Le KKC Orchestra rappe l’artisanat au côté du studio 6 Lettres

En attendant la sortie de l’album « Artisan » prévue le 4 mai, Le KKC Orchestra dévoile un premier titre éponyme et le clip qui va avec. Comme on peut s’y attendre, il y a du rap, du swing, mais aussi, et c’est une agréable surprise, de la peinture en lettres. Le jeune groupe a en effet collaboré avec Julien Raoult du studio 6 lettres, après l’avoir découvert sur notre site. Flattés d’avoir joué les entremetteurs, nous leur avons demandé de nous livrer quelques détails sur cette association.

Suivre le KKC Orchestra :
Site : http://www.kkcorchestra.com
Label : ULYSSE MAISON D’ARTISTES
Facebook : @lekkcorchestra

Suivre le studio 6 lettres :
Site : http://6lettres.com
Instagram : @6lettres

Aviez-vous déjà fait des clips et que recherchez-vous dans ce moyen de mettre de l’image sur la musique ?
Avec « 1994 » notre 1er clip réalisé par les lyonnais d’AxionKrew et qui est une réussite visuelle, j’ai compris très vite que l’image offrait une seconde vie à notre musique. Pour ce clip tourné à l’envers et en plan séquence, dédicace directe au titre « Drop » de Pharacyde réalisé par Spike Jonze, nous voulions éviter le cliché rap à la campagne équivaut à Kamini et vache. L’équation concept et image de qualité a permis à ce morceau d’avoir une vie, 4 ans après sa sortie.

Comment avez-vous opéré la DA de ce projet pour le titre « Artisan » ?
Il n’y avait pas de DA au départ vu que le morceau « Artisan » est né après notre collaboration avec Julien Raout du studio 6 lettres. Nous avions l’idée d’immortaliser ce moment et d’utiliser ces images pour animer nos réseaux sociaux. Au final cette rencontre nous a offert l’opportunité de défendre des valeurs qui animent notre groupe depuis 10 ans aujourd’hui. Pour ce clip, l’image est brute, sans recherche d’effet mais elle colle au plus près au travail de Julien. Regarder son tracé, ses mains en action et la création de ce nouveau lettrage a autant de sens pour nous que n’importe quelle réalisation de clip à gros budget. Cette volonté de mettre à l’honneur le produit que l’on façonne plus que le produit fini. Brut ne veut pas dire grossier. Sa peinture comme notre vinyle seront encore présents dans cent ans.

Comment en êtes-vous arrivés à collaborer avec 6 lettres et quels ont été vos premiers mots de brief avec lui ?
Mes premiers mots ont été « Bonjour je viens de découvrir ton travail grâce à ton interview sur Etapes et tu es la personne parfaite pour mettre en forme nos idées ». Nous voulions détourner une vieille pub « Bouillon Kub » en KKC, la peindre sur la façade d’une maison dans le Lot. Ces vieilles pubs font partie du décor chez nous et j’ai appris que les personnes qui les réalisaient étaient des peintres en lettres. Julien a été assez fou pour adhérer au projet et comme nous n’avons pas pu peindre une façade chez nous, il s’est vengé en créant un panneau de 7 mètres de long par 2,50m de haut. Le détournement d’une vielle pub et la création d’une typo « KKC » unique faite main.

Qu’est-ce qui vous a surpris/séduit dans son approche du travail manuel ?
La similitude entre son fonctionnement de peintre et notre manière de façonner la musique. La répétition d’un geste, d’une technique travaillée quotidiennement, l’utilisation de connaissances qui ont des centaines d’années, ou la recherche d’une singularité. La petite irrégularité qui pourrait ressembler à une erreur qui au final fait que l’œuvre est unique, que l’on parle du bruit d’une corde de guitare dans un enregistrement ou de la marque du pinceau dans un lettrage.

Pensez-vous collaborze sur d’autres projets ?
D’une manière ou d’une autre on retravaillera ensemble ! Que ce soit pour le groupe ou pour un autre artiste de notre label Ulysse Maison d’Artistes. Musique et graphisme marchent de paire.

Propos recueillis par Charles Loyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En bref...

