Le Print Van Paris fait sa première au 6b

Avant l’été, nombreux sont les internautes et parisiens à avoir soutenu le Print Van Paris sur la plateforme de crowdfunding KissKissBankBank. L’idée de transformer un ancien camion de glace en atelier de sérigraphie ambulant avait séduit et après quelques semaines de mise en état, l’initiateur du projet Oschon Wespi-Tschopp a pu se confronter au public lors d’un samedi ensoleillé au 6b. Débarqué de Londres, le jeune designer qui vient remettre la sérigraphie au goût du jour dans la capitale, témoigne de cette première expérience et de ses objectifs ambitieux pour l’avenir.

?time=1418753332

Comment s’est passée cette première au 6b ?
Nous étions invités dans le cadre de la soirée d’ouverture des ateliers au public. C’était un évènement idéal pour nous car il y avait une belle émulation artistique. Les gens étaient très curieux de découvrir de nouvelles choses. Le public a donc été super réceptif à notre projet. Nous avons imprimé jusqu’à tard dans la soirée sur de la bonne musique et avec le sourire. Bref super première.

Quelle a été la réaction du public ? Était-il familier de la sérigraphie ?
Dans un premier temps les gens étaient attirés par le van et les motifs des T-Shirts. Ensuite comme peu d’entre eux connaissaient ce médium ils restaient assez longtemps pour regarder et comprendre avant de se lancer.

Il y avait aussi des personnes qui connaissaient la sérigraphie mais n’avaient pas pratiqué depuis leurs études . Cela a été l’occasion pour eux de relever leur manches et se rappeler de bons souvenirs. Nous avons même rencontré quelqu’un qui imprimait en 68 les affiches de protestations aux beaux arts. Il n’avait pas retouché à un cadre depuis, c’était vraiment une super rencontre. Nous avons aussi reçu beaucoup de soutien de la part des artistes résidents .

?time=1418753352

Avez-vous rencontré des difficultés à travailler dans un petit espace ?
Nous étions un peu nerveux car nous n’avions pas vu la van en pleine action et appréhendions un peu la capacité / rapidité de production. Mais tout s’est très bien passé, l’espace est petit mais fonctionnel . Il convient bien à l’impression de motifs en une couleur.

Avec le recul, depuis la campagne KissKissBankBank, votre projet initial a-il évolué ?

KissKissBankBank a permis de faire naître le projet. On a l’impression que le concept est frais et nouveau donc pour le moment on aimerait continuer à le devellopper dans cette direction..

?time=1418753376

Après cette première expérience, quels sont vos projets, prochains rendez-vous ? Y’aura t-il des changements, des choses à optimiser ?

Nous continuons a rechercher des lieux dans Paris pour le van afin de faire connaitre nos artistes. Les suggestions sont d’ailleurs les bienvenues :[email protected]
En parallèle nous développons des collaborations avec des marques de mode, galeries et boutiques.

Nous économisons afin de pouvoir retravailler la peinture et la signalétique de l’estafette. En termes de changements nous proposons maintenant aussi des affiches et sacs en plus des T-Shirts: On aimerait offrir de nouveaux produits à imprimer afin de varier les possibilités surtout à l’approche de l’hiver.

Prochain stop du Print Van Paris le 18 septembre au : Expographe, Café de la Presse, Bastille, 18:00
On vous attend et n’hésitez pas apporter vos T-shirts on se fera un plaisir de leur donner un petit coup de jeune .

http://www.printvanparis.com
http://www.facebook.com/printvanparis

Photos : Juliette Roché et Ingi Lecuyer

design indaba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News

Andymation flipbook

Le cinéma dans le flipbook avec Andymation

Andymation rejoue dans un folioscope moqueur la scène finale d’Avengers Infinity War. Les folioscopes, plus communément appelés flipbook, sont des petits livrets de dessins. Feuilletés rapidement, ils donnent à l’œil l’illusion de mouvement. Faciles à réaliser, cela n’a pas empêché le flipbook d’Andymation de devenir viral. Pour rejouer la très raillée séquence « Mr Stark I don’t feel so good », il suffit de se munir d’un crayon, de papiers et de beaucoup de patience. Voir son profil Instagram.

Guardian weekly children issue on climate change

Le Guardian Weekly sur le changement climatique illustré par des enfants

C’est bien connu, la vérité sort de la bouche des enfants. Pourtant, rares sont les occasions de les entendre sur ce que l’on considère comme des « sujets d’adultes ». La semaine dernière, le Guardian Weekly, leur a tendu une perche en leur confiant le design de sa couverture. L’hebdomadaire consacrait une grande partie de ses pages au changement climatique, notamment au travers le regard des jeunes générations. La prise de parole de l’adolescente suédoise Greta Thunberg a marqué les esprits et transmis un message fort au monde entier. L’édition « Kids v Climate Change » lui offre une répercussion. Le directeur artistique de…

Installation cinétique marque Hem

Des confettis pour une installation cinétique et colorée

Pour son arrivée à Los Angeles, la marque de mobiliers suédois Hem a fait appel à Clark Thenhaus. Le designer imagine son identité architecturale et d’un patio bétonnais, en fait une vraie installation graphique. Confettis et serpentins colorés semblent comme y tomber du ciel. Le designer repense l’atrium telle une architecture vivante et cinétique, qui invite à l’échange au sein du nouveau showroom de la marque.

Flux

Eunkyoung Son rejoue les scènes de cinéma

L’illustratrice Eunkyoung Son rejoue le cinéma

L’illustratrice Eunkyoung Son réinterprète les plus iconiques scènes de cinéma. Sa palette est chaude et son coup de pinceau précis. De Call Me By Your Name à Thelma et Louise en passant par Roman Holiday, les scènes sont reconnaissables entre mille. Sa touche réaliste contraste avec les larges aplats de…

Les portraits typographiés de Sam Rodriguez

Le terrain de jeu de Sam Rodriguez s’étend sur toute la ville de San José en Californie. Fort de ses expérimentations en studio, il sait révéler au public le meilleur de ses portraits. Sur les visages, courent et s’implantent comme de nouveaux traits, des lettres hybrides et fluctuantes. Reflets des…

design indaba

Top news

Les Sorties Graphiques de février #3

Expos, vernissages, festivals ou conférences, chaque semaine étapes: note pour vous dans l’agenda les évènements de la scène graphique et artistique. Le Brand Day Paris par Monotype, au Showroom République Le spécialiste en identité visuelle, Monotype, organise ce jeudi 21 février, le Brand Day. Rendez-vous international rassemblant des marques de…

Ariel Sun illustration applat

L’ombre et la lumière dans les illustrations d’Ariel Sun

Les illustrations d’Ariel Sun font collaborer couleurs, lumière crue et ombres franches. Minimaliste dans l’âme, elle aime offrir des espaces assez aérés pour laisser l’imagination les compléter. Ses environnements colorés fonctionnent comme de doux instants à vivre et à se projeter. Suivre le travail d’Ariel Sun : ici

Eunkyoung Son rejoue les scènes de cinéma

L’illustratrice Eunkyoung Son rejoue le cinéma

L’illustratrice Eunkyoung Son réinterprète les plus iconiques scènes de cinéma. Sa palette est chaude et son coup de pinceau précis. De Call Me By Your Name à Thelma et Louise en passant par Roman Holiday, les scènes sont reconnaissables entre mille. Sa touche réaliste contraste avec les larges aplats de…