Le magazine la Fábrica met au défi les étudiants d’IED Barcelona

Partout la presse magazine fait face à un défi de taille : comment attirer un lectorat jeune détourné des supports traditionnels ? Pour ce faire, La Fábrica, magazine culturel espagnol, a défié les étudiants de l’Undergraduate Degree in Graphic Design de l’IED Barcelona, Daniela Rosselli et Jesús Lorente, d’imaginer une nouvelle formule du magazine. Malgré un même brief, les deux étudiants montrent deux personnalités artistiques affirmées, témoins de la pédagogie à l’œuvre dans l’école espagnole.


En partenariat avec IED Barcelona

L’Undergraduate Degree en Design Graphique prépare les étudiants à concevoir et à programmer des solutions de communication visuelle sur une large diversité de supports, dans les domaines du branding, de la publicité, du design éditorial, de la signalétique, de l’interface web et dans d’autres disciplines impliquant les innovations technologiques.

iedbarcelona.es


IED BCN Jesus Lorente
Jesús Lorente – DUENDE


Quelle stratégie de contenus avez-vous choisi pour répondre au brief de La Fabrica ?

D.R : J’ai invité sept jeunes créatifs provenant d’environnements culturels différents, à réfléchir à un concept spécifique (« Le Silence » pour cette première édition). Cela m’a permis de traiter la culture selon des points de vue croisés et de mettre en avant sa valeur rituelle. « Discordia » inclut des illustrations, des photographies, de la poésie et les idées et les opinions de chaque artiste sont mises en avant. Elle matérialise le besoin d’interrompre l’automatisation de la culture et par conséquent, expose des jeunes créatifs qui mettent en question ces sujets dans leurs travaux.

J.L : J’ai découvert que les jeunes créatifs souhaitaient principalement partager leurs idées, leurs projets et leurs processus afin de créer une communauté de jeunes représentative de toutes les disciplines créatives. J’ai donc décidé que le contenu soit généré par le lecteur lui-même. La Fabrica sélectionne ensuite ceux qui apparaitront dans la publication.

IED barcelona étapes
Daniela Rosselli – DISCORDIA


Du point de vue de la direction artistique, comment pensez-vous que l’on puisse s’adresser à la jeunesse aujourd’hui, dans le cadre d’un magazine papier ?

D.R : D’après mes recherches, les jeunes préfèrent souvent une information libre et gratuite. J’ai donc voulu un contenu qui soit inhérent au print afin de justifier sa potentielle valeur ajoutée. J’ai utilisé des images et des textes pour contrôler le temps et les rythmes de lecture et ainsi influencer la façon dont le lecteur appréhende l’information. J’ai expérimenté les dispositifs de lecture dans tout ce qu’ils impliquent comme actions. Je me suis ainsi adressée aux jeunes en leur offrant un moment qu’ils ne pourront pas remplacer avec un écran.

J.L :  L’apparence et le format du magazine sont les points principaux. « Duende » inclut des intercalaires sur le côté droit qui organisent les différents projets montrés dans le numéro, en plus de lui donner la forme d’un « document de travail ». Il contient aussi des tickets pour des évènements et donne accès à des contenus web. Permettre aux lecteurs de participer au magazine est aussi une raison qui les motive à continuer à le lire et le suivre.

IED BARCELONA ÉTAPES
Gauche : Daniela Rosselli – DISCORDIA
Droite : Jesús Lorente – DUENDE


Toujours du point de vue de la direction artistique, comment vos études vous ont elles préparé à expérimenter l’objet éditorial ?

D.R : Elles m’ont fait comprendre le design comme un sujet social. Il faut étudier son contexte, sa cible, etc. J’ai appris à prendre des risques, questionner chaque étape du processus et passer au-dessus des évidences. J’ai été préparée à traduire la théorie en un langage visuel détaillé et à reconnaitre que dans le design il n’y a pas de décisions hasardeuses. Le design est un sujet itératif qui peut être sans cesse révisé.

J.L : Ce qui m’a été le plus utile a été d’apprendre à penser la direction artistique en fonction de l’histoire de l’art et du design. Les références et exemples donnés par mes professeurs m’ont été précieuses.

IED barcelona étapes
Daniela Rosselli – DISCORDIA


Quels choix graphiques avez-vous fait ?

D.R : Le principal objectif de « Discordia » était de contrer la consommation et la production mécanique de contenus culturels et questionner son appréciation inconsciente. J’ai alors inclus des collaborateurs qui travaillaient le stop-motion, l’illustration ou la photographie analogique. Le magazine lui-même devait traduire graphiquement cet objectif avec une couverture sérigraphiée et une utilisation de la typographie et de la mise en page qui vont dans ce sens.

