque les projets s’y prêtent, j’engage des freelances. Je pense peut-être à m’agrandir ! J’ai décidé d’installer mon studio à Amsterdam car c’est une ville formidable pour travailler et pour vivre, je vais y rester encore un petit moment je pense.


Création de l’identité visuelle de la marque de lunettes Dick Moby, basée à Amsterdam.

Votre travail comprend de la direction artistique, du branding, du set design, de l’illustration : y a-t-il un domaine qui vous intéresse particulièrement ? Où cherchez-vous plutôt la diversité ?
J’aime être capable dans mon travail d’explorer des disciplines et des processus variés. C’est ma définition du luxe ! Toutes ces pratiques ont des particularités qui m’attirent, en choisir une serait absurde. Je les imagine comme un gâteau en arc-en-ciel. Chacune d’elles est une couleur, chaque couche est vraiment savoureuse et il est impossible de s’empêcher de les combiner. J’aimerais apprendre un peu de 3D, pour pouvoir en jouer sur mes affiches ou dans la création d’identités. C’est la prochaine chose à faire sur ma liste !

Quelles sont vos techniques de travail ?
Je fais beaucoup de recherches : je dessine un peu, j’élabore des motifs avec des Poscas, je découpe du papier pour trouver des formes. Bien sûr je fais beaucoup d’essais et d’erreurs. En ce qui concerne les logiciels, j’utilise principalement Adobe Illustrator et Photoshop. Puis Indesign, After Effects et Premiere.



En collaboration avec Sue Doeksen et Ricardo Leite, Marta Veludo conçoit une invitation au réveillon de Noël qui se transforme en papier cadeau.

Vos productions sont très colorées, joyeuses et ludiques, est-ce une sorte de « marque» que vous essayez de développer ? Diriez-vous que vous avez un style graphique spécifique ?
Oui, j’ai un style très spécifique. Je pense que c’est juste une combinaison de ce qui m’inspire et le fait que je suive une règle précise : au moins 80% de mon travail doit être amusant et joyeux.


Comment imaginez-vous l’évolution de votre style ? Diriez-vous que vous êtes influencée par les tendances du moment, ou votre style évolue-t-il selon vos rencontres, les techniques que vous utilisez ?
C’est un mélange de tout cela. Par exemple, j’utilise la couleur rose depuis longtemps, bien avant l’apparition du terme « rose millennial ». C’était une couleur que j’aimais utiliser, avec laquelle je me sentais à l’aise. Maintenant ça m’est passé. Je suppose que ça vient avec l’âge ! Les gens que l’on rencontre et le développement personnel sont très importants. Notre environnement et le fait de grandir, d’évoluer sont des facteurs considérables sur le rendu du travail.



Sous la direction de la filiale de cosmétique russe L’Étoile,
Marta Veludo imagine la marque de maquillage Soda.Créée en collaboration avec Another Studio, elle cible la génération Z.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le projet Soda ?
Soda est une marque de maquillage créée et développée par une société de cosmétiques russe appelée L’étoile. Dès le début, ils savaient qu’ils souhaitaient cibler un public jeune, de filles et de garçons, entre 15 et 20 ans. Mon style correspondait parfaitement à leurs attentes. Anne Laarhoven et moi-même avons élaboré le nom, la stratégie de marque, l’identité visuelle, le packaging et la mise en espace des points de vente. C’est un projet énorme avec une multitude de possibilités amusantes, y compris de nombreuses collaborations avec des artistes et des photographes !

Quels sont les futurs projets qui vous intéressent ?

Je suis impatiente de travailler avec une marque de montres, probablement l’année prochaine. Pour le moment, j’imagine l’ensemble de l’identité d’une marque de vêtements de sport. C’est un véritable défi pour moi !

Pouvez-vous nous expliquer votre interprétation du sujet « pas mon genre » ?

Mon interprétation est littérale. Vous pouvez naître dans le mauvais corps, avoir un mélange de genres ou ne vous identifier à aucun. Avec l’œuvre que j’ai réalisé à partir des logiciels Illustrator, Photoshop et Dimension, je souhaitais simplement mettre en valeur les variétés de genres ou des non genres. En plus de célébrer tous les genres, j’ai voulu les valoriser par la représentation de drapeaux. Pouvoir à la minorité ! Aux moins connus ! Aux débutants !

Propos recueillis par Marion Bothorel

www.martaveludo.com/


Avec Adobe Creative Cloud, 
trouvez l’inspiration et faites-vous connaître.

