Le KIKK Festival réinvestit Namur du 1er au 4 novembre

On sait depuis bien longtemps que la Belgique regorge d’initiatives innovantes. À Namur, pour la 8ème fois, se tient le KIKK Festival, rendez-vous incontournable dédié aux cultures numériques et créatives. Du 1er au 4 novembre, le festival investit les lieux emblématiques de la ville avec une programmation mariant conférences, expositions et faisant dialoguer des disciplines telles que les arts, les sciences, l’économie ou le design. Ayant vocation à être tourné vers tous, le festival est en grande partie gratuit.

Cette année, la thématique choisie par les organisateurs a pour titre « Species and Beyond ». Vaste proposition qui devrait permettre d’explorer les frontières entre le vivant et le non-vivant et s’extraire d’une vision anthropocentrique du monde. Le KIKK Festival souhaite donc rendre possible l’exploration de ces nouveaux champs faits d’hybridité, de modèles génératifs et d’écosystèmes interactifs à travers cette relation qu’entretient l’art contemporain avec la science et la technologie. Il veut ainsi émettre de nouvelles interrogations et visions du monde, permettant de questionner de façon sous-jacente notre relation à l’Anthropocène.

Pour faire naître cette émulation, la programmation s’étend dans toute la ville à travers une série d’expositions justement nommée « KIKK in Town ». C’est dans une coursive de la cathédrale Saint Aubin que sera présentée Water, oeuvre mirifique qui consiste en un miroir flexible conçu pour absorber les distorsions créées par le poids des visiteurs. Le Jardin des Bateliers accueillera l’oeuvre Woodpeckers, un robot pivert fait de câbles et d’acier qui capte les ondes générées par les appareils téléphoniques et la wifi. Il les rend instantanément perceptibles en les traduisant en figures rythmiques et sonores. L’institut Sainte Marie accueillera quant à lui deux oeuvres. La première, Timid Wilderness, est une métaphore en temps réel de la sensibilité de la nature à nos actes. Elle consiste en des fleurs bioluminescentes sensibles aux sons, qui réagissent instantanément aux bruits émis pas les visiteurs. La seconde, Sonic Jungle, est une oeuvre envoutante qui met nos sens en éveil. Toucher et ouïe sont constamment stimulés dans cette jungle où des lianes munies de capteurs émettent des sons et rendent l’environnement étrangement vivant.

Quant aux conférences, elles réuniront toutes une flopée d’artistes, designers, directeurs artistiques, entrepreneurs pour une quarantaine de prises de paroles qu’on s’imagine très inspirantes. Parmi les speakers, sera présente Nelly Ben Hayoun, designer et cinéaste française qui crée des projets expérientiels à l’intersection de la science, du théâtre, de la politique et du design. Également présents, Marco Coppeto, senior designer chez Ueno ou Graham McDonnell, directeur créatif au New York Times, véritable bible et spécialiste de la création d’histoires visuelles immersives pour les marques.

Les organisateurs ont également pensé aux fêtards avec deux soirées de musique électronique au « bunker, dont une qui accueillera Obsequies, Courtesy et la surdouée Stellar Om Source.
Pour parfaire tout cela, le KIKK Festival s’est doté d’un véritable market de l’innovation et de plusieurs workshops vous permettant de découvrir de nouvelles technologies, techniques et leurs applications concrètes.

Rendez vous pour le KIKK Festival, à Namur en Belgique, du 1er au 4 novembre prochains ! Pour plus de détails sur la programmation, cliquez ici !

Par Léo Bufi

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    News

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains modernes et les processus de sociabilisation en Afrique, autour de la nourriture et la vie dans et en dehors de chez soi. La réflexion menée par les créatifs les a conduit à designer une série d’objets ayant pour thème le « salon urbain ». Chaque objet y a une fonction spécifique censée…

    Casio et le studio Ghibli célèbrent les 30 ans de Kiki la petite sorcière

    Kiki la petite sorcière a 30 ans. C’est un anniversaire qui se doit d’être fêté, et ça, Casio l’a bien compris. En collaboration avec le studio Ghibli, la célèbre marque de montres sort pour l’occasion une édition hommage. Sur un écran bleu nuit se détache le duo culte : Kiki et son acolyte Jiji. Film à succès avec plus de deux millions d’entrées lors de sa diffusion au Japon, c’est là-bas que la montre anniversaire sera vendue au prix de 126€.

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé pour les petits comme pour les grands, des illustrations de livres (les Trois Brigands, Rufus…) ou des scènes érotiques, également conçu des affiches prônant la tolérance, la paix ou la liberté de la presse. Il a inspiré de nombreux dessinateurs et graphistes. Merci pour tout Tomi Ungerer ! image de…

    Emballages graphiques du studio Caterina Bianchini

    Si l’habit ne fait pas le moine, les design des boites cadeaux de la marque britannique Selfridges & Co nous en font en tout cas douter. Le studio Caterina Bianchini a fait d’un simple emballage de Noël un vrai objet de design. Ayant déjà travaillé pour Levi’s, Reebok, Diesel et Lush, le studio n’a eut de cesse de proposer d’audacieux graphismes. Il réitère l’expérience avec ces 4 illustrations colorées et géométriques et font de ces emballages cadeaux, un présent de plus.

    Flux

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…

    Au revoir à Tomi Ungerer

    Tomi Ungerer s’est éteint le 9 février dernier, à Cork où vit une partie de sa famille. Né à Strasbourg, il a produit des dessins par milliers, dont certains sont aujourd’hui exposés dans un musée qui lui est dédié, et qui se trouve dans la capitale alsacienne. Il a esquissé…

  • Top news

    Design Indaba x IKEA

    Design Indaba x IKEA

    Preuve de l’émulation générée par  le festival Design Indaba, la collaboration née il y a deux ans au Cap entre IKEA et un groupe de créatifs africains, sera dévoilée lors de la prochaine édition du festival. Överallt, « tout le monde » en suédois, est une collection inspirée par les rituels urbains…

    Les sorties graphiques de février #2

    Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique. F.A.M.E, Film and Music Experience, à la Gaité Lyrique En cette fin de semaine et pendant tout le week-end, la Gaité Lyrique met cinéma et musique à l’honneur avec…

    Words We Love, la récréation d’Ibán Ramón

    Chaque mercredi, étapes et gràffica tirent le portrait d’un créatif de la scène espagnole ou française. Ibán Ramón est en Espagne un nom qu’on ne présente plus. Son travail, imaginé dans son petit studio à Valence, est connu au delà des frontières. Aujourd’hui, il échange avec Grafficà sur son dernier…