J.L : « Duende » est inspiré par les logiciels des créatifs. Un système de cadres et de grandes lignes caractérisent sa couverture et son identité graphique. De plus, ce système est vraiment flexible. Chaque numéro a aussi une couleur différente, comme les projets et créatifs qui y figurent. Cela appui la pluridisciplinarité et la variété des styles du magazine. L’intention était de se positionner en rupture avec la sobriété et l’élégance qui caractérise La Fabrica, afin de se connecter à une audience plus jeune, plus branchée, parfois « punk ».

IED BARCELONA ÉTAPES
Jesus Lorente – DUENDE


Quelles principales difficultés avez-vous rencontrées ?

D.R : Après avoir lu des auteurs tels qu’Adorno ou Benjamin et avoir réalisé plusieurs interviews, j’ai eu à faire face au fait que produire un magazine parmi d’autres n’avait aucun sens. Malgré tout, cela restait mon but et j’ai dû apprendre à limiter le concept et éviter qu’il ne devienne une antithèse. J’ai dû trouver un moyen de transformer ces idées en des opportunités afin de challenger les rythmes de consommation.

J.L : Développer une structure graphique flexible permettant d’expliquer chaque projet a été complexe. Prendre en compte les besoins d’une nouvelle cible tout en maintenant la demande du client réaliste le fut tout autant. Mais la principale difficulté fut de maintenir l’idée la plus motivante jusqu’au bout du projet.



En partenariat avec IED Barcelona

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Agenda

11/7 > 1/11 – Anja Kaiser, Undisciplined toolkit. Design graphique et féminisme au Centre National du Graphisme Le Signe

La chercheuse et designer graphique féministe Anja Kaiser est à l’honneur tout l’été au Signe, Centre National du Graphisme. Par sa pratique elle soutient des projets et des commanditaires féministes et émancipateurs. En abordant le féminisme d’un point de vue historique et politique, la jeune femme entend questionner les représentations…

Waterfalls, une exposition en ligne de Thomas Danthony

Avec sa nouvelle exposition Waterfalls, Thomas Danthony nous invite dans une nouvelle sorte d’évasion virtuelle. En effet, dans ce parcours en ligne, il présente une série méditative sur les chutes d’eau, phénomène naturel qu’il observe, en tentant de capturer la beauté dans la surprise. Par leur verticalité, les chûtes d’eau…

1/07 > 29/08 – Joan Cornellà, Paris Solo Show à la Galerie Arts Factory

Le dessinateur de bande dessinée et illustrateur barcelonais Joan Cornellà a la gâchette facile quand il s’agit l’humour noir. Après une invasion des réseaux sociaux, plusieurs bandes dessinées et travaux éditoriaux, l’espagnol continue dans sa lancée et piétine avec jubilation le politiquement correct. Racisme, pauvreté, handicap, maladies, mutilation, Cornellà se…

01/07 > 23/09 – Rêves à la SLOW Galerie

Du 1er juillet au 23 septembre, la SLOW Galerie réunit 60 illustrateurs pour « Rêves », une exposition d’illustrations réalisées pendant le confinement. Les 60 personnalités qui s’y expriment sont autant de point de vue, d’esthétiques, de sensibilités, de désirs, de rêves en somme. La pratique du dessin a été pour ces…

Flux

Le festival des Chatons d’or dévoile le palmarès de son édition 2020

Chaque année depuis 9 ans ans, le festival des Chatons d’or dévoile et récompense une nouvelle portée de contenus inspirants, avec l’ambition de faire émerger les idées et les talents. Dans un contexte de crise sanitaire, où toutes les composantes de notre société sont remises en cause, la manifestation s’est…

Ressources

Typologie, un nuancier de la typo française

Afin de mettre en avant la diversité et la singularité de la création de caractères française, le studio recto verso lance Typolgie, un nuancier de la typo. L’idée de reprendre ce format familier des graphistes est plutôt originale et bien trouvée pour mettre l’accent sur une discipline qui foisonne de…

POSE une webapp pour vous aider à illustrer des personnages

Si on n’ose pas se l’avouer, certains outils sont tout de même bien pratiques pour combler des lacunes en dessin. Dans ce registre, nous sommes tombés sur POSE. Cette webapp développée par le designer Gal Shir est d’une aide précieuse pour créer des personnages proportionnés. La principale difficulté lorsque l’on…