Le KKC Orchestra rappe l’artisanat au côté du studio 6 Lettres

En attendant la sortie de l’album « Artisan » prévue le 4 mai, Le KKC Orchestra dévoile un premier titre éponyme et le clip qui va avec. Comme on peut s’y attendre, il y a du rap, du swing, mais aussi, et c’est une agréable surprise, de la peinture en lettres. Le jeune groupe a en effet collaboré avec Julien Raoult du studio 6 lettres, après l’avoir découvert sur notre site. Flattés d’avoir joué les entremetteurs, nous leur avons demandé de nous livrer quelques détails sur cette association.

Suivre le KKC Orchestra :
Site : http://www.kkcorchestra.com
Label : ULYSSE MAISON D’ARTISTES
Facebook : @lekkcorchestra

Suivre le studio 6 lettres :
Site : http://6lettres.com
Instagram : @6lettres

Aviez-vous déjà fait des clips et que recherchez-vous dans ce moyen de mettre de l’image sur la musique ?
Avec « 1994 » notre 1er clip réalisé par les lyonnais d’AxionKrew et qui est une réussite visuelle, j’ai compris très vite que l’image offrait une seconde vie à notre musique. Pour ce clip tourné à l’envers et en plan séquence, dédicace directe au titre « Drop » de Pharacyde réalisé par Spike Jonze, nous voulions éviter le cliché rap à la campagne équivaut à Kamini et vache. L’équation concept et image de qualité a permis à ce morceau d’avoir une vie, 4 ans après sa sortie.

Comment avez-vous opéré la DA de ce projet pour le titre « Artisan » ?
Il n’y avait pas de DA au départ vu que le morceau « Artisan » est né après notre collaboration avec Julien Raout du studio 6 lettres. Nous avions l’idée d’immortaliser ce moment et d’utiliser ces images pour animer nos réseaux sociaux. Au final cette rencontre nous a offert l’opportunité de défendre des valeurs qui animent notre groupe depuis 10 ans aujourd’hui. Pour ce clip, l’image est brute, sans recherche d’effet mais elle colle au plus près au travail de Julien. Regarder son tracé, ses mains en action et la création de ce nouveau lettrage a autant de sens pour nous que n’importe quelle réalisation de clip à gros budget. Cette volonté de mettre à l’honneur le produit que l’on façonne plus que le produit fini. Brut ne veut pas dire grossier. Sa peinture comme notre vinyle seront encore présents dans cent ans.

Comment en êtes-vous arrivés à collaborer avec 6 lettres et quels ont été vos premiers mots de brief avec lui ?
Mes premiers mots ont été « Bonjour je viens de découvrir ton travail grâce à ton interview sur Etapes et tu es la personne parfaite pour mettre en forme nos idées ». Nous voulions détourner une vieille pub « Bouillon Kub » en KKC, la peindre sur la façade d’une maison dans le Lot. Ces vieilles pubs font partie du décor chez nous et j’ai appris que les personnes qui les réalisaient étaient des peintres en lettres. Julien a été assez fou pour adhérer au projet et comme nous n’avons pas pu peindre une façade chez nous, il s’est vengé en créant un panneau de 7 mètres de long par 2,50m de haut. Le détournement d’une vielle pub et la création d’une typo « KKC » unique faite main.

Qu’est-ce qui vous a surpris/séduit dans son approche du travail manuel ?
La similitude entre son fonctionnement de peintre et notre manière de façonner la musique. La répétition d’un geste, d’une technique travaillée quotidiennement, l’utilisation de connaissances qui ont des centaines d’années, ou la recherche d’une singularité. La petite irrégularité qui pourrait ressembler à une erreur qui au final fait que l’œuvre est unique, que l’on parle du bruit d’une corde de guitare dans un enregistrement ou de la marque du pinceau dans un lettrage.

Pensez-vous collaborze sur d’autres projets ?
D’une manière ou d’une autre on retravaillera ensemble ! Que ce soit pour le groupe ou pour un autre artiste de notre label Ulysse Maison d’Artistes. Musique et graphisme marchent de paire.

Propos recueillis par Charles Loyer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

1/07 > 29/08 – Joan Cornellà, Paris Solo Show à la Galerie Arts Factory

Le dessinateur de bande dessinée et illustrateur barcelonais Joan Cornellà a la gâchette facile quand il s’agit l’humour noir. Après une invasion des réseaux sociaux, plusieurs bandes dessinées et travaux éditoriaux, l’espagnol continue dans sa lancée et piétine avec jubilation le politiquement correct. Racisme, pauvreté, handicap, maladies, mutilation, Cornellà se…

01/07 > 23/09 – Rêves à la SLOW Galerie

Du 1er juillet au 23 septembre, la SLOW Galerie réunit 60 illustrateurs pour « Rêves », une exposition d’illustrations réalisées pendant le confinement. Les 60 personnalités qui s’y expriment sont autant de point de vue, d’esthétiques, de sensibilités, de désirs, de rêves en somme. La pratique du dessin a été pour ces…

Flux

Typologie, un nuancier de la typo française

Afin de mettre en avant la diversité et la singularité de la création de caractères française, le studio recto verso lance Typolgie, un nuancier de la typo. L’idée de reprendre ce format familier des graphistes est plutôt originale et bien trouvée pour mettre l’accent sur une discipline qui foisonne de…

Je suis un carré ou plutôt un humain complexe

« Je suis un carré », c’est à partir de l’évidence formelle de cette forme géométrique que le designer Benoit Leva a imaginé ce court métrage sur le thème de la complexité de l’individu. Les scènes sont réalisées en papier découpé et s’animent grâce à un patient montage de stop-motion. Le résultat…

Ressources

Typologie, un nuancier de la typo française

Afin de mettre en avant la diversité et la singularité de la création de caractères française, le studio recto verso lance Typolgie, un nuancier de la typo. L’idée de reprendre ce format familier des graphistes est plutôt originale et bien trouvée pour mettre l’accent sur une discipline qui foisonne de…

POSE une webapp pour vous aider à illustrer des personnages

Si on n’ose pas se l’avouer, certains outils sont tout de même bien pratiques pour combler des lacunes en dessin. Dans ce registre, nous sommes tombés sur POSE. Cette webapp développée par le designer Gal Shir est d’une aide précieuse pour créer des personnages proportionnés. La principale difficulté lorsque l’on…