L’accès aux applications Adobe incluant les incontournables Photoshop, Illustrator ou InDesign, les nouveautés comme Adobe XD ou Dimension, ainsi que les services associés tels qu’Adobe Portfolio pour exposer vos travaux. Puisez votre inspiration dans les ressources Adobe Stock directement depuis vos applications Creative Cloud. Bénéficiez de modèles intégrés dans Photoshop et Illustrator pour gagner du temps dans vos projets.
Découvrez Creative Cloud !

http://adobe.ly/1MTkdgr

design indaba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

Andymation flipbook

Le cinéma dans le flipbook avec Andymation

Andymation rejoue dans un folioscope moqueur la scène finale d’Avengers Infinity War. Les folioscopes, plus communément appelés flipbook, sont des petits livrets de dessins. Feuilletés rapidement, ils donnent à l’œil l’illusion de mouvement. Faciles à réaliser, cela n’a pas empêché le flipbook d’Andymation de devenir viral. Pour rejouer la très raillée séquence « Mr Stark I don’t feel so good », il suffit de se munir d’un crayon, de papiers et de beaucoup de patience. Voir son profil Instagram.

Guardian weekly children issue on climate change

Le Guardian Weekly sur le changement climatique illustré par des enfants

C’est bien connu, la vérité sort de la bouche des enfants. Pourtant, rares sont les occasions de les entendre sur ce que l’on considère comme des « sujets d’adultes ». La semaine dernière, le Guardian Weekly, leur a tendu une perche en leur confiant le design de sa couverture. L’hebdomadaire consacrait une grande partie de ses pages au changement climatique, notamment au travers le regard des jeunes générations. La prise de parole de l’adolescente suédoise Greta Thunberg a marqué les esprits et transmis un message fort au monde entier. L’édition « Kids v Climate Change » lui offre une répercussion. Le directeur artistique de…

Installation cinétique marque Hem

Des confettis pour une installation cinétique et colorée

Pour son arrivée à Los Angeles, la marque de mobiliers suédois Hem a fait appel à Clark Thenhaus. Le designer imagine son identité architecturale et d’un patio bétonnais, en fait une vraie installation graphique. Confettis et serpentins colorés semblent comme y tomber du ciel. Le designer repense l’atrium telle une architecture vivante et cinétique, qui invite à l’échange au sein du nouveau showroom de la marque.

Flux

Eunkyoung Son rejoue les scènes de cinéma

L’illustratrice Eunkyoung Son rejoue le cinéma

L’illustratrice Eunkyoung Son réinterprète les plus iconiques scènes de cinéma. Sa palette est chaude et son coup de pinceau précis. De Call Me By Your Name à Thelma et Louise en passant par Roman Holiday, les scènes sont reconnaissables entre mille. Sa touche réaliste contraste avec les larges aplats de…

Les portraits typographiés de Sam Rodriguez

Le terrain de jeu de Sam Rodriguez s’étend sur toute la ville de San José en Californie. Fort de ses expérimentations en studio, il sait révéler au public le meilleur de ses portraits. Sur les visages, courent et s’implantent comme de nouveaux traits, des lettres hybrides et fluctuantes. Reflets des…

design indaba

Top news

Les Sorties Graphiques de février #3

Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique. Le Brand Day Paris par Monotype, au Showroom République Le spécialiste en identité visuelle, Monotype, organise ce jeudi 21 février, le Brand Day. Rendez-vous international rassemblant des marques de…

Ariel Sun illustration applat

L’ombre et la lumière dans les illustrations d’Ariel Sun

Les illustrations d’Ariel Sun font collaborer couleurs, lumière crue et ombres franches. Minimaliste dans l’âme, elle aime offrir des espaces assez aérés pour laisser l’imagination les compléter. Ses environnements colorés fonctionnent comme de doux instants à vivre et à se projeter. Suivre le travail d’Ariel Sun : ici

Eunkyoung Son rejoue les scènes de cinéma

L’illustratrice Eunkyoung Son rejoue le cinéma

L’illustratrice Eunkyoung Son réinterprète les plus iconiques scènes de cinéma. Sa palette est chaude et son coup de pinceau précis. De Call Me By Your Name à Thelma et Louise en passant par Roman Holiday, les scènes sont reconnaissables entre mille. Sa touche réaliste contraste avec les larges aplats de…