I.M Pei, l’architecte de la pyramide du Louvre, est décédé

C’est à l’âge de 102 ans que l’architecte qui, contre vents et marées a gratifié le Louvre d’une entrée pour l’époque futuriste, et aujourd’hui emblématique, décède dans la nuit de mercredi à jeudi. « Pour la vie et pour la lumière » En 1981, François Mitterrand fait appel au déjà très célèbre Ieoh Ming Pei à l’occasion du projet international « Grand Louvre ». Cette réhabilitation l’architecte la qualifie de « gros défi ». Il la réalise alors avec ambition et controverses, mais toujours « pour la vie et pour la lumière » dit-il. Pourtant, lorsqu’il présente cette pyramide en verre, sa proposition est loin de faire l’unanimité.…

D&AD a les yeux rivés sur le futur

Le 21 mai 2019, la 57e édition du D&AD festival s’ouvrira pour 3 journées d’échanges, d’expositions et de conférences. Designers et professionnels des industries créatives et de la communication se réuniront à Londres pour questionner la capacité du design à imaginer le futur. « Shaping the future », le thème choisi cette année, sonne donc comme le leitmotiv de tous les designers et donne lieu à nombre d’interprétations. Nous avons demandé à Marian Bantjes et Sagi Haviv, en tant que présidents des jurys de Typographie et de Design Graphique, quelles étaient leurs attentes.  Marian Bantjes, Designer, Typographe et Illustratrice, présidente du jury…

Pursuit of Sound : histoire de tortiller des hanches

Le temps du festival Motion Motion, l’installation Pursuit Of Sound de l’agence Biborg et de l’artiste 20syl pose ses valises à Nantes pour vous faire danser. Présentée pour la première fois lors de la dernière Digital Week à Saint Nazaire, cette expérience interactive s’invite à nouveau auprès du grand public, avec pour ambition, de faire jouer, découvrir et danser, petits et grands. Cette collaboration, issue d’une collaboration fructueuse entre une agence digitale et un musicien, a pour but de croiser les univers pour les rendre plus accessibles. Ici, l’art numérique et la musique sont intrinsèquement liés. L’installation basée sur la…

Chanel étapes:

Les classiques de Chanel illustrés par les enfants !

La fête des mères c’est beaucoup de colliers de nouilles, de boîtes à bijoux et de dessins griffonnés, toujours avec amour. La marque de haute couture Chanel l’a bien compris et s’empare de l’esprit Do It Yourself, entre nostalgie et marketing. Le chef de création digitale, Vincent Fichard, explique que la campagne reprend les créations des enfants de leurs salariés qui, aux bureaux, s’amusent à redessiner les classiques de la marque. Chanel réussit, le temps d’une fête, à s’éloigner de son image haut de gamme pour se tourner vers quelque chose de plus naïf et spontané.

Flux

D&AD a les yeux rivés sur le futur

Le 21 mai 2019, la 57e édition du D&AD festival s’ouvrira pour 3 journées d’échanges, d’expositions et de conférences. Designers et professionnels des industries créatives et de la communication se réuniront à Londres pour questionner la capacité du design à imaginer le futur. « Shaping the future », le thème choisi cette…

Pursuit of Sound : histoire de tortiller des hanches

Le temps du festival Motion Motion, l’installation Pursuit Of Sound de l’agence Biborg et de l’artiste 20syl pose ses valises à Nantes pour vous faire danser. Présentée pour la première fois lors de la dernière Digital Week à Saint Nazaire, cette expérience interactive s’invite à nouveau auprès du grand public,…

LEGO crée des briques en braille pour les enfants malvoyants

La marque danoise de jeux de construction ramène l’amusement, l’apprentissage et l’inclusivité au cœur de ses préoccupations avec son nouveau projet : les LEGO Braille Bricks. Alors que l’Organisation Mondiale pour la Santé estime que 19 millions d’enfants dans le monde son malvoyants, LEGO souhaite accompagner les handicaps en ramenant…

Ressources

étapes: Adobe Gemini

Peindre à l’aquarelle et à l’huile avec Adobe ?

Reproduire les textures et les couleurs des peintures à l’aquarelle et à l’huile sur tablette graphique ? Avec Adobe et le projet Gemini, cela sera bientôt possible ! Présenté en octobre 2018, le programme, pas encore tout à fait terminé, devrait voir le jour cette année, d’abord pour iPad puis…

Helvetica Now étapes

La police reine Helvetica a trouvé sa descendante

Ce 9 avril, Monotype a lancé une nouvelle version de la police de caractères la plus utilisée au monde : Helvetica. Très justement intitulée Helvetica Now, elle répond notamment aux contraintes modernes liées aux nouvelles applications de la typographie à l’écran. Une police de caractères développée en trois tailles optiques…

Print Odyssey : kit de survie pour graphistes et imprimeurs

Le monde de l’impression peut s’avérer être une véritable aventure, et ça Print Odyssey l’a bien compris. Dans son kit à la destination des graphistes et imprimeurs, l’entreprise rassemble tout le nécessaire pour une pratique de l’impression moderne et efficace. Du format, au pliage, à la reliure ou à la…